Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
26
4,8 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:45,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 novembre 2013
Il y a plus de 30 ans, j'ai vu ce film qui n'est jamais sorti de ma mémoire. C'est dire que j'attendais le DVD comme la potentialité d'un merveilleux cadeau. Un cadeau que je n'ai pas pu attendre un mois de plus, pour me l'offrir !

Non content d'embrasser les joies et déconvenues d'une femme sensible et intelligente que la vie n'épargne pas toujours, ce film dépeint une époque, une famille, des traditions et des sentiments, le tout entremêlé d'un soupçon d'extraordinaire mais pas dénué pour autant d'un côté horrifique. Chaque personnage, fut-il secondaire, est marquant, et a un rôle déterminant dans l'histoire. Les décors sont recherchés et minutieux : la scène de Noël, par exemple, est une scène d'anthologie, rassemblant enfants joyeux et excités, famille, et amis, avec leurs défauts, leurs qualités, leurs conflits, autour d'un sapin de légende, et d'une table garnie non moins exceptionnelle !

Ce qui lie tant le spectateur à ce film (et c'est un exploit de le visser plus de 5 heures à un siège sans qu'il ne s'ennuie une seconde) est le choix narratif du réalisateur, qui crée là une narration à hauteur d'enfant, dont on va faire le sien malgré nous. Un enfant privilégié et heureux dont la vie va basculer aussi durement que les épreuves qu'il devra supporter par la suite et qui le feront grandir. Un enfant qui nous emmène avec lui dans son parcours de vie, et qui après avoir traversé l'innocence des joies enfantines, va se heurter à une atmosphère pesante,angoissante, et violente qui ne sera pas dénuée par la suite d'une spiritualité éclectique due à ses rencontres variées. C'est ainsi que nous voyageons au fil de sa pensée, de ses peurs, de ses joies, de ses rencontres déterminantes, qui vont forger sa vie future et celle de sa famille.

Quand le clap de fin apparaît, il nous faut encore compter un peu de temps , pour sortir de l'ambiance incroyablement bien menée de cette extraordinaire vision de la vie que nous a offert Ingmar Bergman. Aussi, il n'est pas exagéré, à mon sens, mais presque en dessous de la vérité de qualifier l'ensemble de cette magistrale histoire de « chef d’œuvre », pour moi, c'est juste la quintessence du film réussi: presque un absolu dans le cinéma !
33 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fanny et Alexandre ont retrouvé leur jeunesse !
Voici une restauration fabuleuse, extraordinaire. Un évènement comparable au retour en HD de Lawrence d'Arabie.
Le blu-ray nous offre ce chef d'oeuvre, ce film testament et quasi autobiographique, comme débarrassé d'un voile. Les couleurs retrouvent leur éclat et le niveau de détail ahurissant nous place au plus proche de cette fabuleuse galerie de personnages. Un nouveau transfert 2K et le rideau se lève. le spectacle commence et vous découvrez ce film comme vous ne l'avez jamais vu. Décors, costumes, visages, lumières réaffirment l'absolu perfectionisme du maitre de cinéma que fut Bergman.
Le son, d'une clarté miraculeuse, permet de savourer la magie de ces dialogues ou tout se dit sur la vie. De la légèreté aux réflexions les plus cruelles; De l'euphorie au désespoir le plus noir; De la magie de l'enfance à la sagesse désabusée de la vieillesse. Comme la vie cette oeuvre est immense mais passe à toute vitesse; Un océan d'intelligence pure;
Déclaration d'amour au théâtre, à la puissance de l'imaginaire sur l'austère et cruelle réalité encore sous le poids de la religion Fanny et Alexandre n'a rien perdu de sa force;
C'est une oeuvre absolument incontournable à redécouvrir de toute urgence.
Merci aux éditions Gaumont pour ce travail admirable ( Je n'ai testé le film que sur la version longue monté pour la télévision mais j'imagine que la version cinéma est de la même tenue. Mais il faut savoir que cette version ciné n'est qu'une version tronquée, imposée par les studios à laquelle bergman du se plier pour trouver les financements. Si vous aimez le cinéma oubliez cette version qui a tranché grossièrement dans la perfection de l'ensemble et plongez pour cinq petites heures dans cet univers d'une richesse formelle et narrative vertigineuse; )

Blog Les chroniques ciné de Francisco
66 commentaires| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2014
Demander si "ce produit" m'a plu est un peu comme poser la même question sur les oeuvres citées en titre ... que répondre ? J'ai trouvé ça joli, bien ficelé, voire même assez brillant ?! Ridicule ! On n'interroge pas un chef d'oeuvre absolu en des termes réservées aux oeuvres ordinaires. Hamlet (théâtre ou cinéma), Jules et Jim en sont d'autres exemples ... Bergmann est probablement l'un des cinq plus grands cinéastes et metteur en scène du XXème siècle, Fanny et Alexandre probablement son plus grand film ... alors, que ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre ... achètent ! Leur sensibilité fera le reste.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2013
Si Dieu a créé l'univers ce sont les humains qui ont inventé les religions et leur cortège d'horreurs. Bergman sait de quoi il filme en nous concoctant ce bijou de poésie,de sensibilité, de cruauté. Il tâte même un peu d'occultisme à travers cet exercice d'humanité. Toujours insatiable, j'aurai apprécié un 6ème Dvd que de bonus et de rush mais quoiqu'il en soit aux amateurs de noblesse et de perfection vite allez-y.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2013
Comme beaucoup de passionnés des films de Bergman, j'avais acheté l'édition import avec sous-titre anglais. Ce coffret, outre qu'il nous offre enfin des sous-titres français, est beaucoup plus complet et contient des bonus intéressants. On peut donc en faire l'acquisition sans crainte qu'il fasse doublon sur nos étagères, Et ce n'est pas là un point négligeable.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2013
Le chef-d'oeuvre de Bergman enfin présenté dans sa version longue, et magnifiquement restauré par Gaumont. Que dire de plus que ce qui a déjà été dit ici, que la vision de ce film restauré est un pur bonheur, que voilà enfin disponible dans tout son éclat ce film majeur d'Ingmar Bergman, film autobiographique d'une incroyable richesse, son dernier grand film qui est aussi son testament.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2016
Oui, c'est un film magnifique d'un splendide réalisateur.
J'adore particulièrement HELENA, la grand-mère, généreuse et forte, "héroïne" à taille humaine. Le couple GUSTAVE-ADOLF et ALMA est très touchant: Gustav-Adolf est amoureux de la vie, des femmes, des gens et c'est un tyran malgré lui, maladroit, enthousiaste et généreux. Sa femme est impeccable d'amour et d'ouverture d'esprit, en dehors des tristes clichés sur la jalousie. C'est une "sage", intelligente et sensible, aux magnifiques qualités.
J'émettrai toutefois quelques réserves personnelles sur deux choses:
--- les parents d'Alexandre et Fanny font du théâtre. Celui-ci, comme tous les arts, est d'ailleurs célébré de nombreuses fois pour la joie qu'il apporte aux humains. Mais que leurs pièces me semblent caricaturales et mal jouées ! Le théâtre était-il ainsi à cette époque ??? Si quelqu'un a un point de vue là-dessus, ça m'intéresse.
--- le second est plus subjectif. J'adhère moins à la "magie" qui inonde la dernière partie. Jusque là, c'était discret: chacun vivait avec ses "fantômes", notamment celui très émouvant d'Oscar, qui déambulait tristement et élégamment dans la maison (là, j'y CROIE, plus que quand il interprétait, vivant, ses pièces religieuses !). Dans la dernière demi-heure, dans la maison de l'oncle Isak, ça se bouscule dans le surnaturel d'une manière qui, pour moi, est trop appuyée et "spectaculaire". Je constate alors que le film m'emporte moins.
Ca, c'est plus une question de goût qu'une critique.
Par contre, en ce qui concerne la qualité du théâtre d'Oscar et sa troupe, je reste sceptique...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2013
Jusqu'il a peu,j'envisageais d'acquérir "Fanny et ..." en V.O. sous tirtres anglais
(import GB), j'ai hésité et bien m'en a pris, car quelle merveille pour cette période de cadeaux un peu "somptueux".
Non seulement la version cinéma, mais en plus la version "TV Film" avec, chaque fois, chox des langues, que demander de plus ?
Merci à Gaumont d'avoir choisi de sorfir ce film; J'avais déjà émis un avis semlable pour l'édition de 8 1/2 par le même éditeur. A moi le plaisir du visiionnement pour ce quie je n'ai pas encore vu. DVD de 1ère qualité (image, son)
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Beaucoup de spectateurs, moi le premier, ont eu un gros coup de coeur pour cette oeuvre, qui est à la fois une somme et un testament, ceux de l'un des plus grands cinéastes du XXème siècle, ainsi que son film le plus abouti et au final optimiste, qui ne va jamais là on l'attend. On atteint ici la perfection dans tous les aspects d'une mise en scène magistrale. Il y a tout Bergman dans ce film : le puritanisme, l'hédonisme, l'art de l'ellipse, la densité, le fantastique, des éléments autobiographiques. Mais il y a aussi des références à Strindberg, à Dickens. Et même Shakespeare vient enrichir un récit fascinant, d'autant plus qu'on le voit par le regard d'un enfant. Ingmar Bergman était un génie. "Fanny et Alexandre", chef d'oeuvre absolu, en est une preuve définitive.

Une des plus belles oeuvres de l'histoire du cinéma, magnifié par une superbe photographie qui confirme Sven Nykvist comme l'un des plus grands directeurs photo du XXème, aussi à l'aise en noir et blanc qu'en couleur. Il est préférable de la voir dans sa version longue, conçue pour la télévision, pour l'apprécier dans son intégralité: 5 h et 20 minutes à déguster en plusieurs fois où se seront mêlés drame, comédie et fantastique: en bref, tout le cinéma de Bergman, ce dernier réalisant là un film monumental qui semble faire la synthèse de toute son œuvre, qui brasse l'ensemble des obsessions, questions et convictions sans jamais être redondant.

"Fanny et Alexandre" est un film riche, dense et s'il est inévitablement inégal, il impressionne par sa maturité. Il ne nous écrase jamais de sa grandeur. C'est un film sur la famille, sur ses joies, ses humiliations, ses fractures et ses fantaisies; un film sur le théâtre qui propose une belle réflexion sur le métier d'acteur; ou encore un film sur la mort et l'évocation de la peur qu'elle inspire et des fantômes qui hantent les vues et les pensées. C'est aussi un voyage aux pays des rêves, où l'imagination et la mise en scène résultent d'une foi en la vie et en l'humain comme jamais Bergman ne l'avait donné à ressentir dans ses précédents films. Le Maître sera aussi parvenu à créer des personnages forts et tous très différents, du très drôle Gustav Adolf à la mélancolique Helena en passant par le terrifiant Edvard Vergerus. L'amour ou l'intérêt qu'il leur porte se construit sur la durée et permet aux dernières scènes d'atteindre une puissance émotionnelle jusqu'alors inconnue dans son cinéma. "Fanny et Alexandre", c'est aussi le charme envoûtant de Noël, les terribles événements de l'été ou encore les mystérieuses actions relevant soit de la magie dont usent les personnages, soit de la mise en scène, cette dernière atteignant sur les deux dernières heures une assurance éblouissante et faisant preuve d'une inventivité saisissante. Après tant d'angoisses, c'est sur une note sereine que se conclut ce film-somme d'une ambition démesurée.

Avec Fanny et Alexandre, on a l'impression qu'Ingmar Bergman nous a tout dit, que tout est accompli, qu'il a trouvé une réponse à ses angoisses métaphysiques sur l'absence de Dieu et sur la mort. Il peut désormais rejoindre sans crainte son créateur: "Nunc dimittis servum tuum, Domine, secundum verbum tuum in pace'"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une famille décrite avec minutie...de la grand-mère chrétienne au petit fils rêveur en passant par la mère docile dans un premier mariage et torturée dans un second, tout est dépeint avec vérité...La mère torturée à travers ses enfants victimes faciles d'un second mari évêque hypocrite d'une religion mal vécue...
Ce film est bâti sur des contrastes surprenants...Noël heureux et peu religieux chez les uns et légèrement paillard et scrupuleusement sévère chez les autres et au beau milieu de tous ces Chrétiens dissemblables un "papi" juif qui va sauver la famille....
Une petite note un peu dissonante dans cette histoire qui finit bien...La fin ridicule du "méchant" et de son entourage...
Mais passons ! Bergman a probablement voulu montrer cette histoire à la manière d'un conte de Grimm...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)