Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
23
From Elvis In Memphis
Format: Téléchargement MP3|Modifier


1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 8 mars 2012
Belle initiative que de réunir sur un double Cd les enregistrements de 1969 à Memphis: on a les deux albums tirés des sessions, les cinq singles avec leur face B et quatre inédits. On est loin du rockabilly échevelé et révolutionnaire d'il y a quinze ans; Elvis est plus aldute et mature désormais. Mais on est loin aussi des guimauveries et autres niaiseries des années 60. On a ici affaire à une soul sudiste, fortement matinée de country donc, et qui sied à merveille à un Elvis ravi de chanter des chansons consistantes. Sursaut artistique, qui sera suivi de l'excellent également "That's The Way It Is" en 1972, c'est très bon et réécoutable très souvent.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 27 septembre 2009
Que dire qui n'aurait été dit sur ces deux albums de légende qui marque le grand retour du King sur le devant de la scéne musicale en cette année 1969.Des titres qui font desormais partis le l'histoire,un packaging irréprochable pour cette edition 2009 marquant le quarantieme Anniversaire de l'enregistrement de ces titres à l'american sound studio de Memphis,bref un superbe travail de la part de"RCA,SONY LEGACY".C'est l'histoire de la musique avec un grand H.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 26 mars 2017
rien à dire , parfait avec les morceaux suppkémentaires prix bas, dodax , pourquoi télécharger à ce prix ???????? alors qu ' on peut subsidier mme Priscilla....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 6 octobre 2013
Ayant un faible pour la southern soul et notamment celle de Memphis, ce disque est un graal.
Presley y chante tendrement, sensuellement , sûr de lui. L'orchestration est à l'avenant, groovy, efficace & charnelle.
Un grand moment de plaisir avec des standards à la pelle et des bonus indispensables.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 août 2015
Un des tous meilleurs album d'Elvis. La qualité d'enregistrement surprend pour l'époque. Des titres légendaires interprétés par un artiste au mieux de sa forme. Rien à dire de négatif.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 10 novembre 2014
il m'arrive de l'écouter plusieurs fois de suite. je conseille l'achat de cet article, vous ne le regretterez pas. bonne écoute.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 22 octobre 2014
Vraiment très bien. Un bel achat, à offrir aussi.
Le son est superbe.
A posséder pour les fans et les autres !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 1 mars 2016
A titre indicatif ce film est sorti en version française il y a longtemp en VHS pourquoi pas en DVD ???
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 21 février 2017
"Allo? L'American Studio? Ici Elvis. J'aimerais bien enregistrer un disque chez vous... Vous croyez que c'est possible?".

C'est sans doute dans des termes d'une telle sobriété qu'Elvis Presley a sollicité Dan Penn et Chips Moman, les tenanciers de ce studio mythique et lucratif quoique pas franchement luxueux, dans le but d'enregistrer son nouvel album. Pour lui l'enjeu est de taille. Il se réveille d'une longue léthargie. On parle d'enjeu artistique puisque de toute façon (la suite de sa carrière le confirmera) il peut gagner tout le blé qu'il veut en faisant des inepties. Il ne s'en est pas privé et ne s'en privera pas. Mais Elvis (on l'oublie trop souvent) est un immense artiste. Qui a été trop longtemps dilué dans la soupe. Ce disque, magnifique, sera la grande affirmation de son génie. Sans suite. Mais il n'en est que plus fort.

Avec les 'Sun sessions' et le premier album pour Rca ce 'In Memphis' est juste ce qu'il a fait de mieux. Et peut être de plus personnel.

Anachronisme à part, c'est un peu comme si un Michael Jackson en perte de vitesse était allé enregistrer avec Dr John, Trombone Shorty et les Black Keys sous la houlette de Steve Albini.

Car si pour Elvis l'enjeu artistique est colossal (donner enfin une vraie suite à ses débuts exceptionnels après des années de n'importe quoi) Moman et Penn ne vont pas s'enflammer plus que ça. Ce sont des mecs qui en ont vu. Stax (pour Moman), Fame, Aretha... des hits en pagaille; Penn surtout, est un authentique génie, qui a signé des chansons vraiment insensées de perfection..

Dans cette ambiance à la fois décontractée et pro Elvis va donner le meilleur de lui même... Chanteur déjà exceptionnel à ses débuts il a encore gagné en maturité. Tous les morceaux sont hallucinants de ferveur, de dynamisme et de beauté...

Ce qu'on oublie toujours quand on parle d'Elvis c'est d'évoquer son bon goût musical absolu. Ce qui est normal quand on pense à toutes les abominations qu'il a pu enregistrer. Mais ce disque est la preuve que ce mec, quand il le voulait vraiment, pigeait tout.

En gros 'Elvis in Memphis' est un disque de rock gorgé jusqu'à la gueule de la Soul la plus magique qui soit. Il aura pour enfants des types comme Tony Joe White. Mélange de country et Soul, avec une bonne dose de Rock, le tout porté par un chanteur exceptionnel de sincérité, c'est juste tout ce que j'aime dans la musique.

Mon préféré. Pour l'éternité.
1212 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 12 juillet 2017
CHRONIQUE DE NICOLAS UNGEMUTH MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 037
Elvis Presley
"From Elvis In Memphis"
[1969]
La notion d'album dans la carrière d'Elvis étant toute relative, l'Histoire retiendra, pour l'éternité, "From Elvis In Memphis", machin quasi-conceptuel à la cohérence infernale... On connaît l'histoire : de 1960 à 1969, le King s'est discrédité en acceptant le deal de son manager fou, le colonel Parker.
Des films, des films et des BOF réunissant, dans le meilleur des cas, un ou deux titres décents. Elvis a disparu des radars et est devenu l'empereur de la ringardise au moment où Beatles, Stones, Beach Boys, Byrds et consorts réinventent l'histoire.
En 1968, néanmoins, il se révolte gentiment et renaît de ses cendres le temps d'un show télé depuis devenu légendaire. Mais c'est un an plus tard qu'il s'énerve pour de bon ; ce sera la dernière fois. Le Pelvis retourne enregistrer dans sa ville de Memphis pour la première fois depuis 14 ans. Et choisit comme un grand son répertoire. Sur les conseils de Jarvis Felton, l'un des rares hommes malins chez RCA, le producteur sera Chips Moman et les studios seront ceux, minables, d'American Sound, grands pourvoyeurs de tubes country-soul en cette fin de sixties sudistes. Une bande de musiciens tueurs rustiques et peu impressionnables vont aider le roi déchu à reconquérir sa couronne : en janvier et février, soit en quelques jours, cette fine assemblée gravera des choses fantastiques, réparties sur deux albums. "From Elvis In Memphis", sorti en 1969, puis sur "Back In Memphis", publié un an plus tard. La dernière version CD accouple les deux disques, sachant que chacun est aussi fabuleux que l'autre, ainsi que le fameux single "Suspicious Minds", qu'on ne présente plus. C'est évidemment la version idéale. On ne compte plus les chefs-d'œuvre issus de ces séances durant lesquelles Elvis est parvenu à surpasser les classiques country-soul qu'il aimait tant de son ami Tom Jones : "Inherit The Wind", "Power Of My Love", "In The Ghetto", "And The Grass Won't Pay No Mind", "You'll Think Of Me", "Stranger In My Home Town", "Gentle Of My Mind", etc, sans parler du chef-d'œuvre absolu, "Long Black Limousine". Dans cette chanson où ses talents de chanteur bandent insolemment, l'ancien prolétaire de Tupelo évoque une jeune fille devenue star, revenant des années plus tard dans sa ville à l'intérieur d'une longue limousine noire, « que tous les passants peuvent admirer » : un corbillard pour dernier taxi.

Vous avez aimé ce disque ? Ce(s) titre(s) pourrai(en)t vous intéresser.
Elvis Presley - The Sun Sessions (1954)
Elvis Presley - Elvis Presley (1956)

Dans ce numéro de R&F nous aurions aimé lire la (les) chronique(s) de (1969) :
Alex Harvey - Roman Wall Blues
Allman Brothers Band (The) - 1st Album
Colosseum - Valentyne Suite
Jack Bruce - Songs For A Tailor
Variations - Nador
Various Artists - In Our Own Way Oldies But Goodies
Willie Dixon - I Am The Blues
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Elvis Sings
10,99 €
Elvis 30 #1 Hits
10,99 €
Elvis Presley
3,89 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)