Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici TopNYP Cloud Drive Photos En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
178
3,7 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:8,12 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dans « Elysium » Neill Blomkamp reprend les thèmes déjà sous-jacents à son premier film (« District 9 »), à savoir ceux de l'apartheid et de l'immigration. La transposition passe cette fois encore par la science-fiction : en 2154, l'humanité est strictement séparée hermétiquement en deux strates, les riches habitent Elysium, un monde artificiel paradisiaque placée en orbite terrestre alors que les masses sont abandonnées à leur sort sur une Terre surpeuplée, polluée et privée des technologies médicales réservées à Elysium. Le maintien de l'ordre est confié à des robots tatillons et violents. Le héros, Max (Matta Damon), est un ancien délinquant repenti qui, suite à une irradiation accidentelle sur son lieu de travail qui le condamne à mourir dans les 5 jours, n'a plus d'autre espoir que d'atteindre Elysium pour s'y faire soigner.

En se concentrant sur le destin de Max et sa lutte très personnelle pour sa survie, et accessoirement celle de son amie d'enfance dont la fille est gravement malade, le film perd un peu de son caractère sociétal. Lees combats et les opérations menées par les mouvements de résistance - plus maffieux que politiques - prennent très vite le pas sur la réflexion sur l'avenir d'une humanité à deux vitesses. Irréprochable formellement - décors et effets spéciaux sont particulièrement crédibles - le film oscille malheureusement un peu trop entre le film d'action pur et dur et un film de science-fiction plus abouti. La présence charismatique de Matt Damon ou de Jodie Foster lui donnent une certaine force, mais le scénario demeure néanmoins sans grandes surprises, avec même parfois une série de rebondissements un peu trop improbables. On peut néanmoins signaler aussi la belle performance de l'acteur sud-africain Sharlto Kopley, déjà vu dans « District 9 », dans le rôle de l'affreux « méchant ».

Hormis peut-être dans son épilogue finalement assez brillant, « Elysium » laisse un petit goût d'inachevé : le coup d'essai et coup de maître de Neill Blomkamp avec « District 9 » ne trouve pas ici la confirmation attendue.

Le Blu-ray est de très bonne qualité avec en prime une version Ultraviolet du film très pratique pour un visionnage du film sur d'autres supports que la télévision du salon.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2015
Très bon Blu-ray, la qualité vidéo est superbe, l'audio n'est pas en reste, pour le film on aime ou on aime pas, mais en tout cas visuellement on est plus que transporté dans leur monde
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2017
Très bon film et excellent son. Est-ce possible d'avoir le début ? Ce serait intéressant d'avoir un autre film pour savoir comment cela est arrivé pour se rendre jusque là.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2015
Haut en couleurs (acteurs, mise en scène, engins, dialogues, personnages, ...).
Visuellement superbe (ah, la navette Bugatti !!!!), haletant (un peu moins quand même que District Nine), les méchants sont ... TRES MECHANTS, les mollets de Jodie Foster sublimes, les machines incroyables de véracité, ...
Donc c'est un excellent film d'action mais ceux comme moi qui sont choqués par les invraisemblances scientifiques (un p'tit coup d'engin volant et hop on arrive dans l'espace !!) rigoleront un bon coup.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2015
Excellent film de science fiction, bien réalisé avec un Matt Damon énorme comme à son habitude. A largement sa place dans une vidéothèque
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2016
Personnellement je n'ai pas trop aimé mais chacun ces goûts . Pourtant les acteurs sont pas mal mais l'histoire m'a déçu ét ne me plait pas plus que ca !
Apres personne n'a les meme goûts
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2015
Ayant vu district 9 du même réalisateur je l'ai trouvé un cran en dessous mais très visible quand même. Bons effets spéciaux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2014
Je suis amateur de film de SF. Ce Blu-ray a tous les ingrédients pour me ravir : Très bon son pour le home cinéma et superbes, éclatantes et "réalistes" images HD. Plein les yeux du décor magnifique, enchanteur sur la station spatiale Elysium qui héberge les riches. Plein les yeux également du décor angoissant de notre terre en 2154, ravagée par la pollution, la surpopulation, la misère, la maladie. La terre est devenu un environnement de désolation, où la population, sous le jouc d'une dictature qui applique la tolérance zéro avec son armée de robots policiers, survit comme elle peut. Pour certain, il reste l'espoir qu'un jour, ils pourront rejoindre ce paradis dans le ciel. L'histoire reprend le thème de l'opposition des méchants riches, qui possèdent tout, même la santé et la quasi vie éternelle, et des gentils pauvres, qui n'ont rien, qui "triment" durs pour survivre, surtout pour tenter de soigner leurs enfants. Bien entendu, il y a le pauvre héros qui n'a vraiment pas de chance, mais qui a une vraie destiné, celle d'être un jour le grain de sable qui chamboulera tout et qui, par son sacrifice, ouvrira les portes du bonheur et de la santé à tous. Bonne soirée cinéma, avec néanmoins un peu de mal avec les clichés et la narration de l'histoire. Un peu une impression de déjà vu, mais j'ai vu pire. Mais j'aime la SF, et ce Blu-Ray rejoint honorablement ma collection de disques.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2015
Techniquement le film est irréprochable : images magnifiques avec une atmosphère très travaillée, les animations sont très réalistes notamment pour les droïdes; son impeccable et très fin, on a enfin l'impression d'avoir du surround.

La mise en scène est déjà plus discutable : beaucoup de plans sont filmés caméra à l'épaule, ce qui ne se justifie nullement, à part à vouloir donner le mal de mer au téléspectateur. Les scènes d'actions sont certes très pêchues, mais ont tendance à devenir confuses, et on se demande ce qui s'y passe. Certaines d'entre elles sont violentes, et si l'hémoglobine ne me gêne pas, j'apprécie quand elle a une raison d'apparaitre à l'écran.

Enfin l'histoire n'a rien d'affolant. Je passe sur une éventuelle incohérence technologique, car par définition la SF permettra toujours de la justifier, et que si la technologie était créée, elle serait par essence jugée irréalisable avant d'exister.
Le scénario est une sorte de chute du mur de Berlin futuriste, donc rien de bien neuf.
J'ai été bon public, en passant sur les incohérences "humaines" qui ne peuvent pas se justifier comme celles technologiques : puisqu'Elysium est le paradis sur Terre, comment se fait-il que ses habitants y ferment les portes. Je parle des portes d'entrée de leur maison, puisque par deux fois au moins les immigrés terriens sont obligés de les casser pour pouvoir rentrer et utiliser les medboxes. Cela sous-entend-il qu'il y aurait des vols sur Elysium ? Ou alors que les terriens (et par extension les pauvres) sont obligatoirement violents, car ils ne peuvent s'empêcher de casser une porte dès qu'ils la voient ?

Le réalisateur nous montre des pistes qu'il n'explore pas par la suite. Exemple criant avec la relation entre Max et Frey, amis d'enfance, qui ne sert à rien : Max aurait eu un coup de coeur pour Frey lors de sa visite à l'hôpital ou pour Matilda par la suite et l'histoire aurait été exactement la même. Le conte de l'hippopotame ami du suricate abonde dans ce sens.

C'est d'autant plus dommage car le film donne vraiment l'impression d'avoir été raccourci pour tenir dans les 100 minutes, quand la majorité des blockbusters rende l'impression inverse : rallonger une histoire simpliste par des artifices scénaristiques pour tenir dans les normes. On a donc ici des pistes ouvertes sans raison, comme dit plus haut au sujet de la relation entre Max et Frey. On peut tout aussi bien se poser la question de savoir pourquoi Max est un ancien hors-la-loi ? Qu'est-ce que ça apporte à l'histoire ? Comment en est-on arrivé à l'apparition d'Elysium (Beverly Hills sur Terre, ça ne suffisait pas ?)? Et à l'inverse, pourquoi ne pas faire une île pour mettre tous les pauvres (New York 1997)? Et cetera.

Bref, si l'auteur veut nous faire réfléchir, il va falloir revoir la copie.
On est clairement très loin d'un Fight Club ou d'un Men In Black premier du nom.

En définitive j'ai passé un bon moment, et l'heure et demie passe sans regarder la montre toutes les dix minutes, ce qui est déjà pas mal. Technique bluffante, on en redemande. Merci pour le son qui a été correctement traité. Mise en scène à perfectionner. Histoire bateau, qui aurait pu être intéressante mais de toute façon plantée par un manque d'audace et un besoin de rentrer dans les normes du divertissement cinématographique.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2014
Nous aussi,nous avons notre Alien à l'Elysium! C'est pour cela que,dans le film,comme dans notre réalité quotidienne,rien ne va plus : une bande de super-privilégiés (fonctionnaires?)en orbite (avec ou sans casque?) mène une vie de rêve et de prébendes (ne soyons pas grossiers!) aux dépens de l'humanité souffrante qui s'entasse sur une Terre pourrie dévastée désormais par les magouilles,spéculations,prédations et déprédations des Sybarites corrompus et jouisseurs.Heureusement,Matt,le Damon du Bien va y mettre bon ordre,si l'on peut dire, car il fout la m**** dans ce gentlemen agreement. Daimon,le bon génie,qui a le malheur de ne pas faire partie des privilégiés mais voudrait bien en être,va secouer le cocotier spatial pour en faire tomber les fruits pourris.Au vrai,il faudrait une suite à cet opus magistral,car on est curieux de voir comment la situation pourrait évoluer après ce soulèvement qui a mis les profiteurs échec et "Matt".On sait bien en effet que le paradis décrété pour tous ne tarde pas à devenir l'enfer pour chacun...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici