undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:14,76 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je ne suis sûrement pas le mieux placé pour chroniquer un album de Kataklysm dans la mesure où je ne connaissais qu'un seul de leurs albums avant d'écouter celui-ci... et sur les dix albums déjà sortis par le groupe canadien, ça ne fait pas lourd.

Cet album est vendu dans un beau digipack et possède en fait deux pochettes différentes. Celle du digipack ici présente, assez sombre (travail de Eliran Kantor) et une autre, celle du livret, représentant la mort en haut d'un autel qu'un bébé escalade (oeuvre de Peter Sallai). Nuclear Blast, le label des Deathsters canadiens, a bien fait les choses. De plus, cette édition contient un titre bonus, j'y reviendrai.

Question Death Metal, Kataklysm connaît son sujet. On sent bien l'expérience acquise par les Canadiens durant toutes ces années dès le premier morceau, "Fire". Ca envoie ! Le son est massif, la production est bien solide. Parfait.
Alors clairement, Kataklysm n'est pas là pour révolutionner le genre musical, on est ici dans du classique, bien fait et bien interprété. Le chant de Maurizio Iacono est profond bien comme il faut, la rythmique partagée par Stéphane Barbe (basse) et le petit nouveau, Oli Beaudoin (batterie) est d'une efficacité à toute épreuve.
Toutefois, le Death Metal bien bourrin au premier abord de Kataklysm n'oublie pas d'être mélodique grâce aux guitares de Jean François Dagenais, ce qui amène des variations appréciables. Tiens, jetez une oreille (et un oeil) à la vidéo (très sympa) du titre "Elevate" (à trouver sur youtube) pour voir de quoi je parle. Voilà le genre de morceaux death que j'aime, bien puissant mais bien mélodique aussi. Du coup, quelques plans ne sont pas sans m'évoquer l'école death mélodique scandinave, At The Gates en tête ("If I Was God", "Dead And Buried", "The Darkest Days Of Slumber"). Evidemment, si l'on est rebuté par l'aspect mélodique du Death Metal, on n'aura pas le même regard sur cet album.
Le titre bonus de la version digipack est la reprise du "The American Way" de Sacred Reich. Outre la bonne idée de reprendre un titre de ce groupe génial et peu connu, la reprise n'apporte pas grand chose par rapport à l'original, sauf l'envie de la réécouter (ou de la découvrir pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore - ce que je vous conseille de faire rapidement, ainsi que tout l'album du même nom).

Alors j'ai lu ici ou là que cet album ne valait pas certains autres de la discographie de Kataklysm, que le groupe était en pilotage automatique.... Peut-être, n'ayant pas, comme je l'ai déjà dit, une connaissance approfondie du groupe pour pouvoir affirmer ou infirmer cela, je laisse à chacun le soin de se faire sa propre opinion sur cet opus. Néanmoins, ce "Waiting For The End To Come" remplit complètement son contrat en ce qui me concerne et me satisfait pleinement. Alors, avant de réviser mon jugement quand j'aurai absorbé toute la discographie du groupe (ce qui n'est pas pour tout de suite), pour l'amateur de Death Metal mélodique que je suis, ça le fait !
15 / 20

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le site "auxportesdumetal.com".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
encore un album de plus pour kataklysm, qui s'il ne revisite plus sur chaque nouveau disque un style extrêmes parmi les différentes chapelles du metal, se permet le luxe d'être immédiatement reconnaissable. la patte du guitariste et compositeur en chef jf dagennais et le chant de maurizio iacono n'y sont pas pour rien.
kataklysm sait s'y prendre pour pondre des riffs et rythmiques qui ramonent dur, la reprise du the american way de sacred reich est même à mon avis plus syncopée et râpeuse que l'originale (que j'adore!). Waiting for the End to Come n'est donc pas le disque qui verra kataklysm s'incliner et laisser sa place dans le peloton de tête du death metal!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)