undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
9
4,4 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:34,79 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 septembre 2013
Tout a été dit sur cette musique...avec Wilko ou Gypie, mais toujours avec Lee. C'est parfait, direct & vivant.
Le coffret est splendide, tout comme celui consacré à la période Wilko. Indispensable.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2013
Suite logique du précédent coffret, couvrant les premiers albums du groupe avec le guitariste Wilco, ce deuxième volet propose exactement la même chose pour le deuxième volet de la vie du groupe avec le guitariste Gypie. Dr Feelgood n'a pas encore dit son dernier mot et s'en tire très bien avec son blues rock de bar mal dégrossit mais foutrement bien vendu. Comme dans l'autre coffret, les albums sont ici restitués chronologiquement avec des bonus et un dvd vient compléter en beauté ce coffret décidément bien foutu.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2013
Mais alors, le pervers qui a conçu la présentation des cédés ( deuxième partie du coffret ) doit avoir des doigts de fée pour les sortir de leur emballage ! Sinon, c'est du Grand Felgood CLASSIQUE !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2013
Résumé des épisodes précédents. Après avoir vendu à plusieurs générations (dont la mienne) des disques vinyle à prix d'or, en faisant des marges Kolossales, éditeurs et distributeurs de musique (dont la FNAC avec son trotskisme de pacotille) ont décrété au début des années 8O la mort dudit vinyle et l'avènement du numérique, poussés à la roue par les géants nippons (Sony et consorts). Sous couvert de technologie (tu parles, Charles, des 1 et des 0), les marges, de Kolossales, sont devenues pharaoniques, avec un fonds déjà largement amorti. Vraisemblablement taraudés par la mauvaise conscience devant ces profits obtenus quasiment sans rien faire, les majors se sont beaucoup démenées pour perdre de l'argent, par les moyens classiques (embauche de « directeurs artistiques », d'assistants de production, de staffs de communication, bref la pléthore de nuisibles qu'on retrouve un peu partout aujourd'hui), puis par le moyen imparable de la technologie (l'épisode DAT, notamment). Les braves gens, toujours honteux, se sont ensuite attachés à appliquer des politiques de prix incohérentes. Au terme de quinze longues années, l'objectif fut atteint ; à part quelques malades incurables, plus personne n'achetait de disques et surtout pas les jeunes générations. Mais ce n'était pas encore assez : il s'en vendait encore trop. EMI, BMG, Sony et les autres eurent alors à coeur de pourrir l'existence des derniers acheteurs en imaginant des systèmes de rangement plus ineptes les uns que les autres, rendant presque impossible la sortie des CD sans détérioration ou projection (involontaire ou sous le coup de la colère). Tant de persévérance force le respect. A l'heure où nous parlons, la palme revient sans conteste à EMI pour son coffret Dr Feelgood, Taking no prisoners : en effet, les trois disques du fond sont insortables. Une faute de goût vient malheureusement gâter un bien bel objet qui eût été, nonobstant, promis à une victoire certaine sur ses concurrents ; dans la boîte se trouve en effet un feuillet intitulé « how to remove the discs ». Les illustrations sont certes incompréhensibles, mais le mal est fait. Dommage. Le concours continue. Il apparaît d'ailleurs que le système de glissage/clippage des CD semble avoir trouvé ici ses limites. Les compagnies de disques gagneraient à s'inspirer du modèle IKEA qui a envahi toute la production actuelle : plus rien n'est vendu en l'état, prêt à servir, il faut toujours monter/démonter quelque chose. Le coffret CD en kit avec clés Torx, et emboîtage par tourillons en voilà-t-y pas une belle idée ? On parle des CD ? Allez, vite fait. Bon, Feelgood avait tout dit en deux CD (Malpractice et down the jetty) ; ce qui suit n'est pas au niveau, et pour un Down at the doctors, un Milk and alcohol, on a quand même beaucoup de remplissage. En fait, le seul qui vaille vraiment le détour, c'est Private practice, comme le savent déjà ceux qui sont familiers du groupe.
2525 commentaires| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2015
En dehors de la conception du boîtier, dont le Doctor n'est pas responsable, ce coffret est grand !!!
Certains packaging, comme celui de los nuggetz, comp de garage latino, sont aussi risquées.
Comme je l'ai dit en réaction à certains commentaires, les années GP sont (presque!) aussi cruciales que la période Wilko.
Dr Feelgood continuera de toutes façons encore longtemps et même la période New Rose reste solide même si le groupe ressemble à une (bonne) copie de leurs meilleurs élèves, j'ai nommé les Inmates.

En résumé, un régal pour les fans de rythm'n'blues énergique et alcoolisé, par ceux qui ont inventé le truc. Le pub rock était plus composite que ça, souvent moins bon, Dr Feelgood est le pub rock !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2013
Un achat indispensable pour les fans du doctor pour cette compil consacrée à l'époque Gypie Mayo, une présentation soignée, de nombreux documents dans le livret. Suite logique après l'excellent premier coffret sur les années Wilko Johnson, seul petit bémol, le système de rangement des CDs et DVD est pénible!!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2013
Après le coffret remasterisé période Wilko Johnson
voici la suite aussi joussive !
le coffret période Gypie Mayo
on ne s'en fatigue jamais ! et quel son enfin retrouvé maintenant (perdu depuis les 33T)!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
From "Beau Fixe Sur Pithiviers", French TV, 14th August 1976 ...

Hé oui Pithiviers en France dans le Gâtinais (45)...

Le 14 Aout 1976, pendant que je fais le zouave à Mailly-Le-Camp ou dans un bierstub à Tübingen, Dr Feelgood balance un "Going Back Home" à décoiffer Kojak...

Lee Brilleaux a l'air d'avoir passé une nuit dans une essoreuse, s'être séché à un ventilo, puis s'être étalé dans une flaque de goudron...Wilko et le bassiste Sparks oscillent comme des damnés retenus à un ressort...Big Figure fait le taff...ça donne un moment de Rock 100% alambic bouilleur de cru...

Pithiviers...une foule aimable, un type qui fume la pipe genre l'inspecteur RG surveillant ça en rêvant à un demi...Et les 4 Déments vous envoyant à truc à vous rendre aussi épanoui qu'un bébé après une visite à la tétine ou au téton...

Pendant ce temps, soit j'ai failli sauter sur un obus non explosé dans le champ de tir Canon Char, soit je suis bourré comme une queue de pelle...

C'est sur You Tube...

P.S. : pour le coffret...dès que je l'aurai entendu, je vous ferai savoir (si tant est ksa interesse kelkun et au cas où ce serait utile paske, à première vue, ça a l'air d'être à la hauteur)
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2013
Le système pour extraire les 5 Cd des plateaux centreurs et les remettre en place après écoute est vraiment débile, au point qu'on risque de les rayer ou les casser en deux à chaque manipulation. Je ne sais quel imbécile a inventé cela. Conclusion: Zéro étoile pour la confection de cette ânerie, et cinq étoiles pour la musique.
3232 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)