Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
10
4,6 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:19,71 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 décembre 2013
Superbe blue ray avec une image magnifique pour un film de 1939. aucun défaut... un vrai régal et un vrai plaisir à revoir ce film après une édition DVD précédente de bas niveau. Merci la FOX
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1939. Henry King surnommé le centenaire du cinéma hollywoodien (son oeuvre s'étend de 1915 à 1961) produit ce grand film dans lequel brillent trois acteurs : Tyronne Power (Jesse James), Henry Fonda (Franck James) et Nancy Kelly (Zee).

L'histoire se situe à la fin de la guerre de sécession. Le chemin de fer progresse dans la violence par l'expropriation brutale, sans foi ni loi autre que celle du profit, des paysans. La veuve et l'orphelin sont dépouillés. Les vieillards sont menacés et dépossédés. La mère des frères James en meurt. L'heure de la vengeance a sonné. Les frères James règlent leurs comptes en justiciers et ensuite sèment avec leur bande d'expropriés la terreur contre la compagnie de chemin de fer.

Toute l'histoire certainement romancée est magnifique. Je me suis surpris à approuver plus d'une action des frères James : résistance à l'oppression capitaliste, justice comme elle était alors réglée faute de réel pouvoir judiciaire.

Cependant l'action de révoltée devient celle d'un bandit qui pervertit l'âme de Jesse James. La scène amoureuse entre Jesse et sa fiancée Zee est un moment d'anthologie du cinéma des sentiments. Quelle justesse de propos exprimée par la femme !

La tragédie se déroule dans la douleur. La soif de justice sociale animera de nouveau Henry Fonda quelques mois après la sortie de ce film dans son interprétation grandiose de Tom Joad dans Les Raisins de la colère de John Ford (1940) d'après le roman de John Steinbeck (1939).

Ce film a de toute évidence inspiré Sergio Leone dans le sublime Il était une fois dans l'Ouest (Édition simple) pour au moins quatre raisons :

1/ la violence de la construction des lignes de chemin de fer - l'expropriation était un moyen naturel d'expédier les difficultés,
2/ Henry Fonda interprète le tueur de la compagnie de chemin de fer. Il a changé de bord. C'est un clin d'oeil. Sa nature de gangster aurait donc pris le pouvoir sur la personnalité vibrante qu'il exprime dans "Le Brigand bien-aimé",
3/ Les manteaux "cache-poussière" utilisés par le gang James dans l'attaque de la banque de Northfield (un autre moment d'anthologie) ont été repris intégralement,
4/ Le détective, petit gros, traître, auteur du guet-apens de la banque, est le double du président de la compagnie de chemin de fer dans "Il était une fois dans l'Ouest".

Enfin, la scène de Northfield a inspiré Young Guns.

Jacques Lourcelles, présenté par Jean Tulard, comme étant le meilleur exégète de Henry King le décrit comme étant :

"le peintre des hommes illustres et de certaines destinées obscures, mais exceptionnelles", dont, "il adoré retracer les vies denses et pleines, rendues telles par l'action, la créativité, le sentiment religieux ou l'amour". Il est le cinéaste de l'amour, d'un amour qui triomphe.

Chapeau bas.
review image
44 commentaires| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2017
Classique du western ce film réunit une excellente distribution, à commencer par Tyrone Power, tout à fait convaincant dans le rôle-titre. Henry Fonda, bien qu'il soit déjà un acteur célèbre (c'était son 16ème film en 4 ans !), accepta de jouer les second rôles en incarnant Frank James. Randolph Scott, alors à ses débuts (il n'en est qu'à son 6ème film) joue un homme de loi intègre et fidèle, similaire à ses futurs rôles. Enfin, l'on remarque dans le rôle du traître le très prolifique John Carradine (il avait déjà plus de 50 films à son actif et en comptera 250 à la fin de sa carrière). Film à gros budget pour l'époque le film est remarquable par sa reconstitution historique, ses décors majestueux, ses scènes d'action inoubliables, telles que l'attaque de la banque de Northfield et surtout la poursuite qui s'ensuit et qui se termine par une chute dans la rivière. Pour la petite histoire un cheval fut tué à la première prise, ce qui rendit les producteurs prudents pour les suivantes. Le réalisateur fait également la part belle aux scènes d'émotion pure, notamment celle où Jesse James prend dans ses bras son fils ''tué'' par ses camarade de jeu alors qu'il incarnait le cèlèbre hors-la-loi. Ajoutons que le DVD se termine par une scène coupée à la sortie du film et pratiquement jamais vue depuis. Elle est réintégrée, apparemment dans sa totalité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film brillant illustre éminemment bien un chapitre brutal dans l'histoire socio-économique des Etats-Unis: la création du ‘cheval de fer’, le train transcontinental.
Un des plus grands romanciers des Etats-Unis, Frank Norris, l'a appelé ‘La Pieuvre’. Elle étranglait sans pitié les paysans avec ses multiples bras d’acier. Dans le roman de Frank Norris, l'étranglement se faisait par l’imposition de prix beaucoup trop élevés pour le transport des produits agricoles; en d'autres termes, des extorsions par un monopole. Dans ce film-ci, les propriétaires des chemins de fer tentent de forcer les agriculteurs à vendre leurs terres pour une bouchée de pain, par des mensonges (le gouvernement ne vous donnera rien) ou simplement par la force brute, en les tabassant. Les compagnies des chemins de fer avaient besoin de nouveaux terrains pour étendre leur réseau.
Une des familles qui résistent à cette extorsion est le ménage James (les frères Frank et Jesse et leur mère). Lorsque leur maison est détruite d’une manière criminelle (leur mère perd la vie dans l’incendie), les frères prennent la loi entre leurs propres mains et se vengent en attaquant les trains pour voler la clientèle des compagnies des chemins de fer, les passagers.

Ce film peint un pays sans lois et foncièrement corrompu, où le pouvoir est fermement dans les mains d’hommes d’argent, qui ont des amis en haut lieu et qui contrôlent ainsi toutes les routes vers le pouvoir absolu (les finances, les législateurs et les juges).
D’un autre côté, à la fin du 19ème siècle, la presse (les médias), ici la ‘Liberty Weekly Gazette’, était encore indépendante, et soutenait les agriculteurs contre l'arbitraire du pouvoir législatif et judiciaire.

Ce film continue à fasciner non seulement par son évocation d'un passé pas si loin derrière nous, mais aussi, par ses thèmes tout-à-fait modernes, comme le pouvoir socio-économique de l’argent, la corruption politique et la liberté des medias.
Excellente mise-en-scène de Henry King avec une distribution exceptionnelle (T. Power, H. Fonda, R. Scott).
A voir absolument.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2014
superbe colorimétrie magnifiqur transfert blu ray acheter sans réserve si seulement nous avions la même qualité pour le rio bravo....
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2013
Peu de temps morts dans ce western où l'histoire démarre très vite et les événéments s'enchaînent ; ou comment une histoire de terrain fait basculer votre vie dans un destin tragique...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2014
Reste toujours et encore un incontournable à posséder dans sa collection. On ne s'en lasse pas. A voir et à revoir.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2016
La légende de Jesse James a inspiré de nombreux cinéastes américains, mais, comm c'est souvent le cas, l'original, ici signé Henry King, surpasse les autres films ultérieurs. J'ai été frappé, à le revoir après bien des années, par la modernité de la mise en scène, très rythmée à certains moments, avec des pauses mélancoliques (l'accouchement de Zee), des trouvailles visuelles particulièrement audacieuses, comme la séquence où Tyrone Power court sur le train en marche. Le seul point faible de ce pur western est à mon sens le personnage du journaliste, joué de façon appuyée et finalement agaçante par Henry Hull.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2014
Assez bon produit, avec des bonus intéressants, malheureusement l'image ainsi que le son pourraient être améliorés pour rendre la vision plus agréable
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2015
J'ai bien reçu cet article et je vous en remercie.J'ai visionné ce film qui est parfait.Aussi bien par le jeu des acteurs que par l'histoire
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)