Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
16
4,4 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le contexte est assez brulant : l'extermination de l'Homme, mais bizarrement ce n'est presque qu'un prétexte (qui imprime un certain rythme à l'histoire, il est vrai). Le vrai sujet c'est notre humanité, au travers de ces super-soldats élevés en batterie (croissance accélérée comme des poulets), coachés à être de super-soldats pendant quelques semaines et ensuite le front. Pourtant en suivant le soldat Jared on expérimente de première main la construction d'un homme à qui son ami-cerveau délivre des montagnes de faits, mais c'est toujours à l'homme de leur donner un sens. Sous-prolétariat militaire il y a, mais le piège est insidieux vous verrez et puis comment faire la grève ? Toute l'espèce humaine est concernée par cette guerre totale.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Contrairement à mon entourage, je n'ai pas été particulièrement déçue de ne pas suivre John Perry dans ce tome 2. On y rencontre régulièrement, en personnages secondaires, les deux personnes qui seront ses proches dans le tome suivant, et j'ai trouvé cette présentation intéressante.
Le style de John Scalzi est toujours aussi fluide et agréable, ponctué de touches humoristiques, et cette maîtrise de l'art du récit est une raison suffisante pour moi pour gratifier ce livre de 4 étoiles.
L'étoile supplémentaire est pour l'intérêt fondamental du livre : Les deux sujets traités sont celui de la naissance d'un traître (au sens figuré mais aussi au sens propre !) et celui de l'identité d'un être (pour les soldats des Brigades fantômes mais aussi pour les Obins). J'ai apprécié d'être sensible aux arguments du traître en question, surtout en ce qui concernait la Terre, qui me semble depuis le début (du "Vieil homme et la guerre") curieusement semblable à celle que nous connaissons. La difficulté de développer une personnalité pour les soldats des Brigades fantômes, du fait de leur naissance sans enfance et sans parents, mais aussi à cause de leur formation éclair - avant d'être jetés dans l'action et le risque permanent d'une mort imminente -, est développée avec beaucoup de finesse, laissant de larges possibilités de réflexion.
Une autre question fondamentale est soulevée à plusieurs reprises (en particulier lors de la rencontre avec de curieuses tortues) sur la définition de l'humanité d'un être : jusqu'à quel point peut-on modifier un corps humain et lui laisser la qualification, justement, "d'humain" ?
Enfin, le dénouement est satisfaisant et introduit fort bien le livre suivant, "La dernière colonie".
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un univers excessivement attractif ...
Du rythme de l'action de bonnes idées et de la tension ..
La plupart des personnages ont une réelle présence ..
C'est vraiment appréciable car les nombreuses innovations techno du récit posent de vraies questions éthiques ( bio ingénierie et contact avec l'autre extrême ( sens originel de aliens en anglais )) ..
Définition de l'humain ...
La fin justifie les moyens ?
La gestion d'un conflit armé et ses implications ( logistiques et politiques ) sont particulièrement bien vue ...
Bref un excellent moment ...
Scalzi réussit à s'adresser a un public d'adultes et dans le même temps à un public plus jeune .. ( c'est peut etre plus une faiblesse qu'une qualité .. car cela crée peut être les tensions stylistiques qui desservent occasionnellement ce tome ?? )
Comparer cela à Etoiles, garde à vous ! (Starship Troopers) ou à La Guerre éternelle pour le niveau et qualité me semble carrément exagéré ..
Mais cela aurait presque pu être car l'auteur en à clairement le potentiel ..
Espérons qu'il nous réserve quelques surprises .. et que à l'avenir il bénéficiera au minimum d'une traduction correcte et soignée ...
bref : PAS MAL !!
PS: l'humour est aussi au rendez vous sans sombrer dans la farce ...
55 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2011
Second tome de la licence après : Le Vieil Homme et la guerre.

Trois espèces extraterrestres complotent purement et simplement le génocide de la race humaine. Un ennemi à la fois, c'est déjà difficile, mais trois... D'autant que la coalition s'est octroyée le concours d'un homme, un traitre aux motivations troubles et pas n'importe lequel : l'un des concepteurs des amicerveaux, la béquille, l'indispensable compagnon de route des FDC et notamment des brigades fantômes, les forces spéciales.

Dans cet épisode, on ne suit plus les aventures de Perry mais celles de super-soldats préfabriqués et assistés par ordinateur semi-organique. La nature de ces forces nous est connue depuis les révélations du tome un.
Plus bavard et plus technique que le premier opus, on retrouve les explications manquantes et bienvenue sur le background et le développement de l'union coloniale, la genèse et la nature des FDC. On n'en délaisse pas pour autant l'action militaire, toujours avec le style scalzi, sérieux mais non dénué d'humour (d'un autre côté, la quasi totalité des livres de sf militaire ont ce penchant pour l'humour militaire de base (à l’exception peut être des livres de la licence warhammer 40.000).
Le livre est également saupoudré de pas mal de références aux œuvres emblématiques de la sf. (Un petit plaisir pour les science-fictionneurs assidus ravis de se dire, ah, ceux-là, je les ai déjà lus).

Toujours aussi agréable à lire, action, humour, réflexion sur la condition humaine et son avenir.
L'humanité, seule (ou presque) contre tous.
A dévorer.
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2016
L’année dernière, j’ai enfin eu le loisir de me plonger dans un roman que j’avais repéré depuis un certain temps : Le Vieil Homme et la Guerre. La lecture en fut passionnante et très loin des clichés véhiculés par l’édition française sur la Sf militaire. Nous suivions l’engagement et le début de la carrière militaire de John Perry – âgé de 75 ans – au sein des Forces Coloniales (FDC). Le concept initial et l’utilisation de celui-ci par John Scalzi m’avait alors bluffée. C’est donc avec une attente certaine que je me suis plongée dans la suite de cette saga.

La magie opèrera-t-elle une fois encore ?

La Brigade fantôme ne nous est pas inconnue; dans le tome précédent, elle a joué un rôle prépondérant aux côtés de John Perry, qui nous a permis de prendre contact avec cet univers. Nous continuons ainsi notre exploration. Il faut dire que le pitch de départ, un homme de 75 ans s’engageant dans les forces armées a de quoi interloquer le premier venu et pas que!

Nous découvrions ensuite que la défense des mondes humains se trouvaient entre les mains d’êtres finalement pas séniles. Leur conscience, leur personnalité et leurs souvenirs étaient transférés dans un double vert, un clone amélioré qui ferait pâlir d’envie même Hulk. Le procédé technique était peu évoqué, dans ce deuxième tome cette lacune est comblée puisque La Brigade Fantôme est amenée à prendre en chasse un traître, le cerveau même de la technologie du transfert! Les rumeurs distillées dans Le Vieil Homme et la guerre se voient confirmées : les personnes qui se sont engagées mais qui sont mortes avant leur 75ème anniversaire, ne disparaissent pas dans les méandres administratives. Leur clone est « activé », certes sans mémoire ni personnalité, donc totalement vierge, mais non perdu. Ainsi avons-nous des éclaircissements bienvenus sur ces fameuses unités et sur les aspects techniques du transfert. C’est ainsi le cas de Jared Dirac dont les réminiscences du passé le titillent peu à peu. Et pour cause, c’est le double du traître honni qui a mis la FDC et les humains en péril. Or Jared en prend conscience et s’interroge sur sa personnalité propre et sur son âme à lui, comme bon nombre de ses camarades de La Brigade Fantôme.

En effet, le scientifique a vendu a l’ennemi ses connaissances et son expertise. Trois races d’extra-terrestres s’unissent en secret pour prendre possession des mondes habités. Du coup, cette coalition hostile à l’homme prépare une invasion pour abattre les forces armées de la FDC : les unités classiques ainsi que les troupes spéciales des brigades fantômes.

Il est bon de noter que les forces spéciales ne le sont pas que dans leurs missions. La manipulation génétique permet de calibrer les individus en fonction des besoins ou de l’effet recherché. Nous découvrons donc des pseudo-clones assez « évolués« . John Scalzi ouvre le champ de la réflexion sur l’éthique et la limite de la génétique, l’eugénisme, et nombre de questions classiques en SF. Il le fait avec élégance, sans avoir l’air de trop y toucher. C’est agréable, car si vous voulez profitez simplement du récit, ces questions ne sont que suggérées, il appartient au lecteur de s’en saisir.

Le thème génétique/humain n’est pas le seul évoqué dans le récit, car à travers l’expansion de l’humanité dans cet univers morcelé, c’est aussi notre soif de découvertes, notre curiosité insatiable, notre nature accaparante qui sont mises sur la sellette. Qu’est-ce qui nous arrêtera ?

Cette soif « impérialiste » (terme consacré si je me souviens bien de mes cours) se heurte à 3 types d’ET qui ne sont pas que des abrutis. Les odins sont particulièrement intelligents et ce sont surtout d’excellents geeks… ils sont redoutables. Ils fonctionnent d’une manière similaire aux colonies d’abeilles, mais sans reine (ou comme les fourmis, à vous de choisir). Ils sont totalement dénués de libre-arbitre individuel ou de réflexions abstraites, même collectivement. Les avoirs comme adversaires est plutôt une très mauvaise nouvelle. Et notre traître s’est allié avec eux…en échange d’une âme!

L’âme de ce récit finalement. Quelque soit l’angle d’attaque, Scalzi nous ramène à ce vague concept (il paraît d’ailleurs que pour certaines religions, les femmes n’en possèdent pas, c’est la conclusion d’éminents scientifiques d’Arabie Saoudite). Comme quoi ce sujet n’est pas si anodin même en 2016 et malheureusement dans les années à venir!

Est-ce que tout cela chatouille vos neurones ?

Je puis ajouter que question personnages, nous avons un auteur habile. Jared Dirac est des plus intéressant, loin du lourdaud des clichés habituels. Nous retrouvons également la dame Sagan découverte au tome 1 qui se révèle de plus en plus complexe. Les autres personnages n’ont pas le temps de tout à fait nous convaincre, car le roman est assez court. Scalzi a choisi d’aller à l’essentiel dans sa trame et d’éviter les scènes d’exposition, du coup les personnages accessoires sont plutôt taillés à la serpe…

Ce n’est pas le seul bémol que j’apporterais au roman de l’américain. Il a certes apporté des fondations plus solides à son univers et aux technologies employées, mais c’est au détriment du rythme, moins fluide que lors du premier tome. L’humour est bien présent et permet de passer outre ces petits temps dédiés aux fourneaux, même s’il s’agit parfois d’un humour « militaire »! Il faut souligner que la sensibilité et l’habileté de l’auteur permettent aussi de gommer ces quelques réserves.

Nous sommes immergés dans une Sf militaire très intelligente, sans être anti-militariste. Peu de personnages sont des parangons du militaire psychorigide et abruti, même si un général est assez caricatural. Par ailleurs, Scalzi offre un récit captivant, avec une trame séduisante et des thématiques propres à la réflexion autour de l’âme, de la biotechnologie et du transhumanisme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2008
Si j'ai beaucoup aimé "le vieil homme et la guerre", j'ai trouvé ce second volet un peu moins intéressant et surtout beaucoup moins bien construit. Le style est également passé par la case pertes et profits (côté pertes), et on dirait que l'auteur a écrit cette suite sans conviction.
Reste néanmoins quelques très beaux passages, mais cette suite n'est pas indispensable à mon sens. Si je l'avais lue sans connaître le premier volet, j'aurais probablement été bien plus enthousiaste.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2015
Si vous avez lu "Le vieil homme et la guerre", cette suite vous paraîtra un peu fade. Les "Brigades fantômes" apportent finalement très peu à la description de l'univers inventé dans l'opus précédent. Au contraire, l'originalité des forces spéciales en prend un coup : quand on referme le livre, on se demande finalement comment ils se différencient des vrais-nés puisque finalement ils se comportent en tout point comme nous.

Le scenario est un peu poussif, avec les thèmes de l'amnésie et de Frankenstein dépourvus de toute originalité (même si Scalzi s'efforce de les rhabiller) et un rebondissement que n'importe quel lecteur à demi-éveillé aura anticipé 5 chapitres à l'avance. Le happing ending final souligne cruellement le nivellement psychologique des personnages auquel l'auteur se livre à son corps défendant pour essayer de donner un semblant de cohérence à cette histoire.

Pire, ce roman manque d'humour, alors qu'il s'agit d'un des points forts de Scalzi.

Bref un roman moyennement distrayant qui ne ravira que les inconditionnels.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2015
Ce 2ème tome n'est pas la suite du premier puisqu'il ne raconte pas la suite des aventures du personnage principal. Mais ça explique pas mal de choses sur les fameuses brigades fantômes en s'attachant plus particulièrement à l'un d'entre eux. Sans que l'on soit tenu en haleine, c'est intéressant et très plaisant à lire. Cette histoire, nous permet également d'avoir un éclairage par rapport à ce qui se passe dans le premier livre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2010
Les bigades fantômes est la suite logique du viel homme et la guerre. C'est un livre toujours aussi bien ficelé qui développe des personnages qu'on auraibien aimé voir développer dans le premier opus, et une histoire toujours aussi prenante.
A conseiller
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2016
Les brigade fantômes, tome deux de la pentalogie est fidèle au premier. Souvent entre deux rythmes. Mais tien toujours le lecteur. Le plaisir de lire quoi ! mention spéciale au traducteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici