undrgrnd Cliquez ici Pour se divertir Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
22
3,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Assez déconcertant, ce nouveau Mc Ewan... Le motif rappelle beaucoup un de ses précédents romans (et pas sa plus grande réussite) : L'innocent (1990). L'espionnage, une histoire d'amour entre un homme et une femme intéressée... La particularité de cette opération Sweet Tooth est cependant triple : i) le point de vue féminin de la narration, et, à rebours d'autres commentatrices, je le trouve très bien rendu (mais j'ai des chromosomes XY), ii) l'irruption de la littérature comme enjeu dans la relation sentimentale et professionnelle de notre espionne et de son client, iii) l'étonnante douceur et plénitude de l'ensemble. On a en effet rarement lu pages aussi sereines et tendres chez le grand romancier de la brutalité et de la cruauté des relations humaines. Au final, l'impression reste mitigée. Autant j'ai eu plaisir à retrouver le sens du rythme et de la phrase du plus grand écrivain britannique actuel (avec Ishiguro), autant je ne parviens pas à trouver intéressante et même bien construite l'intrigue, qui navigue à vue entre des enjeux trop épars et mal reliés (une histoire d'amour, l'insertion des femmes dans une collectivité de travail aussi masculine que le MI5, la relation officier traitant/client, l'Angleterre des années 70 et sa déprime No Future). Le meilleur tient peut-être aux premières cent pages où sont brillamment dépeints les mutations intellectuelles du Royaume et l'abandon, chez les esprits éclairés, de la référence communiste au profit d'un humanisme anti-totalitaire et libéral. Peut-être était ce là le vrai sujet qui a conduit McEwan à retenir ce projet.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2014
Pas du tout aimé : au point d'abandonner avant la fin, ce qui ne m'arrive quasiment jamais.
Trop verbeux, manque de rythme, plus roman d'amour qu'autre chose … je ne m'attendais pas à cela de cet auteur.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2014
cette histoire manque de rebondissements, Je n'ai pas du tout accroché , j'ai voulu aller jusqu'au bout de la lecture en esperant avoir une émotion sur la fin, mais je n'ai même pas eu ce privilège.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2014
Un très bon roman que je vous conseille. C'est très bien écrit, comprendre, ça se lit tout seul. Et l'histoire réserve des surprises.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2014
On se perd un peu parfois ,mais les aventures amoureuse et autres de l'héroine sont assez savoureuses !bon bouquin à recommander!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2014
Ecriture facile, pas d'intérêt à l'acheter maintenant. Pour un bon livre d'espionnage, mieux vaut lire un livre de John Le Carré ("la taupe").
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2014
Bon plot d'espionnage. J'ai apprecié, meme si parfois il y avait beacoup trop de details.
Je conseillerai cet livre à mes amis
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Me concernant, c'est le premier roman de Ian McEwan que je lis. Je n'ai donc pas de point de comparaison par rapport à ses ouvrages antérieurs.

Je dois dire que j'ai beaucoup aimé son histoire qui nous plonge dans le monde du renseignement de l'Angleterre des années 60 et notamment le personnage de l'héroïne qui ne contrôle pas grand chose de sa vie. Passionnée de littérature, elle se retrouve à faire une licence de maths à Cambridge. Elle devient la maîtresse du prof d'un ancien copain devenu homosexuel et la voilà embauchée au MI5 sans vraiment avoir fait un choix de carrière. Même sa plus belle histoire d'amour dans le roman se développe à partir d'une rencontre un peu "téléguidée" et lui échappe au final.

J'ai lu certaines critiques comme quoi la psychologie des personnages était assez peu approfondie. Pour un lecteur avec un oeil extérieur à l'oeuvre complète de McEwan, je trouve que la psychologie des personnages n'est pourtant pas bâclée et que de plus, cette volonté de ne pas aller trop loin dans ce détail relève d'un procédé littéraire propre à l'intrigue.

L'ambiance de ce livre est proche des derniers romans de Boyd, que j'avais aussi bien aimé. Je resterai donc très positif sur ce roman qui m'incitera à lire d'autres ouvrages de l'auteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2014
Dans ce roman qui n'est pas seulement et uniquement un roman d'espionnage (mais qui en est aussi un quand même), on découvrira l'univers socio-économico-politique de l'Angleterre des années 1970, très documenté, ainsi que les pratiques du MI6 et MI5 (et leurs rivalités).

Mais c'est également un roman d'amour, amour tragique car s'y mêle des obligations professionnelles.

La chute est on ne peut plus inattendue, un sorte de mise en abîme ou plutôt, préférais-je dire, une mise en relief.

S'adresse tant aux amateurs de livres d'espionnages qui ne se la jouent pas "James Bond", qu'aux amateurs d'histoires d'amours rendus compliqués par les contingence de la vie...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà un bon exemple de roman possédant toutes les qualités: construction, histoire, personnages.... et qui cependant sombre rapidement dans ce que le "roman de gare" présente de moins bon.
Sur 430 pages, on doit compter environ 100 fois: "nous avons fait l'amour" (expression d'ailleurs peu utilisée dans les années 1940).
C'est un bon roman qui devient rapidement une mauvaise histoire de midinette. Je laisse 3 étoiles pour l'auteur, sa peinture cruelle de la médiocrité des personnages, de leur environnement et de leurs hiérarchie échappant à tout contrôle. Ce dernier point n'est bien sûr pas une révélation !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)