undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
512
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:4,45 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Images et son au panthéon du support Blu-Ray!
Une fois de plus Peter Jackson nous régale en surpassant son modèle littéraire.
Les libertés prises avec le roman sont les bienvenues et apporte une dimension supérieure au récit. On est pas loin de retrouver le souffle épique du Seigneur des Anneaux. Le faste des décors et la richesse des personnages hisse ce divertissement aux sommets du genre.
Jackson avec ses deux trilogies est clairement entré dans la légende. Celle d'avoir dressé la plus haute cathédrale de l'Héroic Fantasy de toute l'histoire du cinéma. A la hauteur de son concurrent SF: la saga Star Wars.
Flotte ici l'esprit des temps anciens ou gronde les forges et le souffle du dragon. La photographie, somptueuse, nous plonge des ténèbres aux aubes bleues, un univers remplit de magie où la course du soleil s'achève sur des crépuscules enflammés.
Jackson, en plus d'être un immense et courageux réalisateur est un conteur au style inimitable. La mise en place du troisième volet annonce un opus d'une ampleur inouïe...
Perso, je n'attendrais pas la version longue, ayant trouvé celle d'Un voyage inattendu plutôt anecdotique. (On est loin des 40 à 50 mn de celles du Seigneur…) D'autant que le rythme de celui-ci est d'une efficacité redoutable.
PS Suis assez d'accord avec les commentaire concernant le choix de ne pas éditer ce second volet en version steelbook. Celui du premier volet était somptueux. La figure magnifique de Thorin méritait une armure de métal !

Blog Les chroniques ciné de Francisco
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2014
Très beau coffret regroupant le bluray 3d+2d +dvd+copie digitale.Dommage que le steelbook ne soit pas de la partie.
Excellente suite du Hobbit- un voyage inattendu.L'histoire continue la ou elle c'est arreté.Le son est enfin digne du bluray avec du dts hd 5.1 ca tremble de tout les cotés.La qualité de l'image est parfaite mention au dragon smaug qui est vraiment sublime.
review image review image review image review image review image review image review image review image review image review image
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne parlerais plus du film même si pour moi la version courte n'existe meme pas !

Le prix , parlons en , si le Dolby Digital 5.1 en VF vous suffit , foncer l'acheter sur amazon.co.uk , Cette version même du film est minimum 10e moins chère , (fdp inclus) ; Par contre si le DTS HD 7.1 vous fait de l’œil , pas le choix , il vous faut cette version "France" . C'est la seul différence entre les 2 coffrets .

Perso étant équipé en 7.1 j'ai pas eu le choix . On aime tout payé au prix fort en France , m'enfin bon ...

Sinon le film est sur 2 BR a chaque fois , c'est un peu énervant de se lever au milieu du film , mas ça rappelle les entractes d'antan au cinéma .
Le son est dément en 7.1 , et l'image est quasiment exempt de défaut en 3d , c'est pas LA référence , mais c'est un bon 17/20 en technique audio/vidéo .

Vivement le 3eme Opus !
merci pour votre vote et bonne journée
steve
11 commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2014
Film captivant et dans la lignée de la trilogie du seigneur des anneaux aussi bien au niveau de la trame que la musique. Pour l'avoir vu en 3D via videoprojecteur, la profondeur est juste sublime quasiment tout le long du film. Certaines scènes vous donnent l'impression de faire partie des compagnons.... Un petit moins au niveau du jallissements (comme le premier volet mais légèrement mieux) où ,à part le passage avec l'abeille et celui de la tête de Smaug qui sort à 1m du mur, ça reste très léger... mais Peter Jackson, comme James Cameron, étant fan de la 3D soft qui se focalise plus sur la profondeur,on peut comprendre cette volonté ;-)
Pour les personnes équipés en 3D, c'est un film à posséder absolument pour sa qualité 3D...et son histoire!
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2015
Bien mais l'emballage pourrait être légèrement plus soigné.
Je m'attendais à avoir un emballage en "carton" comme sur l'image, mais non, j'ai reçu purement et simplement l'emballage plastique du DVD, sans le carton.
Je ne mets pas 5 étoiles à cause de cela. J'ai l'impression d'avoir été un peu floutée.
Je ne saurais pas dire si la Copie Digitale fonctionne, je n'ai pas encore testé cette "fonctionnalité".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2013
Second volet de la saga du Hobbit, La Désolation de Smaug est le moment charnière – et ô combien délicat – de toute trilogie. Un Voyage Inattendu ayant posé avec une certaine candeur (revendiquée) les bases et les personnages du cycle de Bilbon, Le Hobbit 2 s'ingénie à révéler les failles et les forces de ses protagonistes au creuset d'aventures démentielles, réunissant peu à peu les pièces d'un puzzle qui ne trouvera son achèvement que dans Histoire d'un Aller et Retour.

Et force est de constater que Peter Jackson use à merveille du roman et de ses talents de réalisateur pour poser une nouvelle pierre au monument cinématographique que constitue ses adaptations des aventures de la famille Sacquet !

Prenant certes certaines libertés par rapport au classique de Tolkien (le retour de Legolas, l'invention du personnage joué par Evangeline Lilly, la confrontation finale), le metteur en scène ne le fait toutefois que pour mieux servir l'intrigue, ne détériorant en rien l'histoire originale. Le récit en devient dés lors d'autant plus dense, riche en thématiques, lieux parcourus et intrigues secondaires, sans pour autant jamais perdre le spectateur : sens du montage et de la narration semblent décidément être des qualités indéniables du réalisateur de King Kong ! Qualités ne l'on ne peut qu'admirer au vu de certaines scènes de combat (au sein desquelles Jackson semble autant se faire plaisir que transcender avec une maestria rare les traditionnels clichés du genre), mais également face au final du film, absolument titanesque (rarement dragon aura été si impressionnant), et qui plus est merveilleusement filmé et écrit. Quelques petits passages ne sont également pas sans rappeler un certain Steven Spielberg, la filiation entre les deux hommes s'inscrivant dans ce sens de l'aventure, dans ces prises de vue sortant de l'ordinaire et dans cette âme d'enfant que ni l'un ni l'autre n'ont perdu.

Plus sombre que le premier opus, La Désolation de Smaug parvient donc à nous entrainer dans un tourbillon d'aventures proprement hallucinantes (la séquence de l'évasion des geôles du Roi Thranduil est un summum), magnifiées par des décors grandioses, par des effets spéciaux irréprochables (le superviseur de ces derniers étant Joe Letteri – Avatar, Tintin, Man of Steel...) et par la musique toujours merveilleusement épique d'Howard Shore.
Et ceci, en gardant constamment en ligne de mire ce qui fait la force d'un grand film : ses personnages, jamais ici relégués au second rang, comme c'est malheureusement le cas dans nombre de blockbusters. Au contraire, le réalisateur parvient à mettre sur pied d'égalité fond et forme, dans un exercice de style dont certains feraient bien de s'inspirer.

Conjuguant sens du gigantisme et intimisme, horreur et pureté, contrées enchanteresses et villes dévastées, monstres et poésie, Peter Jackson livre donc un très grand film, qui nous transporte avec bonheur en Terre du Milieu pendant ses presque 3 heures, sans que jamais le temps ne paraisse long, et ne nous laissant qu'avec une envie : découvrir Histoire d'un Aller et Retour !

Et pourtant, Warner France continue à se moquer du consommateur, en s'acharnant à sortir avant la version longue (car version longue il y aura, avec 25 minutes supplémentaires) la simple version cinema, proposée en de multiples déclinaisons packaging. A boycotter, par conséquent, sans le moindre scrupule !
Cependant, là où leur équipe commerciale s'est montrée plus perfide que d'habitude, c'est en sortant pour cette version "courte" le coffret limité avec statues. Pour les personnes qui, comme moi, possèdent tous les autres volets (tant du Seigneur des Anneaux que du Hobbit) dans de tels coffrets, la carotte risque de faire mal si Warner va jusqu'au bout de sa politique : devoir acheter la version simple avec le packaging limité, puis la seule version longue lorsque celle-ci sortira, sans statues cette fois-ci. C'est, j'en ai bien peur, ce qui pend au nez du collectionneur... En un mot : lamentable !
0Commentaire| 64 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2014
Suite des aventures de notre hobbit : Bilbon (Martin Freeman) et de la compagnie de nains dirigée par Thorin Ecu-de-Chêne (Richard Armitage), avec toujours Gandalf (Ian McKellen) à leurs côtés. Au programme, rencontre avec les elfes de la Forêt Noire, et un certain Legolas (Orlando Bloom), le face à face entre Gandalf et l’ombre d’un ennemi que l’on pensait disparu, un dragon majestueux et un anneau qui commence à devenir de plus en plus lourd !
Notre petite troupe continue donc son chemin en direction d’Erebor, toujours poursuivie par Azog. Ils trouveront refuge chez Beorn (Mikael Persbrandt) un change-peau. Ce dernier leur explique que pour être dans les temps, ils devront traverser la Forêt Noire. A l’entrée de la forêt, Gandalf va quitter le groupe afin de se rendre aux tombeaux des Nazgûl. La présence du Nécromancien présage des choses terribles selon Gandalf.
De leur côté, les nains vont faire une rencontre, compliquée, avec les elfes de Legolas et de Tauriel (Evangeline Lilly)… Et là, je dois constater que c’est le premier faux pas de Peter Jackson sur la franchise. Pourquoi créer Tauriel ? Pourquoi créer un nouveau personnage dans l’univers tellement riche et foisonnant de Tolkien ? Surtout qu’au final, elle n’apporte rien si ce n’est un pseudo début de quelque chose d’une éventuelle histoire de cœur dont je me fous royalement et qui n’a rien à faire ici !! Si cette nouvelle elfe est un loupé, les scènes de combats avec les elfes sont toujours aussi magnifiques à regarder. Ce combat le long d’un cours d’eau entre elfes et orques alors que les nains sont désarmés dans des tonneaux dérivant au rythme endiablé du courant, est une réussite visuelle époustouflante !
Alors que pour la première fois, là aussi, ce n’est pas toujours le cas, pas mal de soucis au niveau des doigts des nains, filmés assez régulièrement sans prothèse. C’est flagrant sur quelques scènes.
Après les elfes, se sont les humains que les nains vont croiser, et notamment Bard l’Archer (Luke Evans), fils du seul homme qui a été capable de blesser, du moins de toucher Smaug ! Et qui voit d’un très mauvais œil que les nains veuillent récupérer Erebor. Mais il aura beau dire, le face à face entre les nains, Bilbon et le dragon va avoir lieu…
Encore une fois, le film est rythmé par ce formidable voyage, nous offrant toujours plus d’endroits magiques à regarder, la cité de Legolas est à tomber par exemple ! Que dire d’Erebor ou de l’atmosphère oppressante et malsaine qui se dégage de Dol Guldur ?! Des dialogues qui piquent au vif, avec des phrases qui marquent l’esprit. Des personnages toujours plus fantastique dans leur rôle, merveilleux Bilbon qui se laisse peu à peu piéger par le poids de l’anneau, ou encore Thorin qui semble tout autant prisonnier par l’Arkenstone, et qui prend un visage qui me plaît de moins en moins.
Bref, malgré Tauriel, malgré quelques loupés dans les effets spéciaux, tout est effacé par la magie qui se dégage du film. On n’est pas loin de l’excellence, il surclasse de la tête et des épaules le premier volet pourtant déjà excellent. Un film épique qui nous transporte !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2014
Ce Blue Ray est très bien masteurisé, rien à dire au niveau de la qualité de l'image, par contre je suis déçu : le son DTS n'est disponible que sur la piste anglaise. Le français n'est qu'en Dolby Digital.
Par contre les bonus... c'est une autre paire de manche : ils sont inexistant. On a juste une (superbe, soit) présentation de la nouvel Zeland, j'en attendais un peu plus sur le film.
22 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2015
J'ai eue la même impression que l'opus précédent, serais-je peu à peu lassée, ou bien l'aventure et la manière de raconter ne se renouvelleraient pas? Pire, le développement de l'histoire atteint une lenteur déconcertante, on court, on court toujours, mais on tourne parfois franchement en rond ! Alors je ne me suis pas trop ennuyée, mais presque 3 heures pour atteindre une montagne (en comptant le premier film), c'est long ! La justification artistique de produire une trilogie sur un seul volume devient bien difficile. (Je ne juge pas le respect au livre car je ne l'ai pas lu). Ce second opus est légèrement plus sombre que le premier, heureusement pour une histoire au fond "dramatique", mais ne coupe pas avec son ouverture trop "grand public". Notamment à cause de la longueur des scènes d'action et du manque d'approfondissement des personnages. Et au niveau du suspense, difficile bien sûr de s'inquiéter du sort de nos amis Bilbon, Legolas ou bien Gandalf, puisqu'ils seront encore présents dans l'histoire future... Heureusement et bien sûr, il reste une atmosphère, des images, une musique (quoique toujours les mêmes thèmes) et des effets spéciaux plutôt réussis (de corrects à très bons suivant les plans). Mais Peter Jackson ne réussira visiblement pas à recréer la virtuosité de la première trilogie, même si on s'en doutait (les plus jeunes par contre auront peut être une préférence pour ces opus plus "colorés" et "édulcorés"?). Alors au final, un agréable moment, mais une déception quand on en attend bien plus. En tout cas de mon point de vue pas vraiment mieux que le premier épisode qui soufflait lui aussi le chaud et le froid.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2014
L'attente fut longue mais quelle richesse que cette version longue, retrouver de bons passages du livre en images est un pur bonheur :) et les heures d'images à découvrir dans les 2 DVD des annexes, c'est vraiment un grand plus (comprendre un peu l'anglais aide !) bref j'adore !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici