Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici MUSSO Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_TPL0516 cliquez_ici Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
24
3,9 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:6,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

« Mad Max III - Au-delà du dôme du tonnerre » est le film le plus atypique des quatre films de la série réalisés par George Miller. Optant clairement pour une thématique de science-fiction, l'histoire prend un tournure très différente des deux films précédents : il faut par exemple attendre plus d'une heure avant d'assister la course poursuite emblématique (cette fois un train face à des voitures et des motos).

Le scénario se découpe en deux grandes parties : Max (Mel Gibson) à Bartertown, où il rencontre la charismatique Entité (Tina Turner) ; Max et la tribu des enfants oubliés dirigée par Savannah (Helen Buday). Quelques efficaces personnages secondaires ' le méchant Acier (Angry Anderson, le chanteur de Rose Tattoo) ou le pilote Jedediah (Bruce Spence) ' viennent néanmoins donner de la vitalité à une histoire qui en manque un peu. Malgré des scènes d'anthologie, comme celle du combat dans le dôme (« deux hommes entrent, un seul sort ») ou celle de la mort d'Acier, le film se révèle plus lent et moins percutant que les précédents. C'est le face à face entre Mel Gibson et Tina Turner qui apporte finalement au film se force principale.

En mettant en scène un univers post-apocalyptique intéressant et en accumulant clins d'œil et traits d'humour, « Mad Max III - Au-delà du dôme du tonnerre » finit par trouver sa place, qui est originale, dans la saga Mad Max, mais il se situe néanmoins et clairement un ton en dessous des autres films.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2015
"Mad Max 3, Au delà du dôme du tonnerre", sorti en 1985 et réalisé par George Miller (Le réalisateur de "Babe, le cochon devenu berger", "Happy Feet" et "Les sorcières d'Eastwick" entre autres...), clôture de belle manière la fameuse trilogie "Mad Max", initiée en 1979, qui est devenue une saga culte et qui a rendu célèbre Mel Gibson. Si ce troisième volet de la franchise ne possède pas vraiment le charme de ses aînés et est bien moins violent que ces derniers, il n'en demeure pas moins un très honnête divertissement dynamique et spectaculaire qui a rencontré un franc succès lors de sa sortie au cinéma. Nous suivons à nouveau les mésaventures de l'ancien policier Max Rockatansky qui est toujours en train de vagabonder dans un pays dévasté. Il parvient un beau jour à trouver une cité, Barter Town. Rapidement, il se fait remarquer par la mystérieuse Entité, celle qui gouverne dans cette ville, qui lui demande de travailler pour elle en combattant sous le dôme du tonnerre. Ne voulant pas tuer son adversaire, Max est banni de la ville et laissé pour mort dans le désert. Recueilli et soigné par une troupe de jeunes indigènes, il va tenter de mettre fin au règne d'Entité. L'histoire est très intéressante à suivre et ne manque pas d'humour ni de suspense. Le film possède des décors post-apocalyptiques superbes ainsi qu'un rythme soutenu, on ne s'ennuie jamais. Les scènes d'action sont nerveuses et efficaces et les effets spéciaux sont très spectaculaires. Le casting est très bon dans l'ensemble, on retrouve avec plaisir et pour la dernière fois le charismatique Mel Gibson, toujours aussi impeccable dans le rôle de Mad Max. C'est clairement lui l'atout majeur du film. Le reste du casting n'est pas mal non plus, on notera également la présence de Tina Turner, très convaincante dans le rôle de la redoutable Entité. Bref, sans être le meilleur volet de la saga, "Mad Max 3 : Au delà du dôme du tonnerre" est une excellente suite, certes un peu différente de ses aînés, mais qui plaira aux fans des deux premiers opus de la franchise. Un divertissement efficace et spectaculaire qui ne vous laissera pas le temps de souffler. A voir absolument!

Le blu-ray offre une superbe qualité d'image, digne du support HD. Les couleurs sont belles et l'image est très propre et nette, hormis sur quelques passages qui demeurent un peu flous et granuleux mais rien de bien méchant. Rien à dire, c'est bien mieux que le DVD et vraiment pas mal pour un film de 30 ans! Au niveau du son, la VF est proposée en 2.0 DD. Si ce son est d'assez bonne qualité, on aurait quand même préféré avoir le 5.1 DTS-HD MA de la VO.

En bref, si vous avez aimé les deux premiers "Mad Max", alors "Mad Max 3 : Au delà du dôme du tonnerre" devrait également vous plaire. Certes ce dernier opus en date est un peu différent et plus sage que ses prédécesseurs mais il n'en reste pas moins une très bonne suite d'une excellente trilogie qui a su marquer les esprits. Même si le charme de ses deux prédécesseurs n'agit pas complètement ici, ce film contient tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment devant la télévision : Une histoire intéressante à suivre et riche en suspense, des décors superbes, un rythme soutenu, des scènes d'action nerveuses et bien menées, des effets spéciaux spectaculaires, un casting impeccable, de l'humour et de l'émotion. Un très bon divertissement qui comblera les amateurs du genre. Le blu-ray est de bonne qualité dans l’ensemble malgré une VF de qualité moyenne. Un achat sûr.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec Mad Max 3 s'achève un cycle sur la régénération de l'humanité après une apocalypse nucléaire. Max est toujours cet homme silencieux qui ne cherche qu'à se fuir. Dans le film précédent, Max intervenait dans une raffinerie pour avoir de l'essence. Ici, plus d'essence, les citernes sont vides ou réservées à une élite. Max est dans une carriole qu'on lui vole. Toute l'histoire est là. Le film est divisé en deux parties. L'une alors qu'il est dans la ville du troc pour essayer de récupérer son dû dans un marché de dupe, l'autre dans une vallée cachée où des enfants recréé un monde sur les débris de l'ancien. D'un côté, la barbarie de l'ancien monde en décomposition, de l'autre, un renouveau naïf mais porteur d'espoir. Il ne faut guère plus trouver de logique à ce film qui marque la fin d'un cycle. Il faut retenir de ce troisième opus le travail fabuleux fait sur les véhicules qui se bardent plus de bois et de cuir que de métal. Bien entendu, le succès des deux premiers opus a fait que les moyens sont plus conséquents et les amateurs y trouveront leur content. Si Mel Gibson est toujours aussi taiseux, je suis un peu déçu par la prestation de Tina Turner, moins animale et féroce que son rôle le suppose.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2015
Je suis fan de mad max 2 et aussi mad max pour moi quand je l'ai vu au cinema en 1985 maintenant j'ai 42 ans je n' ai pas pris une claque comme pour mad max 2 'j'ai pu le voir avec maman malgrer que c'etait interdit aux jeunes j'avais 10 ans je pensai revoir max dans son interceptor sachant qu'il a ete detruit voir max avec un attellage de chameaux ca change ca fait un peu lawrence d'arabie et le film a ce cotes tous public a la walt disney la musique est superbe et la fin poignante disons que la presence de tina turner est une bonne idee. le film est quand meme bien realiser.
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2015
acheté pour collection - trop bien - prix super - merci Amazon - car vu la nouvelle version je la préfère avec Mel Gibson c'est un
classique devenu mythe - trop contente de l'avoir avec les autres !!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
Ce troisième opus des aventures de Max Rockatansky (joué par Mel Gibson) est le moins violent et le plus mollasson de la saga.
Démarrant comme un péplum post-apocalyptique, avec ses gladiateurs, ses intrigues de palais et ses assassinats politiques, il s'embourbe rapidement dans une étrange et incongrue histoire de paradis perdu et d'enfants sauvages. Avant de se transformer en film d'aventures pour enfants.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2013
flm vieux, un classique, ceux qui connaissent aimerons les autres attendez de le voir sur la tc pour vous décider
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2015
Ce troisième opus est clairement le plus faible de la saga Mad Max. Dès le début, on commence à avoir des doutes : Max se fait voler par Jedediah. D'où sort ce dernier, lui et son avion, alors qu'il est censé être devenu le chef d'une communauté, partie à plus de 3000 kilomètres au loin (si on s'en réfère au précédent opus) ? Où est passé sa petite copine blonde ? Pourquoi décide-t-il comme ça d'un coup de trahir Max qu'il considérait comme son associé ? Le film semble se rattraper un peu par la suite avec sa première partie plutôt intéressante s'attardant sur ce monde de survivants composant une société post-apocalyptique. Mel Gibson est toujours aussi efficace et Tina Turner est une bonne surprise dans le casting. Mais sitôt le héros expédié dans le désert puis sauvé et recueilli par une tribu d'enfants, le film s'essouffle et se termine sur un scénario bâclé et peu palpitant, comportant trop peu de scènes d'action. Bon, il y a bien une course poursuite finale mais qui se révèle bien moins excitante que celle du précédent volet. Bref, ce Mad Max est une bonne déception. Il a perdu tout ce qui faisait la forte identité des précédents films dont l'atmosphère lourde et violente. Heureusement que Georges Miller se rattrapera avec le reboot Mad Max : Fury Road.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne regrette pas l'achat de ce dvd tant la bande-son en 5.1 est exceptionnelle. J'ai eu l'impression que les dragsters faisaient la course dans mon salon. Et puis, il y a Tina Turner, quelle grande dame ! Un achat vraiment sans risque.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2007
C'est rageant, maintenant que tu es majeur, tu devrais pouvoir t'acheter les films que t'as envie, mais comme tu gagnes pas encore tes sous, que c'est ta maman qui t'en donne un peu, elle ne te laisse toujours pas faire ce que tu veux. Nom de nom ! Et puis on a un peu épuisé tous les arguments avec Mad Max 1 et 2 pour la convaincre, et elle a un peu l'impression de s'être fait avoir, on se demande pourquoi.
Bon alors qu'est-ce qui nous reste pour ta mère : Tina Turner, la « Proud Mary » de sa jeunesse, qui chante un « We don't need another hero » qui rappelle furieusement le « We don't need no education » d'un certain Mur. Peut-être pas la peine de lui citer aussi Angry Anderson des Rose Tattoo, ça risquerait d'annuler le bon point marqué avec Tina. Bon, il y a une ribambelle de gamins orphelins, ça devrait lui tirer une larme, ça. Dis lui aussi que Max tombe amoureux mais qu'il ne peut pas se marier à la fin, parce que sa fiancée qui aimait Mozart et les Beatles, a une grave maladie et qu'en plus elle meurt d'une leucémie. Je sais que c'est n'importe quoi, mais c'est pas grave : il n'y aura jamais de Mad Max 4 ! Et c'est ce qui met George Miller bien au dessus de George Lucas.
22 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus