undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
14
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:18,05 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Monté à l'initiative de Wendy Dio, "This Is Your Life" est un hommage à Ronnie James Dio.
Si les tributes albums rendent hommage à un musicien ou un groupe parfois disparu, ils sont aussi parfois enregistrés par des musiciens au creux de la vague. Là les musiciens qui ont participé à cet album, font (pratiquement) tous parti du gotha du heavy metal (ce qui en dit assez long sur la côte qu'avait l'artiste/ami concerné). Un Ronnie James Dio qui après avoir fait ses armes auprès des Elf, rejoint Richie Blackmore au sein de Rainbow pour trois albums. Les Rainbow days, sont (royalement) repris par Biff Byford de Saxon avec Motörhead, pour un "Starstruck" d'enfer. Les Scorpions eux, s'octroient la ballade "The Temple Of The King", un Glenn Hugues bluesy (avec l'ultime incarnation du groupe Dio), interprète "Catch The Rainbow", Rob Halford (trop réservé), lui aussi avec une mouture (inédite) qui joua dans Dio, reprend le fameux "Man On The Silver Mountain", et Metallica se pourfend d'un tueur "Ronnie Rising Medley" qui déchire. Ronnie rejoint ensuite Black Sabbath (une première fois pour deux albums). Ces Black Sabbath days sont représentés par "Neon Knights", remarquablement torché par les thrashers d'Anthrax, et "The Mob Rules" est repris par un plus jeune groupe (de briscards), Adrenaline Mob. Le retour de Ronnie dans ce groupe (une seconde fois pour un album), est représenté par "I" avec Oni Logan, accompagné de Rowan Roberston et Jimmy Bain. Cinq morceaux (issus des deux premiers albums) de Dio, sont également repris. Ces Dio days sont interprétés par une autre génération de zicos. "Holy Diver" (growlé) par Killswitch Engage, "Rainbow In The Dark" par un très bon Corey Taylor (de Slipknot), et "Straight Through The Heart" par Halestorm, et sa rageuse frontwoman. Une seconde chanteuse (Doro), reprend avec classe "Egypt", et (plus surprenant), Tenacious D se fend d'un "The Last In Line". Enfin c'est Ronnie qu'on entend sur "This Is Your Life" (extrait de "Angry Machines"), qui clôt ce tribute album.
Tous ces musiciens se sont impliqués (et appliqués), pour rendre hommage à un chanteur qui les a touché ou influencé, (à travers un défilé de standards immortels). Grâce à un Ronnie James Dio qui (quelque soit son groupe), aura profondément marqué le monde du heavy metal tout au long de sa vie.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2014
Réunir les plus grands artistes de rock et métal pour rendre hommage à ce chanteur regretté et généreux est la bonne idée du printemps de cette année. Le morceau qui 'a accroché est celui interprété par Dorothée Pesch (ex-warlock). C'est réalisé de façon hyper-professionnelle. Les rockeurs de ce cd ont voulu transmettre à leur manière les émotions que Dio dégageait. Force est de constater que ce cd a réuni non seulement les métaleux contemporains à Dio mais aussi ses anciens musiciens comme Rudy Sarzo, Simon Wright et d'autres. Vraiment bien car ils mettent toute leur science à la disposition de cette production.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2014
Un album qui reprend une petite partie des nombreux titres du cultissime Ronnie James. On redecouvre aussi avec emotion des titres de sa periode Rainbow... la majeure partie des reprises sont inspirees et gardent l’esprit DIO (a part celle de Doro ou le solo de guitare est a 40 mille km de celui de Vivian).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2014
Qu'on l'écoute dans le train, dans son salon ou juste un ou deux chansons en soirée, la petite boule dans la gorge, cette pincée au cœur se font ressentir. C'est un véritable hommage à garder et je peux conseiller certains titres (Tenacious D) à des non connaisseurs du chanteur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2014
J'ai acheté l'import japonais avec je crois 2 autres inédits.Le son est énorme par rapport aux versions originales (21ème siècle oblige...)
Un regret toutefois , je trouve mais c'est subjectif que les versions sont trop proches des originaux , pas assez d'inventivité dans la ré-interpréatation (par ailleurs excellente néanmoins) des différents groupes. Les chanteurs notamment essayent de "copier" Ronnie pour certains et ce n'est forcement pas facile pour eux...
Un inédit de Ronnie avec sa voix sublime , même si ce n'est pas sa meilleure chanson loin de là.
Album à acheter , c'est pour la bonne cause.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2014
Pour un dernier hommage à Ronnie, il est impressionnant de voir la quantité de gens qui se sont investis dans cet albums en reprenant le meilleur.... dire que je l'ai vu en concert me semble t-il hier...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2014
Quel plaisir de retrouver des interprétations de certains titres pour moi il en manque quelque uns , agréable à écouter .
Ronnie est toujours là .....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2014
Excellent album en hommage à la mémoire de Ronnie James Dio. Parmi mes reprises préférées : Adrénaline MOB,Halestorm, et metallica.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2014
Un bel hommage à un grand artiste. Mr Dio méritait encore mieux mais c est déjà pas si mal !!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2014
Comme tous les "tribute", cet hommage à Ronnie James Dio contient de plus ou moins bonnes reprises, toutefois l'ensemble tient quand même bien la route.
Au rang des bonnes surprises, il faut signaler d'abord la remarquable prestation de Scorpions et la relecture de "Temple of the king, qui morceau magique s'il en est, est superbement réinterprété à leur sauce dans des tonalités différentes. Emotion garantie.
Ensuite, soulignons la version de "Rainbow in the dark", par Corey Taylor (Slipknot et Stone Sour) associé entre autres avec le batteur Roy Mayorga (ex-Soulfly et actuel Stone Sour) puis le guitariste Russ Parish "Satchel", guitariste de Steel Panther.
Cette association incongrue pouvant inquiéter au départ est en fait très réussie et l'on y découvre un très bon chanteur ainsi qu'un guitariste bien mis en valeur. Certes le morceau est proche de l'original mais respire la sincérité et surprend par sa qualité.
Enfin, à classer sur le podium la version de "I" avec le chanteur argentin Oni Logan qui connait déjà Rowan Robertson ("Lock up the wolves") puisqu'ils ont déjà joué ensemble sur un album commun en 2001. On ajoute Jimmy Bain et Brian Tichy et on obtient une reprise bien fidèle qui conserve l'état d'esprit agressif de ce titre de Black Sabbath (un des meilleur de "Dehumanizer"). Sauf peut-être sur le refrain où Oni Logan se montre plus timoré.
Metallica, qui se taille la part du lion avec un mélange de reprises de Rainbow appelé "Ronnie Rising medley" (où apparait pourtant étrangement "Kill the king" de l'album "Long live rock'n'roll") ne démérite pas. Simplement, le jugement peut varier selon le degré d'appréciation au groupe, les guitares rythmiques un tantinet bourrines étant sûrement trop mises en avant pour les non-initiés.
Après, on peut remarquer le bon travail de Kirk Hammett sur les solos, qui nous avait déjà démontrer à la meilleure période du groupe, une influence certaine à Ritchie Blackmore (pour le solo de "Ride the lightning" par exemple).
Biff Byford avec Motörhead remplaçant ici Lemmy, s'en sort avec les honneurs, même si la comparaison vocale est assez évidente au dépend du chanteur de Saxon.
Anthrax nous présente un "Neon knights" sans surprises mais de bon niveau, même chose pour Adrenaline Mob et "Mob rules".
Dans les rangs "pouvaient mieux faire", vu l'affiche et la qualité des compositions, on pense à Rob Halford sur "Man on a silver mountain" qui manque singulièrement de pêche faute à un chant trop lent (un comble pour le chanteur de Judas Priest) ... Aldrich, Appice, Warren et Pilson assure pourtant bien le job derrière. Quelque peu décevant.
Autre prestation attendue au tournant, celle de Glenn Hughes associé à Simon Wright, Craig Goldy, Rudy Sarzo et Scott Warren pour le splendide "Catch the rainbow" qui, si en rien elle ne se trouve défigurée ici, ne convainc pas non plus totalement.
Au rang des bémols, passons sur "Egypt (the chains are on"), qui pourtant plutôt bien interprété par Doro, figurait déjà sur un autre tribute ... ce qui est un brin pas terrible dans la démarche.
Autre titre non inédit, celui de Killswitch Engage avec un "Holy diver" pourtant pas mal repris mais saccagé par le pont horrible repris en version beuglante des pires effets. Complétement dommage.
Deux autres points négatifs, la reprise de "The last in line" par Tenacious D quasi parodique et assez ridicule ... n'est pas un bon chanteur qui veut. Puis "Straight through the heart" repris assez moyennement par Halestorm et une chanteuse qui fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a ... c'est-à-dire une pas très belle voix.
On entend la voix du maître pour "This is your life", morceau piano-voix étonnamment choisi car étant extrait du certainement pire album de Dio ("Angry machines"), paru en 1996.
En bonus, nous avons droit à une version plutôt bonne de "Buried alive" par Jasta (issu du pourtant hardcore Hatebreed) et encore tiré de "Dehumanizer".
En guise de final, une grande question subsiste au regard de la pochette : pourquoi est-elle aussi laide et grotesque pour un tel hommage ?
Bon, bref en résumé, exercice difficile tout de même ici réussi avec cet album, et ce malgré ces quelques zones d'ombres ...
Allez, et puisque c'est pour une bonne cause, parions qu'un éventuel second volet sera parfait !

Mes titres préférés : "Temple of the king", "Rainbow in the dark", "I".

Note : 14/20 (3,5/5)
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)