undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
15
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:24,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le principe d'un tel coffret peut se discuter. Pour des raisons de place, notamment, on n'a pas tous les quatuors à cordes, même à l'exclusion des quatuors de jeunesse : manquent le n° 20, K.499, et le n° 22, K. 589. De même, dans les sonates pour violon et piano "de maturité", K. 301, 302, 303, 305, 306 et 547 sont absentes; il reste que celles considérées comme les meilleures sont bien là. Seuls 4 trios pour piano et cordes ont été choisis, le quintette à cordes n° 1, K. 174, d'ailleurs déjà absent de la première intégrale des Budapest, n'a pas été sélectionné. En revanche, les deux quatuors avec piano ont été gardés et pour le Divertimento "à Puchberg", le Trio "des Quilles" et le Quintette pour clarinette K. 581, chacun seul dans son genre, le problème ne se pose pas.

Une autre caractéristique d'une discothèque "idéale" est qu'on a essayé, en principe, de choisir la meilleure version pour chaque œuvre. Déjà, vont manquer tous les enregistrements qui ne sont pas du domaine public, ce qui fait beaucoup : on comprendra bien qu'un accord amiable avec les principales sociétés actives dans le secteur de la musique classique aurait été difficile et que le prix du coffret n'aurait pas été le même. Une limite est qu'on dépend un peu du style d'une époque. Dans la pratique, les enregistrements sont répartis entre 1935 et 1962, avec la prédominance de la deuxième moitié de cette période. De plus, dans chaque série, toutes les œuvres ne sont pas jouées par un seul ensemble: c'est ainsi que dans les sonates pour violon et piano, il y a 4 duos, 5 sonates avec Szigeti et Horszowski (ou Szell, mais c'est d'origine), 2 avec Grumiaux et Haskil, 2 avec Goldberg et Kraus et 1 avec Yehudi Menuhin et sa sœur Hephzibah. Je ne continue pas, puisqu'il suffit de consulter la version MP 3 pour avoir le détail. Néanmoins, la sous-série des quatuors dédiés à Haydn réserve une excellente surprise : pour la totalité, la première version Juilliard, jamais reportée en CD auparavant. Ces deux disques justifieraient à eux seuls l'achat de l'ensemble.

Parmi les conséquences de ce procédé, d'ailleurs justifié dans la présentation,(il y en a une, plus un article de trois pages), il y a le risque de doublons, si vous avez déjà une série par les mêmes interprètes ou si, séduit par une interprétation présente dans ce coffret, vous souhaitez l'acquérir l'ensemble en entier. De même, si vous voulez avoir les œuvres manquantes, sans qu'il soit question d'une interprétation ou d'une autre, vous devrez acheter la série complète. Il reste que le prix du coffret est pour l'instant très avantageux et que ce n'est pas cher payé l'avantage de connaître des interprètes différents dans une série d'œuvres.

Il ne m'est pas possible de vérifier si Diapason a été toujours bien inspiré de prendre, par exemple, Clifford Curzon et les Amadeus pour la quatuor avec piano K. 478, mais William Kapell, Arthur Grumiaux, Milton Thomas et Paul Tortelier dans celui K. 493. Mais, pour ce que je connais, il me semble que le choix n'a pas été fait au hasard. Les interprétations sont splendides, avec quelques nuances, et certaines étaient devenues très rares (par exemple, la 1ère version Brendel du quintette K. 452, avec le Quintette à vents hongrois).

Il faut néanmoins souligner, point sur lequel Gilles-Daniel Percet a attiré notre attention et auquel j'ai déjà fait allusion, est que pour les quatuors dédiés à Haydn, Diapason a ressuscité la première version du Quatuor Juilliard, datant de 1962, alors que CBS, puis Sony, s'étaient contenté de publier et de republier la deuxième. Or, si ce premier enregistrement est bien typique du style de ces interprètes, tranchant et sans excès de douceur ou d'hommage à la tradition du Vieux Continent, il est bien préférable au second, un peu froid et aux sonorités métalliques et dures, comme si les Juilliard voulaient exacerber leurs caractères propres (mais en réalité les membres n'étaient pas tous les mêmes qu'en 1962). Je ne dirais pas, néanmoins, que ça devient mon interprétation préférée de ces 6 chefs-d'œuvre, mais les deux disques qui la contiennent (chacun de 81mn) suffiraient à justifier l'achat du coffret entier.

Les minutages vont de 67mn à 81, soit à peu près 75mn en moyenne par CD. De plus, les reports effectués par Diapason sont excellents : dans certains cas, j'ai comparé avec des CD que j'ai déjà et le résultat a été à l'avantage de l'édition Diapason, quand ce n'était pas l'éditeur d'origine; dans le cas où ça l'était, la qualité sonore était équivalente. La réalisation du projet a donc été entourée de beaucoup de soins et de respect du public. Puisque j'y viens, il est évident que ce coffret s'adresse à un public très large. Mais les mélomanes avertis et possesseurs d'une riche discothèque devraient tout de même y trouver de quoi picorer, ne serait-ce qu'en raison d'une nouveauté absolue en CD et de deux ou trois interprétations qui étaient devenues difficiles à trouver, ou disponibles seulement chez des éditeurs peu soucieux de la fidélité à l'enregistrement d'origine.
22 commentaires| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2014
Magnifique ! Je n'hésite pas à acheter le produit (10 Cd de bonne qualité et remasterisés), parce que les interprétations sont des références. Certes connues pour la plupart, et alors ? Reconnaissons que certaines étaient difficilement trouvables, d'autres l'étaient mais avec un son moins bon et quelques autres comme les quatuors Haydn par les JUILLIARD 1ère version de 1962 étaient carrément inconnu !
Donc nous avons les principales œuvres de chambre de Mozart en un beau petit coffret rouge avec livret intéressant.
10 Sonates p/v, trios p/v/vlc dont puchberg, quatuors piano, quatuors cordes dont les 6 dédiés à Haydn, les 6 quintettes à cordes, celui avec clarinette et le Trio des Quilles.
Les enregistrements vont de 1938 à 1962 ; les interprètes : Haskil, Menuhin, Kraus, Horszowski, Kapell, Curzon, Brendel, Szell, Szigeti, Grumiaux, Goldberg, Boskovsky, Heifetz.
Je conseille à tout le monde l'acquisition de ce coffret sans restriction et en plus pour un billet de 20 !
Le plus beau cadeau est que cette nouvelle encyclopédie sonore va se poursuivre.
11 commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2014
Quelle riche idée que ce recueil de merveilles ! Que de découvertes ! Et un plaisir accentué pour ce que je possède.
j'ai la chance de posséder le quatuor pour piano k478 avec Curzon et l'Amadeus, en cd et en lp original svp ! Mais le cd Diapason commence par le k493 avec un quatuor composé de Kapell, Grumiaux, Thomas et Tortelier. Le Curzon est encore plus beau à écouter après cette version magnifique et en publique du groupe Kapell.
Mais il y a un petit "mais" : Diapason devrait au moins indiquer sur quel label d'origine ces enregistrements ont été publiés.
Les autres commentaires soulignent le beau cadeau avec les Julliards un must !
encore ! avec quelques commentaires.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2014
Coffret superbe. Un prix défiant toute concurrence.
Des versions magnifiques. Ne soyez pas effrayés par certaines versions anciennes historiques, donc pour la plupart du temps monophoniques (la plus ancienne date de 1938) car il s'agit de versions de référence et la musicalité de ces versions vaut largement le détour.
En plus, sans même parler de versions comparées, cela constitue un excellent choix pour qui voudrait par la suite acquérir l'intégrale des œuvres.
Une telle somme à ce prix, c'est donné, même si on a déjà beaucoup de ces œuvres dans d'autres versions.
A signaler : certains inédits en CD, travaillés (excellemment) par l'équipe de Diapason pour ce coffret.
Dépêchez-vous avant la rupture de stock !
55 commentaires| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2014
Je connaissais déjà la plupart des oeuvres de ce coffret, dans des interprétations que j'avais choisies. Il m'a permis d'entendre de grands interprètes dont je ne connaissais que le nom, et ceci avec des références idéales. Bien entendu tout ne m'a pas plu, mais là est justement l'intérêt ! Ce produit et ses futurs semblables intéresseront les mélomanes actuellement centrés sur l'approfondissement des différences d'interprétation.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Troisième commentaire, j'ai déjà été censuré deux fois par Amazon (magré d'ailleurs plus d'une quinzaine de votes utiles, y'en a qui appréciaient pourtant...), dur de maintenir le petit commerce en évitant les vagues. Censure d'ailleurs sans aucun avis explicatif et assez méprisante pour le travail effectué, ils ne vous renvoient même pas votre texte pour éventuel petit amendement. Donc résumons à l'extrême, ce coffret, pur produit commercial pour néophytes à la Radio Classique (ce robinet d'ascenseur d'extraits d'oeuvres même pas explicitées entre deux pubs financières haut de gamme dont rien à cirer), à qui il faut toujours prendre la main, dans leur refus obstiné de toute une vie de progresser enfin un peu dans l'art de ne plus avoir besoin d'un maître à penser auriculaire. On sent la compile meilleure vente (ah oui, c'est fait), vu à la télé et recommandée par Eve Ruggieri augmentée de l'adjectif "prestigieux". Car - interprétations de haute référence, certes, autant qu'archi connues - on avait tout déjà d'on ne peut plus disponible, par surcroît à prix super éco (les trios avec Lili Kraus, dont je viens de revoir une réédition à... 9 euros, les 6 CD des quatuors par les Amadeus à 15 euros etc.). Avec le non-sens musical ici de mélanger les interprètes (anthologie pot-pourri de diverses intégrales) par corpus d'oeuvre, par exemple les sonates violon-piano, un petit bout par truc-chouette, un petit bout par truc-machin, etc. Seul intérêt ici mais de taille pour le mélomane averti et fanatique des merveilleux Juilliard (successeurs des Budapest en résidence à la fameuse Library of Congress, et les ayant très vite dépassés tant ceux-ci avaient décliné sur leurs dernières années) : les quatuors à Haydn sont un enregistrement inédit de 1962, et non pas celui qu'on avait déjà de 1974 (et déjà plusieurs fois réédité). Je me répète après deux censures, mais j'étais quand même le premier à signaler ça ici.

(P.S. Et ceux qui s'extasient sur le prix supposé avantageux de ce produit commercial ne doivent pas avoir acheté de gros coffrets CD depuis longtemps. On a vu autant de CD pour deux fois moins cher, et c'est même devenu très banal. Surtout pour la réédition de vieilles bandes devenues hors droits, donc tombées dans le domaine public. Vous voulez vraiment un exemple parmi tant d'autres? Ce coffret 10 CD du grand mozartien Gulda, à... 9,99 euros, ASIN : B0044DZ1H6. Encore un exemple? 10 CD encore mais de Ravel, par aussi les plus grands cadors historiques, d'Ansermet à Souzay en passant par Gieseking, Heifetz ou Michelangeli, à 10,88 euros, ASIN : B003BF8V2U, etc. etc. Encore et encore? L'intégrale Beethoven du grand Schnabel dans Beethoven, 10 CD à 9,99 euros, ASIN : B000AAVCYS. Dix euros, c'est bien au maximum ce qu'aurait dû être le prix de la présente compile.)

(P.S. bis. Rions tous en choeur pour nous réconcilier. A propos justement de dame Ruggieri, une émission télé sur Ravel. Citation textuelle (j'avais le crayon en main, prévoyant bien la cata) sur les Jeux d'eau : "Il fallait être un pianiste très virtuose pour écrire d'aussi larges bécarres." Et encore ceci : "A cette époque, Maurice Ravel avait déjà écrit quelques-uns de ses futurs chefs d'oeuvre.")

(P.S. ter. Au fait, on peut également regretter que les hautes instances de cette revue musicale semblent totalement avoir passé à l'as l'apport des remarquables Italiano...)

(P.S. quarto. Mieux vaut les premiers Juilliard que les derniers Budapest (naufrage véritable à la fin), auxquels ils succédèrent en résidence à la célèbre bibliothèque du Congrès. Quatuors du soleil ou non, un nouvel astre se levait que l'ancien était déjà couché...)
1919 commentaires| 38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2014
Voici, à un prix sans concurrence, une belle sélection puisée dans la Musique de Chambre de Mozart. C'est donné ! A acheter les yeux fermés (mais les oreilles ouvertes, ouaf, ouaf !).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2014
Pour les inconditionnels autant que pour les amateurs: la beauté à l'état pur.
Un complément nécessaire, merveilleux et très bien enregistré aux concertos déjà exceptionnels
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2014
Je ne vous cache pas que beaucoup de mes CD achetés , le sont suivant les recommandations de Diapason .
Et voici que Diapason lui-même entre dans la danse des gros coffrets .
Faut dire que pour un coup d'essai , c'est un coup de ....... juste , maître . Nous aimons tous passionnément Mozart , donc meric et merci encore , cher Diapason , j'attends avec ..... juste, impatience la suite .
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2014
Diapason est devenue une référence pour ceux qui s'intéressent à la musique et qui n'en sont pas des experts. Ses disques sont vraiment essentiels et cette boîte est précieuse. On attend les prochaines avec impatience.
Merci Diapason
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus