Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



le 29 décembre 2014
fan des premieres heures de Uriah heep et de la voix de david byron, il y a bien longtemps que je ne trouvais plus de magie dans les albums de ce groupe. c'est vrai que ce n'est plus le même groupe non plus, malgre le nom inchangé : un seul membre du groupe des annees 70 est rescapé. et puis cet album "outsider" est arrivé. d'abord la pochette, tres belle laisse presager une inspiration creatrice retrouvée.ce n'est pas une sciences exacte, mais.... et enfin l'ecoute ne m'a pas deçu. c'est serieux, pechu et frais. on retrouve les ingredients de la grande epoque, hard melodieux et riche en clavier aeriens. bref un bon cru.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 février 2016
A l époque Uriah heep groupe se situant entre rock et hard rock se composait d' un chanteur aforte capacité , un bassiste surdoué,un guitariste subtil,un trés bon compositeur. avec ousider on retrouve un album, plein d' énergie et le son Uriah heep.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 septembre 2015
Comme j'ai quasi tout les CD de ce groupe , j'adore que ce groupe ont su me ternir en haleine depuis leurs début.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 21 juillet 2014
Excellent ! On retrouve le vrai timbre de voix, et le son de leur vraie personnalité.
Pour les fans, je recommande.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 20 juillet 2014
hard rockeur depuis longtemps, j'aime les musiques des années 70,et celui-là fait avec des instruments modernes
a su garder la construction musicale de ces années là.
mais je préfère l'album de 2010 plus dans la tradition de uriah heep.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 24 juillet 2014
Comme ses confréres anglais d UFO ou de Magnum avec une fan base beaucoups plus active le groupe est en train de finir dignement ses dernieres années d 'activité.Comme les vieux diesel le début commence un peut poussivement avant de s 'emballer a partir de la quatrieme piste the outsider lanzon et box sont les 2 fer de lance du groupe le premier a definivement rangé le bontempi au placard au profil de l hammond qui siet beaucoups mieux au groupe et le second a fini par devenir au fil des années un guitariste estimable bien meilleur que le gratteux minimaliste du live de 1973.un album plaisant et trés energique un peut lineaire je pense pas que wonderworld ou high and migthy soient aussi bien considerés s ils sortaient maintenant.la vraie note serait plus proche de 3 et demie m ai c est vraiment chicaner ils ont mis un mot rendant hommage à trevor bolder dans le livret la moindre des choses en tout cas il y en à encore sous le capot et le moteur peut encore parcourir quelques miles avant d aller à la casse
3 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus
le 25 juin 2014
Et bien mes cadets, voilà un album bien fameux!!! Moi qui ne connaît que de nom ce groupe mythique voici mes papilles auditive ravie!!! J'adore deep purple et je trouve uriah heep mieux que des outsiders du deep!!!! Les claviers de Phil lanzon sont subtile , le jeu de gratte de Mickey box excellent!!! Des l'entame du cd avec "speed of the sound" le ton est donné ,mais on notera les hit que son "one minute" ou "looking at You " et " say good bye " dernier morceau de l'album qui j'espère ne sera pas le dernier de ces vieux briscard du hard rock!!!! Les morceaux ne sont pas en reste, et une fois encore je repart de ma chaîne hifi avec un doggybag musical plein la tête !!!!!
|22 commentaires|Signaler un abus
le 28 juin 2014
This new album of Uriah Heep goes deep in the tracks of the 2 previous ones. It brings all the well known caracteristics of the Heep: rocking beats, rich bass lines, greasy supportive organ and astounding electric guitars, with out forgetting the fantastic vocals. The melodies are classic Uriah Heep ones with as usual 2 or 3 tracks that are already part of the heritage that the Heep will bequeath to us. Letus point out Can't Take That Away that, together with Tears of the World, Believe or Between Two Worlds is among the best songs of the last era of the group that will hopefully illuminate the gigs in the coming months and years.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 juin 2014
des rois , grâce à Amazon.fr , j'ai reçu Outsider le 04/06
Chaque fan de groupe attend le miracle, le choc de la part de son groupe favori même s'il y a 45 années qu'il tourne comme
Uriah Heep; la première écoute m'a laissé sur une faim de loup... correct mais des parcelles déjà entendues et des difficultés à
individualiser les différentes plages (Lawson n'est pas Hensley...et Kerslake était moins sec à la batterie)
et puis la révélation tout à la fin "Say goodbye" la plage 11 et cette guitare baroque m'a sauté aux tripes ...du très grand Heep
Merci Mick et bon Anif
Je fonce les voir à 500 km cet été pour ce morceau
In a year or a day
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 24 juin 2014
Ce nouvel album sans le regretté légendaire bassiste Trevor Bolder disparu récemment, réunit tous les ingrédients qui font les caractéristiques d'Uriah Heep.
En effet, l'alchimie est là entre les instruments, la voix de Bernie Shaw s'écoutant toujours avec plaisir et les claviers de Phil Lanzon étant omniprésents ... bref chaque musiciens effectue un travail remarquable.
Cependant, là où il est possible de rester sur sa faim, c'est au niveau des compositions elles-mêmes, ces dernières étant un brin trop linéaires.
Attention, pour éviter toute polémique inutile, il ne s'agit pas ici de faire un procès à la nouveauté et de rester ancré à la période phare du groupe.
Simplement il est possible de moins accrocher à cet album qu'au précédent "Into the wild" qui, s'il n'était pas parfait, contenait des titres sortant davantage du lot.
Il est aussi intéressant, grâce à amazon ou autres sites amateurs de musique, d'avoir des ressentiments sincères (qu'on soit d'accord ou pas) et non comme dans certains magazines professionnels d'avoir des surnotations qui donnent la sensation de se retrouver dans l'école des fans où tout le monde avait 10 ou presque.
Evidemment, l'argumentation reste quand même nécessaire afin de ne pas rester incompris ou sembler sectaire ...
D'abord, si l'intro de "Speed of sound" et ses nappes de claviers captive l'auditeur, le morceau ne décolle jamais ... restant englué dans un mid-tempo et affublé d'un refrain bâteau pas très captivant.
"One minute" et son entame piano/voix est superbe, mais on retombe dans du plus conventionnel, bref bien sans plus.
Enfin "The law" attaque avec un riff plus soutenu, et bien que les couplets soient encore un peu mous, le refrain même répétitif reste bien en tête avec des choeurs après qui sont immédiatement identifiables au groupe.
"The outsider" poursuit dans ce rythme que l'on aurait davantage aimé retrouver dans l'album, faisant de lui un des plus fidèle représentant de la patte Uriah Heep.
"Rock the foundation" est nettement moins épique, un bon morceau pour les couplets mais de facture très classique avec ce refrain manquant singulièrement d'accroche.
"Is anybody gonna help me" est assez lent aussi et ne possède pas une mélodie qui fera de lui un indispensable ... "Looking at you" enchaîne de façon plus énergique mais là encore le refrain n'est pas des plus recherchés.
"Can't take that away" débute sur un riff bien hard de Mick Box, qui accompagné par les claviers nous renvoie dans ce que le groupe peut nous offrir de meilleur, hélas le refrain encore manque un peu de consistance ... mais bon titre quand même.
"Jessie" reprend dans ce rythme moyen dont est trop affublé l'ensemble de l'album, mais possède aussi par ailleurs le meilleur refrain qui fait de ce dernier un des meilleur moment de ce "Outsider".
"Kiss the rainbow" passe bien l'épreuve et même si encore une fois les couplets sont un brin soporifiques, l'ensemble tient bien la route.
"Say goodbye" termine dans le même esprit, ce dernier s'articulant toutefois uniquement autour du riff principal, le refrain et les couplets étant plus que convenus.
En guise de conclusion, oui il n'est pas si mal ce nouveau Uriah Heep et oui on reste sur notre faim aussi.
Mais il est tout à fait légitime qu'on atteigne pas toujours les urgences de certains titres du passé, compte tenu de la longue existence du groupe ...
Toutefois, la prestation du groupe est toujours d'excellente qualité et demeure un événement lorsque ce dernier effectue une tournée.
Bernie Shaw de plus, s'avérant être de plus un excellent frontman à ne pas manquer sur scène.

Mes titres préférés : "Jessie", "Outsider", "The law".

Note : 13/20
4 personnes ont trouvé cela utile
|2020 commentaires|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Totally Driven
11,98 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici