undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
25
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:29,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Certains diraient que Steve Hackett ferait mieux de se remettre à l'ouvrage de sa carrière solo plutôt que de continuer à puiser dans le vivier des compositions de la formation qui fit de lui ce qu'il est aujourd'hui. Ces mêmes diront qu'il y a ici un élan opportuniste et mercantile évident, pensez !, un album (vendu en deux versions) suivi de deux tournées et de deux lives, trop c'est trop !

Oui mais, ayant (re)pris à bras le corps l'entreprise de continuer à faire vivre une musique référentielle, et bénéficiant ce faisant, il est vrai, d'un retour d'affection peu prévisible, Hackett se voit avant tout comme un archiviste, voire un concertiste, donnant aux foules progressives ce qu'elles demandent depuis trop longtemps : une reformation du VRAI Genesis, celui qui, de 1970 à 1977, jusqu'au départ du présent maître de cérémonie (tiens, tiens...), éblouit par une musique complexe, alambiquée mais toujours mélodique. Alors, certes, il en est le seul composant restant mais, bien entouré, il fait le métier avec une précision, un allant et une passion absolument incontestables.
Côté groupe, c'est très simple, c'est exactement le même que sur le premier volet de la tournée (et sur le live de l'Hammersmith, par conséquent). Pas de Nick Beggs , donc, qui remplacera Lee Pomeroy à la basse un peu plus tard comme nous le vîmes à l'Olympia récemment. Du classique, avec Roger King, vieux compagnon d'Hackett, aux claviers, un Nad Sylvan au timbre Gabrielo-Collinsien tout à fait approprié, Gary O' Toole dont les facultés percussives et vocales sont essentielles à l'exercice, et Rob Townsend aux claviers, chœurs, flute et saxophone en complément idéal. Et Hackett en mage guitaristique "intersidérant" évidemment, fallait-il le préciser ? Parfait.
Côté tracklist, là encore, ce bon vieux Steve ne fait pas dans la fantaisie, l'expérimental... Ces braves gens veulent du bon gros Genesis classique ? Donnons-en leur ! De Dance on a Volcano à Los Endos, c'est une setlist attendue mais efficace qui nous est proposée avec les obligatoires passages par une certaine Musical Box, de jolis Horizons acoustiques, le seul tube du GeneGab (I Know What I Like, dont je me serais volontiers passé), le titre comprenant LE solo d'Hackett dans Genesis (Firth of Fifth), l'épopée progressive de référence (Supper's Ready), etc. Je regretterai simplement que The Knife (composé avant l'arrivée de Steve mais auquel il avait imprimé sa marque), dernièrement joué à l'Olympia, n'y soit pas inclus. Un tout petit bémol dans un océan d'allégresse.
Côté invités, épice immanquable de la prestation londonienne, on a déjà le plaisir d'assister à la double apparition de la belle voix rauque de Ray Wilson, ultime vocaliste à avoir jamais enregistré un album de Genesis (le plutôt réussi Calling All Stations). Le monsieur rappelle, au passage, sur un émotionnel Carpet Crawlers et un enjoué I Know What I Like, que son timbre est une alternative viable à celui de Peter Gabriel, ce qui n'est pas rien et répare l'injustice dont Ray fut victime dans le canon génésien. On apprécie également le travail guitaristique de Roine Stolt (des Flower Kings,Transatlantic, etc.) sur un Return of the Giant Hogweed tout émoustillant mais fondamentalement inchangé (c'est heureux). Comme ça ne suffit pas encore, rajoutons-y deux vieilles connaissances : John Wetton qui nous avait fait le coup de l'Afterglow la fois précédente mais reviens cette fois sur le baobab Firth of Fifth (comme déjà vu et entendu sur les Tokyo Tapes du même Hackett), et Amanda Lehman (souvent membre du Hackett Band et déjà présente à l'Hammersmith) parfaite sur un Ripples finement féminisé en sa version duo acoustique. Du beau monde bien employé, bravo Mr. Hackett.
Concernant le package proprement dit, présenté en un efficace digipack dépliant, offrant la version audio ET une captation vidéo classique et accomplie, avec le choix entre la stéréo et le surround, c'est un objet sobre qui est "offert" et permet d'approximer au plus près l'expérience du concert en Vrai. Pour mégoter, on regrettera l'absence d'un livret mais, toutes les images étant disponibles dans le DVD, c'est vraiment pour trouver à y redire et se prouver qu'on a encore une once d'esprit critique.

On attend maintenant le prochain live avec Collins en invité, avant le suivant avec l'élusif Gabriel... On peut toujours rêver ! Toujours est-il qu'on tient encore là un bel objet, un peu redondant certes, mais qui comblera d'aise le fan de la genèse toujours en manque des leurs héros qui, en ce qui concerne Steve Hackett tout du moins, portent beau. On n'en demandait pas plus, ni moins, on est servi, et bien servi (avec 2h25 de musique tout de même !). Recommandé.

CD 1
1. Dance on a Volcano 6:39
2. Dancing with the Moonlit Knight 7:53
3. Fly on a Windshield 3:39
4. Broadway Melody of 1974 2:54
5. Carpet Crawlers (featuring Ray Wilson) 6:09
6. The Return of the Giant Hogweed (featuring Roine Stolt) 8:38
7. The Musical Box 11:25
8. Horizons 2:01
9. Unquiet Slumbers for the Sleepers... 2:13
10. ...In That Quiet Earth 4:59
11. Afterglow 4:12
12. I Know What I Like (featuring Ray Wilson) 6:37

CD 2
13. Firth of Fifth (featuring John Wetton) 10:15
14. Ripples (featuring Amanda Lehmann) 5:28
15. The Fountain of Salmacis 8:01
16. Supper's Ready 26:15
17. Watcher of the Skies 9:07
18. Los Endos 8:55

Steve Hackett - electric & acoustic guitar, backing vocals
Roger King - keyboards
Gary O'Toole - drums, percussion, lead & backing vocals
Rob Townsend - saxophone, woodwinds, keyboards, percussion, backing vocals
Lee Pomeroy - bass, bass pedals, variax, 12 strings acoustic guitar, backing vocals
Nad Sylvan - lead & backing vocals
&
Ray Wilson - lead vocals (5, 12)
Roine Solt - lead vocals, electric guitar (6)
John Wetton - lead vocals (13)
Amanda Lehman - lead vocals (14)
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Steve Hackett en nous gratifiant d’un second live de sa tournée Genesis Revisited ne peut que combler une nouvelle fois les fans de Genesis et ses fans ! Le Royal Albert Hall remplace l’Hammersmith Odeon, la setlist est en gros la même … Mais avec tout de même quelques différences et pas des moindres qui vont vous faire craquer (il est malin le Steve !!!) et qui m'ont poussé à ouvrir mon portefeuille pour commander cette nouvelle galette … D’abord, de nouveaux invités : Roine Stolt des Flowerkings vient se frotter à Steve Hackett sur the Return of Giant Hogweed ... On en avait déjà eu un avant goût avec Transatlantic mais là c'est différent peut-être parce que les musiciens qui accompagnent Steve ont endossé la personnalité musicale des membres du groupe et que cela sonne différemment …
Si l'on y regarde de plus près, Steve fait tout de même un gros focus sur Nursery Cryme au cours de ce concert, les titres emblématique du disque sont joués, et ce n’est pas pour me déplaire ...
Autre invité, Ray Wilson fait une apparition pour chanter un Carpet Crawlers absent du premier concert et qui semble ne pas finir, et I Know What I like …
John Wetton vient retrouver son compère de Tokyo Tapes sur Firth of Firth …
On retrouve the Fountain of Salmacis dans une interprétation magistrale ...
Mais pourquoi n'a-t-il pas inscrit en rappel The Knife ou Lilywhite Lilith qui avait été joué aux States ... quel dommage !
Donc au final, que du plaisir à entendre et voir Steve Hackett faire revivre la musique de Genesis une nouvelle fois !
D'ailleurs ... peut-être que ce nouveau CD n'est qu'une manière de nous faire patienter alors que les rumeurs les plus folles courent sur le web d'une possible reformation du groupe en 2015 ... d'abord Phil Collins s'est remis derrière ses fûts et a repris le chemin des studios ... pour qui ? pourquoi ? ... on chuchotent même que le groupe préparerait un album ... une tournée fin 2015 ...
Et quand on pense que même Peter Gabriel ne semble pas totalement opposé à retrouver ces vieux condisciples ... Au fait, ils se sont pourtant bien tous retrouvés fin 2013 pour participer à un docu de la BBC sur l'histoire du groupe "Genesis : together and apart" ... On peut se mettre à rêver un peu plus ... Rêver ça ne peut pas faire de mal ...
22 commentaires| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2014
J'ai un peu hésité avent de commander l'article dans cette version luxe au format LP mais je ne regrette aucunement mon achat et ne considère certainement pas qu'il fait double emploi avec le concert d'Hammersmith que tout fan de Steve Hackett se doit de posséder également. Bien sûr, le track-listing est semblable mais il y a des surprises ! D'abord la présence de Roine Stolt qui n'est pas un manchot aux côtés du Maître pour interpréter The Return of the Giant Hogweed, la participation de Ray Wislon et de John Wetton n'est pas qu'anecdotique non plus ! Je n'en dirais pas autant de la version de Ripples, un peu mièvre pour ce qui me concerne... le son est géant ! L'image en BR est splendide ! Une qualité époustouflante, tout simplement. On peut bien sûr arguer que les dvd ne sont pas utiles si on a la version BR mais je répondrai que ça permet de les prêter à un ami ou une amie qui n'est pas encore passé(e) au lecteur blouré. Bref, ne vous fiez surtout pas à la qualité déplorable du son des extraits mis en ligne sur Youtube. Je me demande même l'utilité de publier de genre de chose qui pourrait jeter le discrédit sur l'objet. Allez-y, foncez et optez pour la version luxe. Vous ne le regretterez pas et en plus, le prix est tout à fait démocratique en regard de cet écrin superbe qui fera la fierté de votre discothèque... aux côtés sans doute de BACK TO FRONT de Peter Gabriel, que j'attends d'un jour à l'autre. Merci facteur !
1313 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2014
Du bien bel ouvrage Mr Hackett !
Au risque de choquer les puristes, c'est la musique de Genesis sublimé par un super groupe autour d'un Steve HACKETT toujours aussi bon. C'est certes respectueux des versions originales mais jouées par des musiciens au top avec la technologie d'aujourd'hui....
A recommander aux fans de Genesis ou aux curieux qui veulent découvrir de la très belle musique progressive.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2014
J'ai mis cette note de 5 étoiles car ce coffret 2 CD+2 DVD +Blu-Ray est vraiment sublime, les musiciens du groupe sont incroyablement bon et quand je dit bon je devrais dire excellent!!!. Le concert en lui même dans cette salle magnifique est un écrin.
Pour les fans de Génésis acheté ce coffret est une évidence, je suis vraiment époustouflé de la performance de Steve Hackett et de ses musiciens dans ce live. A quand une suite d'autre morceaux de Génésis!!!
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A l'heure des "Tributes" en tout genre Steve Hackett lui revisite le Genesis de référence de la belle époque avec Brio... En fermant les yeux on se croirait presque un beau matin de printemps dans les années 70/77 moment ou Genesis était à son apogée. L'ayant vu en 2013 à Quimper lors du festival de Cornouaille je peux vous dire que le show est réglé au millimètre. Le Line-up est au top. Ici le concert est au Royal Albert Hall et les fans de la première heure sont tous là... En Guest Ray Wilson (Stiltskin), John Wetton (King Crimson, UK...), Roine Stolt (Flowerkings), et la belle Amanda Lehmann. Le Son est superbe avec une dominance de basse qui dynamise l'ensemble. Le coffret deluxe-collector est superbe avec un livret de splendides photos, 1 Blu-ray du concert, 2 CD audio, et 2 DVD. Un must...
Pour les nostalgiques de cette merveilleuse époque progressive, et après Peter Gabriel qui nous fait revivre "So" avec un immense talent reconnu de tous, on peut remercier chaleureusement Mr Hackett pour nous faire revivre des moments fabuleux de créativité correpondant à ces fabuleuses années 70/77. CHEF D'OEUVRE LIVE A ACHETER SANS HÉSITER.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2016
superbe image(en blu-ray), excellent son, le tout dans la très belle salle de concert à Londres, le Royal Albert hall.
L'ensemble des musiciens est très efficaces dans les reprises de Genesis et que dire de Steve Hackett, avec son jeu de guitare très fin et somptueux!!!!
Le choix du lead vocal ( Nad Sylvan) par Steve Hackett est très pertinent et vraiment réussi car il offre, en plus de son timbre de voix assez proche de celui de Peter gabriel et Phil Collins, un sens théatral prononcé parfaitement adapté au style Genesis de la grande époque c'est à dite la période avec Peter Gabriel.
Le coffret (format grand livre) avec les 2 cd, 2 dvd et le blu-ray est très qualitatif
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2014
superbe DVD de Steeve hackett avec un superbe orchestre on croirait entendre du genesis superbe 5 étoiles les meilleurs .
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2014
Après son Revisited Studio , son Revisited Live Hammersmith , voici le Revisited Live At The Royal Albert Hall .
Véritable ambassadeur et mémoire de Genesis , ce coffret 2 cd , 2 dvd et 1 bluray est un must !
L'esprit et le son Genesis raviront tout les nostalgiques du groupe ( dont je fait partie depuis le début des années 70 ) .
Steve et sa troupe prouve une fois de plus qu'il maitrise parfaitement tout le répertoire du célèbre groupe !
J'accorde une mention spéciale à Nad Sylvan , un mix de voix de Peter et de Phil !!!
Alors , à quand la reformation du groupe ??????????????

Chapeau MONSIEUR HACKETT !!!
22 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2014
Comme le précédent, on se régale pendant 2h30. Beauté des morceaux, maitrise parfaite, ambiance, son (pourquoi 4.1?) tout y est. J'ai eu la chance de voir ce concert, pour un vieux fan de Génesis comme moi, c'est magic. Néanmois, un petit bémol : pourquoi avoir supprimé "Knife" et "Lilywhite Lilith" qu'il a joué à l'Olympia ? Je n'enlèverai pas une éotile pour ça.
A quand la prochaine ?
Ou mieux encore, une reformation. Des bruits courrent. On peut rêver...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici