undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
10
3,4 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:8,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 août 2014
Kate Mosse est une auteure que j'ai connu avec Fantôme d'hiver puis Labyrinthe. J'ai toujours Sépulcre à lire mais c'est avec Citadelles que j'ai décidé de poursuivre. Le thème me plaisait et j'avais envie de retrouver la plume de Kate Mosse qui m'a toujours beaucoup plu.

Je n'avais pas relu le résumé de l'éditeur avant de m'y plonger en début de semaine. Je préférais entrer dans l'histoire au fur et à mesure et progresser en même temps que les personnages. J'ai donc commencé le roman en me retrouvant en août 1944, dans un petit village audois, Coustaussa. Sophie est une des jeunes femmes dont on fait la connaissance en premier. Arme en main, elle est dans une fâcheuse situation. Les habitants du village ont été regroupés par la Gestapo et un homme, redouté de Sophie, se trouve juste en face d'elle...

La suite sera le point de départ de toute l'histoire puisque nous faisons un bond en arrière de 2 ans, là où tout a réellement commencé. Juillet 1942. On entre dans une famille ou du moins ce qu'il en reste composée uniquement de Sandrine (18 ans) et Marianne (23 ans), deux sœurs orphelines, et Marieta, leur femme de charge. La soeur aînée est professeur d'histoire dans un lycée de filles et bénévole à la Croix-Rouge. Le sud, en juillet 1942, n'est pas encore une zone occupée et Sandrine compte bien profiter des moments de calme pour faire ce qui lui plaît. Mais la guerre arrive dans le Sud...

Parallèlement, nous suivons aussi Arinius, personnage vivant au IVème siècle, dans le Sud également. Il doit mettre à l'abri un Codex qu'il a réussi à sortir de Lugdunum, ville où l'on brûlait les textes hérétiques, mais il sait qu'il doit faire extrêmement attention à tous ceux qu'il va rencontrer sur sa route.

Les deux histoires vont donc se confondre pour arriver à se réunir à la fin. Forcément, le codex est un texte qui aura son importance en temps opportun.

J'ai mis une semaine pour venir à bout de ce joli pavé et j'avoue que je l'ai trouvé long par moment. Et en même temps, je me laissais emporter dans l'histoire de ce Sud meurtri, de ces personnages prêts à tout pour garder leur foi, leur liberté, leur région telle qu'il l'a connaissait.

Si au départ, j'ai cru que Citadelles était un roman comme avait peu l'être Labyrinthe avec des recherches sur un trésor enfoui et de l'action comme je l'aime, j'ai vite déchanté et c'est ce qui m'a un peu rebuté... avant d'arriver dans les dernières pages, de constater tout ce que ce roman est en réalité : un hymne à la Résistance et aux Maquisards mais aussi et surtout à toutes ces femmes restées dans l'ombre qui ont aussi combattu l'envahisseur.

Si les 500 "premières" pages sont intéressantes à lire pour connaître ce qui s'est passé dans l'Aude et l'Ariège de 1942 à 1944, les 100 dernières sont un gros coup au cœur. A partir d'un certain moment, j'ai été incapable de lâcher ce bouquin. Je voulais savoir ce qui allait arriver à Sandrine et aux autres (que je ne nommerai pas parce qu'il faut vraiment découvrir ce livre par vous-même, les personnages qui se battent, combattent, évoluent durant ces 600 pages).

La fin m'a totalement anéantie. Je pleurais sans pouvoir m'arrêter parce que j'avais fini par m'attacher à tous ces personnages qui composent ce roman mais aussi parce que, même s'il s'agit d'une fiction ici, les évènements historiques sont réels (une note de l'auteur explique d'ailleurs tout ça en fin de roman). Je ne m'y attendais pas du tout et j'avoue que c'est à ce moment là que j'ai percuté sur ce que Kate Mosse avait voulu faire de son dernier roman.

Les recherches effectuées pour en venir à un tel roman sont indéniables, et l'on comprend pourquoi quatre années se sont passées entre Fantômes d'hiver et Citadelles, et son style est toujours aussi envoûtant, prenant, fluide et si facile pour se mettre à la place de ceux qui souffrent de l'absence, du doute mais qui, malgré tout, gardent l'espoir.

Alors, même si, parfois, je trouvais que c'était un peu long, une fois terminé, j'en voulais un peu plus. Je sais que c'est contradictoire mais j'ai tellement eu peur d'être passé à côté de tout ce que Kate Mosse avait voulu faire passer comme message que, d'une certaine façon, je m'en veux. Je m'en veux ne pas avoir percuté de suite, d'avoir imaginé un autre roman dès le départ. J'ai réfléchi à tout ce que j'avais découvert pendant ma semaine de lecture et ce fût une révélation. Kate Mosse a fait là un très beau roman sur la Résistance et ces hommes et ces femmes qui n'ont jamais perdu l'espoir, prêts à tout pour que nous ayons un avenir en tant qu'êtres libres, fiers de vivre dans cette région si riche en Histoire.

Je ne peux que vous pousser à le lire et à prendre votre temps pour découvrir chacune des parties de ce roman et découvrir chacun des personnages que je ne suis pas prête d'oublier.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2014
Avant de commencer, j'aimerais bien préciser que ce livre est une suite de "Labyrinthe" et "Sépulcre". Si vous ne les avez pas lu, il y a beaucoup de choses que vous ne comprendrez pas (qui est Léonie, quel age à Audric Baillard, qu'est ce que le domaine de la cade etc...).
L'histoire sur la Résistance pourrait être magnifique, mais ce livre n'est PAS un livre sur la Résistance, du coup, cette épopée est survolée, on ne rentre pas dans les détails ou très peu et c'est dommage.
L'histoire du Codex est une pure fiction et elle n'a que peu d'intérêt. Un vieux monsieur s'empresse de trouver un trésor qu'il recachera au même endroit plus tard...bref, du déjà vu ou plutôt déjà lu maintes fois.
Dernier point, on a affaire un pavé de 600 pages où tout est brodé à outrance. Trop de détails, c'est trop long, beaucoup trop long. Mme Mosse nous livre des détails sur les pièces ou vivent nos héros (la tapisserie est verte, la lampe est posée sur un guéridon en bois à coté de l'armoire qui grince juste ne face de la fenêtre....) Trop de détails qui font qu'au bout d'un moment on
saute des pages pour aller à l'essentiel.
Malgré cela, j'ai beaucoup aimé le "roman", l'histoire de ces femmes qui entrent en résistance avec un courage énorme. Ce n'est qu'un roman et pourtant l'histoire aurait pu être vraie. Si ce livre n'avait fait que 300/400 pages et si l'histoire était concentré sur la Résistance en Languedoc, cela aurait été un best-seller.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2014
J'ai acheté ce livre par hasard avec dans l'idée de remplir un peu mes vacances. Et quel coup de coeur !
Languedocienne passionné d'histoire, j'ai été de suite conquise par le résumé, puisque j'adore les livres "chasse au trésor" tel Da Vinci Code et voue une grande passion pour l'histoire de notre pays. Un bouquin mêlant les deux, qui plus est l'histoire de femmes pendant la seconde guerre mondiale dans mon Midi, c'est avec impatience que j'ai démarré Citadelles.

Malgré quelques longueurs (en effet, il y a beaucoup de descriptions, d'explications...), je n'ai plus réussi à le lâcher. Plus on progresse, plus "il nous faut savoir" ce qu'il va arriver à Sandrine et ses camarades.

Une belle histoire qui rend hommage aux résistants du Midi et plus précisément à ces femmes de l'ombre. N'hésitez pas, vous passerez une agréable lecture. Pour ma part, j'ai même été triste de l'avoir fini...

Per los Migjorn !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2014
J'ai beaucoup beaucoup aimé Labyrinthe, enlevé, historiquement intéressant, bon roman détente avec une certaine densité, plaisant pour les vacances; moyennement aimé Sépulcre, un peu tiré par les cheveux, et beaucoup moins "épais" que son grand frère, un peu bluette en fait...mais alors la...."Citadelles".........c'est ou l'histoire??? C'est quand qu'on commence comme dirait ma petite fille de 4 ans?
A part la description Michelin de Carcassonne et de la région ( Je suis Carcassonnaise je précise) et puis Sandrine qui galope dans un sens, qui se pose des questions dans l'autre, qui se cache dans les ruelles, Raoul qui en fait autant, en fait tout le monde se promène, réfléchit, papote, mais pour aller ou?? Faire quoi?? Ah si...Le codex...heureusement qu'on les a inventés ceux la....ca aide a structurer un (tout) petit peu...parce que la aussi, pas beaucoup d'épaisseur....tout le monde le veut, personne ne l'aura....Arinius, qui lui est en l'an 342 et est chargé d'emmener le fameux codex qui va changer le cours de la guerre si on le trouve....mais vous ne saurez rien de bien novateur avec ce codex, pas de grandes pensées....."quand la bataille sera finie, ils se rendormiront" ....tout le monde se rendort du sommeil éternel, et vous aussi du sommeil que je ne vous souhaite pas encore éternel, mais qui sera bien profond si vous arrivez au bout de ce pavé sans flancher....
Dommage vraiment..on a l'impression que le filon est usé, a n'acheter que si vous avec 22€ 90 a perdre.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une très belle histoire, poignante, qui revient sur une période difficile de notre Histoire, l'Occupation de la France pendant la Seconde Guerre Mondiale, et le rôle de la Résistance. Elle mêle dans le même temps une quête relative à des temps immémoriaux, un codex secret activement recherché par les allemands comme par les français.

J'ai beaucoup aimé ces personnages de femmes courageuses, battantes, exaltées. L'écriture de Kate Mosse est foisonnante. L'auteur a d'ailleurs les défauts de ses qualités : parfois c'est un chouïa "trop" - trop long, trop détaillé. Mais on se laisse entraîner dans le tourbillon de l'action et on ne boude pas son plaisir, bien au contraire !

Livre que je vous recommande.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2016
Long à démarrer mais une fois que l'histoire est vraiment lancée elle est bien. A mon sens tout le côté fantastique n'apporte rien et permet à l'auteur une énorme facilité à la fin du roman, j'aurai préféré une situation plus crédible et plus détaillée. En se concentrant sur l'histoire de la résistance (moi personnellement c'est pour ça que j'ai acheté ce livre), ça aurait pu être génial. Je reste sur ma faim, dommage...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2014
Ouvrage remarquable pr ses recherches et son histoire.Le patriotisme et l'amitié ne sont pas de vain mots .

même si la barbarie est toujours hélas d'actualité!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2014
Étant originaire de Carcassonne j'ai dévoré ce livre d autant plus que ce livre sans être féministe évoque le rôle des femmes pendant la guerre!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2016
abandonné au bout de la centième page, quand même, je n'en pouvais plus de cette niaiserie. ouf je passe à autre chose
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2015
Cela faisait quelques années que j'avais lu du Kate Mosse et j'ai pris beaucoup d'e plaisir à retrouver son écriture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)