• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Cyber Scribe.
EUR 20,00 + EUR 2,99 Livraison
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Un prolétariat rêvé Broché – 7 septembre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 20,00
EUR 20,00 EUR 10,80

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de la préface de Michel Onfray

LES STIGMATES DE L'ESCLAVAGE

L'esclavage agit aujourd'hui comme la paille dans l'oeil du voisin qui dispense de voir la poutre dans le sien... Toujours prompte à dénoncer le scandale à l'autre bout du monde sans s'apercevoir qu'il sévit sous ses yeux, la belle âme dénonce l'esclavage partout sur la planète - sauf quand il a lieu dans sa rue. Or, l'esclavage existe encore de nos jours, sous nos latitudes, à deux pas, dans la France qu'on dit «patrie des droits de l'homme» - mais probablement pour rire...

De quoi est constitué l'esclavage post-moderne ? Des ouvriers, certes, mais aussi, du sous-prolétariat (pour lequel Marx avait tant de mépris et Bakounine tant de tendresse) que définissent : le travailleur précaire taillable et corvéable à merci en dehors de tout contrat digne de ce nom, le chômeur, le chômeur en fin de droit, le titulaire du «revenu minimum d'insertion» et puis, deux ou trois marches en dessous encore en direction de l'enfer, l'immigré, clandestin ou non, le clochard (qu'on nomme désormais avec cette périphrase obscène : SDF - sans domicile fixe).

J'appelle esclave quiconque se voit dans l'obligation de louer sa force de travail pour survivre et se retrouve en fin de mois, une fois payés sa nourriture, son chauffage et son logement, complètement dépourvu d'argent ; mais je nomme également esclave quiconque ne parvient pas même à louer sa force de travail et se voit réduit à mendier, à quémander, à vivre d'allocations ridicules ou de subventions dérisoires, quand il ne s'agit pas même de vivre sans : sans logement, sans pain, sans chauffage, sans dignité...

Jean-Claude Seine donne un visage à cette misère, il photographie depuis des années les stigmates de l'esclavage : sur des visages d'ouvriers, de travailleurs, il saisit l'angoisse, la peur, la crainte du lendemain ; il y montre également la fatigue, l'abrutissement, l'épuisement du travail de la journée ; la lassitude des corps, le poids devenu visible porté par les épaules des hommes et des femmes de labeur ; leurs mains calleuses, percées, trouées, déchirées par le travail ; le désespoir devant le tableau de l'Agence nationale pour l'emploi ; les silhouettes levées de bon matin partant au travail pour rejoindre les fumées, les poussières, les pollutions, les endroits toxiques, les postes de travail dangereux.

Présentation de l'éditeur

Est-il possible de faire un livre d'art avec le quotidien du prolétariat et avec ses luttes ? Après Willy Ronis, Jean claude seine nous prouve que oui. En 84 photos en noir et blanc, il nous replonge dans ce prolétariat rêvé. L'ouvrage reflète ce temps où le monde du travail primait sur celui de la famille et des loisirs, ce temps où la misère, l'épuisement et la précarité laissaient pourtant place à la volonté - toujours plus forte - de changer le monde. Un livre hommage à un monde disparu mais toujours renaissant.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?