Acheter d'occasion
EUR 7,70
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Édition lu en bon état avec traces d'utilisation.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La raison des sortilèges : Entretiens sur la musique Broché – 5 avril 2013

Préparez la rentrée scolaire : livres, agendas, fournitures, cartables, sacs à dos, mode...

3.2 étoiles sur 5 13 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 7,55

rentrée scolaire rentrée scolaire

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .



Description du produit

Extrait

J'ai éparpillé mes considérations sur la musique dans la série de mes journaux hédonistes. Ici, sur l'essence de la musique, là, sur un certain nombre d'opéras qui fonctionnent à mes yeux comme des prétextes à penser, ailleurs, sur des amis compositeurs de musique contemporaine pour tâcher de déchiffrer le mécanisme de leurs créations et soulever un peu le mystère de leur style, mais je n'avais jamais consacré un livre à ce seul sujet.
L'envie m'en est pourtant souvent venue : sur Satie, l'inventeur dandy (et normand...) d'une musique inouïe, au sens étymologique ; sur Chostakovitch dont j'aurais aimé écrire la biographie pour montrer combien l'ordre soviétique lui imposa une forme esthétique dont le style aura consisté à la transcender ; sur l'architecture de Bach qui quintessencie la musique parce qu'il parvient à exprimer son essence dionysiaque dans l'excellence apollinienne de la forme que chacun sait, mais je n'ai jamais trouvé le temps - le temps, justement, la grande affaire de la musique...
Je connais Jean-Yves Clément depuis 1988 : il est nietzschéen, mélomane, musicien, il organise des concerts, il écrit des monographies sur des compositeurs, il publie aussi des poèmes, il n'ignore rien de la vie et de l'oeuvre philosophique et musicale de Nietzsche, le philosophe sous les auspices duquel nous nous sommes rencontrés. À l'époque, il dirigeait une petite maison d'édition qui s'appelait «Amor fati»...
J'avais rédigé un manuscrit sur le philosophe allemand, deux fois dupliqué, deux fois perdu par deux éditeurs différents, puis volé par un aigrefin mercenaire dans l'édition et qui avait décidé, après avoir détourné le troisième exemplaire, de le conserver par-devers lui pour je ne sais quelle raison sonnante et trébuchante. Et me revint à l'esprit, alors que ce voleur me donnait des rendez-vous auxquels il ne venait pas pour me remettre un texte devenu invisible, que Jean-Yves Clément, peut-être, en avait eu une copie. De fait, il en possédait une - qu'il m'envoya prestement par la poste, comme si les PTT étaient une science exacte ! L'exemplaire arriva malgré tout. Le texte s'intitule La Sagesse tragique, il est publié au Livre de poche. J'ai raconté dans sa préface ce que ce livre lui doit.
Jean-Yves Clément me fait l'amitié de tenir le séminaire musique de l'Université populaire de Caen. Bénévolement, gratuitement, bien sûr, comme il est de coutume dans cette aventure d'éducation populaire. Il existe à l'Université populaire d'autres séminaires sur la musique : le jazz, la musique contemporaine, la musicologie. Car je crois à la nécessité de l'éducation au jugement de goût pour que le plaisir puisse advenir vraiment. La jubilation esthétique, quoi qu'en dise et pense Kant, ne fonctionne pas universellement et sans concept, mais particulièrement, avec concept...
L'idée de ce livre revient à Jean-Yves qui souhaitait que nos conversations sur la musique, perdues dans l'éther, soient un jour fixées sur le papier. Il souhaitait un livre d'entretiens, j'ai toujours refusé cet exercice... Mais l'amitié génère de belles contraintes, que je dirai romaines, et, à lui, je n'ai pas pu dire non. Voici donc cet échange à deux voix qu'il faut lire comme on écouterait un genre de pièce de musique de chambre, non loin du feu crépitant d'une cheminée, en compagnie de deux ou trois amis choisis, avec une belle bouteille d'un grand et vieux bon vin, dans la pénombre d'une pièce juste éclairée par l'âtre. Un genre de petite musique...

Michel Onfray

Présentation de l'éditeur

Il y a des philosophes mélomanes et des philosophes sourds... Quelques-uns seulement ont fait de la musique l'épicentre de leur vision du monde. Deux ou trois ont été compositeurs -Rousseau, Adorno. D'autres, mélomanes, ont écrit sur la musique ou les musiciens. Nietzsche, lui, a réuni ces trois talents.

Avec son ami Jean-Yves Clément, Michel Onfray aborde une multitude de questions : y-a-t-il une essence de la musique ? Dit-elle quelque chose ? Comment et pourquoi devient-on mélomane ? Quels rapports entretiennent musique et philosophie ? Michel Onfray raconte ses premières expériences, ses rendez-vous manques, la façon dont il a construit sa culture musicale en autodidacte, avant de travailler aujourd'hui avec des compositeurs contemporains. Il nous confie comment la musique lui a appris à écrire, à composer ses livres...

Michel Onfray, philosophe et auteur d'une soixantaine d'ouvrages, a fondé l'Université populaire de Caen ainsi que celle du goût d'Argentan, où il organise des concerts ouverts à tous et des conférences sur la musique.

Jean-Yves Clément, écrivain, éditeur et organisateur de festivals, est responsable du séminaire de musique classique à l'Université populaire de Caen.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Lire des commentaires qui mentionnent

Meilleurs commentaires des clients

4 janvier 2016
Format: Poche|Achat vérifié
4 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
18 juillet 2013
Format: Broché|Achat vérifié
3 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
10 novembre 2013
Format: Broché|Achat vérifié
3 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
19 juin 2013
Format: Broché|Achat vérifié
5 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
29 juillet 2015
Format: Broché|Achat vérifié
28 mai 2013
Format: Broché|Achat vérifié
6 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
100 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
16 septembre 2013
Format: Broché
16 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
12 novembre 2013
Format: Broché

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?