• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le rapport de Brodeck - P... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le rapport de Brodeck - Prix Goncourt des lycéens 2007 Poche – 1 avril 2009

Ce titre fait partie de la sélection Rentrée scolaire. Découvrez notre boutique en cliquant ici
4.2 étoiles sur 5 94 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 14,82
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,10
EUR 4,11 EUR 2,30
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le rapport de Brodeck - Prix Goncourt des lycéens 2007
  • +
  • Le Rapport de Brodeck de Philippe Claudel (Fiche de lecture): Résumé Complet Et Analyse Détaillée De L'oeuvre
Prix total: EUR 14,09
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

 

--Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Je m’appelle Brodeck et je n’y suis pour rien. Je tiens à le dire. Il faut que tout le monde le sache. Moi je n’ai rien fait, et lorsque j’ai su
ce qui venait de se passer, j’aurais aimé ne jamais en parler, ligoter ma mémoire, la tenir bien serrée dans ses liens de façon à ce qu’elle demeure tranquille comme une fouine dans une nasse de fer. Mais les autres m’ont forcé : « Toi, tu sais écrire, m’ont-ils dit, tu as fait des études. » J’ai répondu que c’étaient de toutes petites études, des études même pas terminées d’ailleurs, et qui ne m’ont pas laissé un grand souvenir. Ils n’ont rien voulu savoir : « Tu sais écrire, tu sais les mots, et comment on les utilise, et comment aussi ils peuvent dire les choses […]. »

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ce qui devait arriver arriva : les habitants du village ont collectivement fait payer à «l''Anderer» (l''autre) son crime ultime, celui d''être différent et Brodeck n''y est pour rien comme il tient à bien le souligner d''emblée. Pourtant, c''est lui qui est chargé par le village de rédiger un rapport sur l''événement inéluctable («l''Ereigniës») qui vient de se produire sous prétexte qu''il a fait quelques études et sait par conséquent le mieux écrire de tous. Lui qui souhaitait fermement pouvoir «ligoter sa mémoire» à tout jamais, il va devoir au contraire libérer celle de tout un village et retracer l''inracontable et les circonstances qui ont amené bon nombre de villageois à un tel acte collectif. Et Brodeck a bien du mal à se cantonner à retranscrire uniquement ce qui lui a été demandé et exhume par ailleurs bien des horreurs étouffées de toute cette communauté.

Autant dans un des précédents ouvrages de l''auteur, les âmes sombraient dans la grisaille, ici elles virent plutôt au noirâtre mêlant la barbarie de l''Histoire (la grande) à la sauvagerie de l''histoire (plus petite) de tout un village. Alors que la narration se situe dans une contrée indéfinie, l''époque pourrait l''être tout autant s''il n'y avait tous ces éléments si éloquents de notre mémoire collective dont chacun perçoit clairement, page après page, l''ombre de plus en plus oppressante.
Lire la suite ›
4 commentaires 88 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Oui, un choc.

Ce livre, j'avais lu les commentaires des lecteurs et je me réservais de le lire tranquillement, quand j'en aurais le temps et serais sûr de ne pas être dérangé. Mais je ne m'attendais pas à ce coup de poing, à cette émotion, cette tension qui me rappelait la lecture des Bienveillantes, à ma gorge nouée souvent ; et en même temps à ce bonheur de lire.

Je suis généralement un lecteur rapide, mais là j'ai vécu plus de dix heures avec Brodeck, dix heures pleines, pratiquement sans interruption, sans même manger, relisant une phrase, une autre, reprenant le récit, revenant sur un passage que je voulais retrouver.

Le sujet, je n'en parlerai pas, d'autres - nombreux - l'ont fait ici même avant moi. La façon dont Philippe Claudel l'aborde, le "traite", suffirait à elle seule à faire de ce livre un très grand livre. Mais la langue est si belle, si pure, si achevée sous une apparente simplicité que j'en ai savouré chaque phrase, chaque page.

Un critique littéraire écrivait il y a quelques mois que les parents et les enseignants qui voudraient convaincre leurs grands enfants ou leurs élèves du bonheur que peut procurer la lecture d'un roman devaient leur conseiller la lecture de celui-ci. Il avait raison : le Rapport de Brodeck est une formidable leçon, à la fois de français, d'humanité et - aussi - d'histoire.
Remarque sur ce commentaire 49 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DEDEE 2b MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 22 octobre 2007
Format: Broché
Tous les romans de Claudel que j'ai lus à ce jour (les ames grises, la petite fille de Monsieur linh et aujourd'hui le rapport de Brodeck) sont toujours une rencontre magique avec la littérature et les belles phrases.
Chacune des phrases de ce roman, merveilleusement écrit,est remplie de poésie malgré la noirceur de l'intrigue.
Ce dernier roman est à couper le souffle...je l'ai lu lentement afin de pouvoir en profiter plus longtemps.
Broceck, survivant des camps durant une guerre (laquelle?) retourne au village et est confronté à la folie des hommes.
Tous les habitants de ce village, dont on pense qu'il se situe dans l'est de la france, confient à Brodeck, l'écrivain du village à qui la vie n'a rien épargné la mission de rédiger le rapport sur l'inévitable crime qu'ils ont tous commis contre l'anderrer, un étranger dont ont ne connait ni le nom ni l'histoire, et qui va s'installer au village pour quelques temps.
Tout d'abord charmés par sont attitude et ses manières, ils vont peu à peu voir en lui un envoyé du diable.
Parrallèlement à cette rédaction, Brodeck nous relate sa dure vie, ses expériences et ses rapports avec les habitants du pays.
Il analyse foule de petits évènements qu'il consigne dans un rapport parralèle.
Vous ne saurez ni quand ni où se déroule cette histoire...
Mais qu'importe, vous serez totalement envoutés.
Claudel est un auteur formidable...Je vous souhaite vivement de le rencontrer par l'écriture.
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par zaza le 16 novembre 2007
Format: Broché
Je n'en suis qu'à la moitié mais je ne veux pas le lacher et je crains de terminer
Quelle écriture, j'ai aimé les ames grises, j'ai adoré la petite fille de Mr Linh et là quelle découverte, l'imagination est respectée, l'écritue est fine, l'histoire se déroule en nombreuses étapes et en plus je suis une ancienne Nanceenne et j'imagine ce "petit village".
Monsieur claudel vous etes un grand et j'aurais aimé vous avoir comme professeur, continuez, ce n'est que du bonheur
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?