Options d'achat

Prix Kindle : EUR 2,99

Économisez
EUR 6,43 (68%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

<Intégrer>
Publicité sur l'appli Kindle
A la recherche du temps perdu - Proust: (édition complète - 10 tomes, augmentée, illustrée et commentée) (Classiques) par [Proust, Marcel]

Suivre cet auteur

Une erreur est survenue. Veuillez renouveler votre requête plus tard.


A la recherche du temps perdu - Proust: (édition complète - 10 tomes, augmentée, illustrée et commentée) (Classiques) Format Kindle

3.9 étoiles sur 5 134 commentaires client

Voir les 73 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Format Kindle, 30 août 2012
EUR 2,99
Relié
EUR 2,00
Broché EUR 9,42
Fournitures diverses
EUR 42,00

Longueur : 238 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé
  • Livres similaires à A la recherche du temps perdu - Proust: (édition complète - 10 tomes, augmentée, illustrée et commentée) (Classiques)

Livres Amazon Original
Découvrez une série de romans en exclusivité pour vous sur Amazon : romans historiques, polars, thrillers, romans d'amour, SF, fantasy, terreur, ainsi que des best-sellers étrangers traduits en français. En savoir plus

Description du produit

Amazon.fr

L'expression roman fleuve devrait, sans connotation péjorative, désigner une œuvre qui prend le temps de charrier mille petites particules d'impression pour les infuser dans l'esprit d'un lecteur captivé. En somme, elle devrait avoir été créée pour désigner La Recherche proustienne, qui s'ouvre Du côté de chez Swann et s'achève une fois Le Temps retrouvé.

Dans le premier tome de ce superbe travail sur la mémoire et la métaphore, œuvre à part entière mais aussi amorce dramatique d'un joyau de la langue française, le narrateur s'aperçoit fortuitement, à l'occasion d'un goûter composé d'une tasse de thé et d'une madeleine désormais célèbre, que les sens ont la faculté de faire ressurgir le souvenir. Grâce aux senteurs d'un buisson d'aubépines, il prend confusément conscience de la distinction entre le souvenir et la réminiscence, pour ensuite s'exercer à manier les mots comme de petits papiers japonais qui, touchés par la grâce de l'eau, se déploient en corolle pour faire place à tout un univers. Tout comme se déploie un roman fleuve à partir de cette toute petite phrase légendaire : "Longtemps, je me suis couché de bonne heure". --Sana Tang-Léopold Wauters

Revue de presse

« Ma vie fut quelque chose de formidable et de grande valeur !! »

Parfois, la résurgence d’une simple sensation oubliée peut faire ressurgir des souvenirs lointains. Ainsi, la douceur d’une madeleine, trempée dans un thé, ramène un écrivain d’âge mur dans sa jeunesse passée à Combray, à l’époque où il n’était qu’un enfant innocent adorant sa mère. Peu à peu, le voilà s’éveillant à la jalousie, la possessivité, mais aussi à l’amour vers quelques jeunes filles en fleurs. Son histoire, ancrée dans une France du début du vingtième siècle, nous fait découvrir un portrait saisissant de la bourgeoisie et de l’aristocratie française… tout en nous ramenant à des émois d’adolescence, que nous sommes tous amenés à connaître, aujourd’hui encore.

Tel est donc, très grossièrement, le canevas d’A la recherche du temps perdu, l’œuvre majeure pour laquelle Marcel Proust a dédié les quinze dernières années de sa vie. Sept volumes, parus entre 1913 et 1927, composent ce long roman qui ne préfigure pas d’une biographie mais plutôt d’une réflexion complète sur l’Homme, le Temps et la Vie. Près d’un siècle plus tard, voilà qu’il nous arrive cette adaptation au format si particulier : un manga ! Si cette histoire a déjà connu plusieurs transpositions par le passé, et même en bande dessinée, le pari semble tout de même audacieux. Pourtant, les précédentes productions de Varietty Artworks qui nous sont parvenues par le biais de l’éditeur Soleil nous ont prouvé que ce collectif d’auteur parvenait à vulgariser les plus grands écrits de la littérature. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ?

Si Les Misérables ou Le Rouge et le Noir ont pu décontenancer par leur aspect synthétique, on sera étonné de voir que l’adaptation de l’œuvre de Proust bénéficie d’un format autrement plus imposant : près de quatre cents pages, soit le double des éditions précédentes, sont reliées pour retransmettre avec application les grands chapitres de la saga. Nous y découvrons donc le narrateur, sans nom, se remémorant sa vie depuis son enfance dans un milieu bourgeois. Le jeune garçon s’éveille aux sentiments amoureux, d’abord de manière très naïve et idolâtrée, virant ensuite à la séduction, à la possession et même aux regrets, dans un monde habité par une certaine passion. Par son regard, on y découvre également une haute société dans laquelle l’enfant, devenu jeune adulte, rêve de s’immiscer. L’analyse de l’aristocratie y est juste, dénué d’acidité mal placée, sans pour autant occulter les abus de quelques profiteurs. Certains assoient leur domination, tandis que d’autres grimpent dans l’échelle sociale aux prix de quelques faveurs déplacées. Au fur et à mesure de la progression de notre héros, le masque de ce petit monde se brise, laissant apparaître ses tabous et ses interdits.

A la différence des adaptations précédentes (hormis peut-être Le Capital), ce manga ne jouit pas forcément d’un fil conducteur percutant, mais propose quelques fragments de vie liés les uns aux autres par une multitude de personnages. On se délectera de suivre le parcours de chacun : le narrateur en tête, bien sur, mais aussi Albertine, son amante, et le baron de Charlus, vouant pour le héros une affection troublante. On comprend alors que l’épaisseur du volume se justifie par ce parcours à rebondissements et aux chassés-croisés incessants, retranscri par une narration sans fioritures. Se voulant contemplatif dans les premiers chapitres, le rythme s’accélère au fil de la lecture sans que l’on s’en rende compte, jusqu’à un assourdissant tumulte d’émois dans les dernières pages. Sans le savoir, on s’est attaché à des différents individus, réalistes dans leurs attitudes malgré quelques heureuses coïncidences scénaristiques. On se prendra même parfois à l’identification dans quelques séquences, preuve que l’œuvre n’a rien perdu de son impact.

Graphiquement, le dessinateur du collectif nous offre un trait plutôt léger et rondouillard, maladroit par moments. Il est également regrettable que quelques personnages soient trop proches dans leur design et que quelques expressions soient parfois exagérées. Néanmoins, le style offre des figures particulièrement attachantes, et les jeunes filles ne manquent pas de charme. Les décors sont suffisamment présents pour enrober le contexte historique, sans pour autant noyer le lecteur dans un flot d’informations. Bref, on pardonnera aisément les erreurs de jeunesse détectables à froid, tant elles ne gênent en rien l’entrain de la lecture.

Du côté de l’édition, Soleil reste dans un sens de lecture occidental comme pour les autres titres de la collection, en offrant au passage un bel effort de traduction des onomatopées, même si certaines semblent parfois peu appropriées. Mais surtout, on saluera de voir que le prix de l’ouvrage ne change pas, pour un contenu double ! Une raison supplémentaire de ne pas bouder l’achat de cette superbe adaptation.

Le pari était audacieux et pourtant, Varietty Artworks est bel est bien parvenu à retranscrire avec brio l’œuvre de Marcel Proust. Au travers de ses nombreuses pages, le manga parvient à retranscrire les descriptions de l’auteur, laissant apparaître en filigrane ses questionnements philosophiques, tandis que la narration parvient à retenir l’attention du lecteur. Passant pourtant après quelques ambassadeurs de poids pour inaugurer le label, tout est réuni pour qu’A la recherche du temps perdu s’impose comme le standard de cette collection classique. Au vu du rapport qualité/prix, il serait bien dommage de s’en priver !


Tianjun

(Critique de www.manga-news.com)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 5124 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 238 pages
  • Editeur : Editions Humanis; Édition : 4 (30 août 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00948VIVO
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 134 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°78.405 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

134 commentaires client

3,9 sur 5 étoiles

Par groupes de clients et intérêts
Biographies
3.2
Histoire
3.6
Romans
3.3

Évaluer ce produit

Partagez votre opinion avec les autres clients

2 novembre 2018
Achat vérifié
5 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
18 juillet 2018
Achat vérifié
4 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
10 mars 2019
Achat vérifié
14 mars 2019
Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
24 décembre 2015
Achat vérifié
6 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
21 octobre 2014
Achat vérifié
5 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
30 avril 2018
Achat vérifié
2 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
8 février 2013
Achat vérifié
9 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus

Vous voulez voir plus de commentaires sur cet article ?