undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:22,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

À l'ombre des jeunes filles en fleurs est le deuxième tome de À la recherche du temps perdu publié en 1919. Le roman reçoit la même année le prix Goncourt. Voilà donc un des rares prix Goncourt qui a tenu sur la durée. J'aime bien cette édition Gallimard dite "La Blanche", car le format est agréable et les caractères ont une taille lisible. Par contre, les notes qu'il y a dans l'édition folio ont disparues. Il s'agit bien sûr d'une lecture quelque peu ardue, surtout à cause des longues phrases et des descriptions minutieuses. Mais si on arrive à s'accrocher, ça vaut certainement le coup. Des analyses et descriptions très fines des personnages et des situations, une belle écriture et un style incomparable. Il s'agit d'un roman-fleuve, c'est-à-dire d'un récit qui charrie beaucoup d'éléments et n'est pas construit comme une "histoire" au sens usuel du terme. C'est un genre de roman qui, il faut bien le dire, vient d'une époque où on n'avait pas la télé ou les films, sans parler des jeux vidéo et autres divertissements chronophages. Donc, on avait le temps pour la lecture.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Être Proustien est un plaisir qui demande du temps et de la persévérance. "La recherche du temps perdu" a été étudiée sous tous les angles et pourtant elle reste perpétuellement une énigme pour tout lecteur qui s'y plonge. Proust a poussé l'art de la narration, du portrait et de l'analyse psychologique à des niveaux jamais égalés. On entre dans la Recherche mais, en vérité, on en sort jamais. C'est le charme inexplicable de cette oeuvre multiple dont chacun peut faire l'expérience en prenant le temps nécessaire pour aller jusqu'à son terme.
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le narrateur nous raconte sa vie et ses pensées, ses rencontres, sa première pièce de théâtre, ses idoles, ses amours, ses vacances...

Ce livre compte plus de 600 pages d'une écriture minuscule et je conservais un mauvais souvenir de ma dernière plongée dans l'univers de Proust. Ce nouvel essai s'est avéré plus concluant. J'ai aimé m'immerger dans cette époque, dans les pensées de ce jeune homme naïf et dans ces belles phrases poétique et ce français parfait! D'un autre côté, ce livre illustre parfaitement cette mode des auteurs qui couchaient sur un papier tout ce qui leur passait par la tête et qu'on publiait tel quel! Certains adorent, je sais, mais pas moi. Je ne juge pas mais ce n'est pas mon truc. Je me passerais facilement et sans regret d'une bonne moitié des descriptions et des atermoiements.

Ce n'est pas un livre avec un début et une fin, c'est une tranche de vie. Ce que j'en retiendrais, c'est la beauté de l'écriture, la joie de découvrir que je suis finalement capable de lire du Proust, mais pas l'envie de recommencer...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus