Acheter d'occasion
EUR 7,98
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le regard de Franz Kafka, dessins d'un écrivain Broché – 11 décembre 2001

4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 11 décembre 2001
"Veuillez réessayer"
EUR 13,99 EUR 7,98

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Quatrième de couverture

Le silence presque total de la critique, quant aux dessins de Franz Kafka et à l'intérêt qu'il porte, (dans son journal), aux arts visuels, théâtre, cinéma, peinture, est à l'origine de ce travail. Sa volonté testamentaire de vouer toute son oeuvre après sa mort à la destruction, autant que les difficultés projetées sur son héritage par un vœu aussi radical, expliquent vraisemblablement que cet aspect de sa création soit demeuré dans l'ombre.

Car ils ont été publiés de manière sporadique, au gré des éditions allemandes, anglaises, américaines ou françaises, introduits dans le corps des écrits sans rapport avec eux. Cet ouvrage se donne pour propos de renouer avec les commentaires de Max Brod qui, du vivant de Kafka, conviait le public à reconnaître en son ami le double talent d'écrivain et de dessinateur et à voir un parallélisme entre ses dessins et ses récits.

Cet ouvrage rassemble et recense les dessins éparpillés comme toute l’œuvre de Kafka à la suite de la guerre, puis à la mort de Max Brod. Une grande partie d'entre eux demeure inaccessible à ce jour par la volonté des exécuteurs testamentaires. La question de leur accès pèse lourdement sur la réception qui en est faite.

Analysés, comparés, classés, ils font apparaître une étroite parenté de style avec les courants artistiques allemands, l'expressionnisme de Nolde ou Meidner, le blaue Reiter de Kandinsky, fart abstrait de Klee. En tant que dessins d'écrivain, ils ont surtout pour particularité de prendre place dans la page écrite du journal ou des cahiers, dans le corps du récit, et entretiennent un lien organique avec le texte pour l'illustrer, l'anticiper, le préparer, montrer, à la façon de la peinture chinoise, une analogie graphique entre trait d'écriture et de dessin. Si les dessins de Kafka sont à comprendre comme une activité ludique, destinée à déjouer la rigidité sociale, régressifs comme peuvent l'être les dessins d'enfant, marginaux comme le sont généralement ceux des écrivains, sortis de l'ombre et destinés à y retourner, traces d'un désir secret enfoui dans les profondeurs, comme l'avoue Kafka à Janouch, ils sont tout autant impulsés par une impatience visuelle à capter le monde des figures et des formes, à être un mil vivant dont l'exigence est de renouveler l'expression de la perception. Les annotations écrites au quotidien de son journal révèlent un critique dort, de théâtre, de cinéma qui puise dans l'esthétique visuelle de son temps, plus que dans la littérature, les signes plastiques et les moyens d'expression de ses récits.

En conséquence, son activité graphique et ses expériences visuelles infléchissent la démarche narrative de Frank Kafka et nous invitent à lire autrement ses récits.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Kafka n'était pas qu'un écrivain, il était aussi dessinateur, fortement inspiré par le courant impressionniste comme en témoignent les analyses qui ont été faites par divers experts. Reconstituer un recueil de dessins de Kafka est une gageure. En effet, son oeuvre a été dispersée après sa mort, puis après la guerre. A noter que les Nazis comme les Communistes avaient proscrit Kafka en raison de son regard visionnaire sur les totalitarismes et que son oeuvre a été donc maintes fois mise en péril. Certains des dessins ont été protégés par les exécuteurs testamentaires à la mort de l'ami de Kafka Max Brod, à qui l'on doit la découverte de Kafka, malgré son désir de voir toute son oeuvre détruite après sa mort...

Les dessins, aux impressions hiéroglyphiques ou calligraphiques, mettent en lumière les grands axes des réflexions de Kafka sur lui-même, sur son monde et surtout le Monde... Ils apportent de nouveaux éclairages, modernes et intemporels à ses mots précurseurs, dont on comprend d'autant mieux la place exacte qu'ils occupent dans sa littérature... Ils sont d'une remarquable précision et ils dévoilent un talent évident de dessinateur. Chaque dessin occupe une place essentielle dans ses écrits ; il est autant de signe visible et lisible, figuratif ou non, d'une protestation, d'un abandon à l'improvisation... Les dessins de Kafka, qui s'agencent avec une lecture plurielle aux écritures diverses, ne sont pas les gribouills que l'on découvre chez Proust par exemple, ce sont les impulsions d'un écrivain qui laisse place au funambule ou à l'acrobate.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Comme juriste-philosophe , je suis intéressé par le regard...Autrui qui me regarde me transforme en objet et me juge .D'où le fameux énoncé de Sartre " l'enfer , c'est les autres"... Selon Naguib Mahfouz , prix Nobel (1911-2006 ), le premier regard peut être fortuit , par hasard , il ne compte pas. Le problème commence donc avec le second regard....Kafka va plus loin : il expose dans son œuvre une gamme de regards allant de la curiosité à la méfiance ( voir " Le procès" ). Merci beaucoup pour tout.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Attention, il ne faut pas s'attendre à un carnet d'illustrations, il y a bien plus de texte que de dessins mais il s'agit d'un livre parfait pour mieux comprendre ce fantastique auteur qu'était Kafka
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique