EUR 36,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Temporairement en rupture de stock.
Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d'estimation de livraison dès que nous aurons plus d'informations. Cet article ne vous sera facturé qu'au moment de son expédition.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le regard bleu d'Arthur Rimbaud Relié – 2 octobre 2007

Rentrée Littéraire 2017 : Découvrez toutes les nouveautés
4.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 36,00
EUR 36,00 EUR 46,30

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

LE BEAU CORPS DE VINGT ANS QUI DEVRAIT ALLER NU

Et lui, comment se voyait-il ? Aucun doute, celui-là qui se cherche un destin et un salut s'est longuement interrogé devant le miroir : «La première étude de l'homme qui veut être poète est sa propre connaissance, entière.» écrit-il. L'autoportrait, certes, n'est pas objectif, il n'est pas soi, mais vision de soi par soi-même, images mêlées de celui que l'on est et celui que l'on veut être, sa vérité mêlée à son rêve. Dans ce regard bleu, clair, lumineux et froid aussi, il put lire la possibilité d'une détermination farouche et retrouver ses exigences d'une vie qui ne fut ni banale, ni médiocre, ni ordinaire ou satisfaite. Ce «je» est l'obsession de son oeuvre et c'est le mot le plus fréquent. Par là, elle devient souvent autobiographie. Il ne s'y peint jamais directement, une pudeur trop forte le retient. Il n'est ni Rembrandt ni Van Gogh. Il est de ceux qui se dissimulent dans la foule, parmi les acteurs. Chaque représentation est une facette de lui-même, jamais l'intégralité et c'est, le lisant, un travail de recomposition du puzzle auquel il faut se soumettre pour l'entrevoir, lui, dans son corps et son âme réunis. Les artistes qui, plus tard, évoqueront son visage, inconsciemment seront marqués par ce qu'il aura dit de lui dans ses écrits, qui sont ses confidences intimes. Ce qu'il aura exprimé par les mots, ils le diront par des traits, des formes et des couleurs : le goût de la liberté, l'obstination, l'intransigeance, la malédiction, la fièvre du salut... Comment Rimbaud se voit-il enfant ? C'est dans Les Poètes de sept ans qu'il faut le lire : yeux très bleus, comme ceux de sa mère, front large, et soucieux déjà, docile mais pas esclave, il sait en cachette «tirer la langue» c'est-à-dire se moquer de l'ordre, des règles, des bienséances obligées. Pour plus de visions il écrase ses yeux avec ses poings et l'on sait que ce geste lui restera comme une habitude. Il est précoce : il mordille les fesses de la petite voisine et emporte «la saveur de sa peau dans sa chambre.» Il est seul et solitaire, lectures et rêveries, un peu voyeur aussi. Dans Les Chercheuses de poux, il se voit les cheveux en désordre et criblés de poux, c'est une invention- sa mère Vitalie ne l'aurait pas toléré- c'est sa liberté dès qu'il échappera à la tyrannie maternelle. Les tantes d'Izambard l'épouillent : tous ses sens sont en éveil, il sent le souffle des épouilleuses, il lui vient des désirs de baisers, de caresses, son corps se perd entre évanouissement de plaisir et «désir de pleurer», la confusion des sens. Dans Sensation comme dans Ma Bohème, il se voit libre, totalement libre, sans attaches, sans devoirs, sans contraintes, insouciant de tout. Il se dit «débraillé comme un étudiant» dans A la Musique et toujours d'une sensualité à fleur de peau, observant les «alertes fillettes», et troublé par une chair entrevue, «brûlé de belles fièvres...» La même ivresse des sens reparaît dans Roman : «On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans... On va sous les tilleuls verts de la promenade... On se laisse griser. La sève est du Champagne et vous monte à la tête... Vous êtes amoureux...» La même intimité de l'âme et du corps dans l'extase d'Oraison du soir : il s'y voit ange, mais «pisse vers les cieux bruns, très haut et très loin». Confusion au ciel, et défi au ciel, extrême liberté, bonheur.
En amour, Arthur se voit malheureux et, pour ne pas souffrir des échecs, se venge. Celles-là qui l'ont rejeté, il leur «dégueule» dessus, «Fades amours d'étoiles ratées», écrit-il dans Mes Petites amoureuses. Ces ratages d'affection le rendent plus solitaire encore. Plus tard les peintres le présenteront seul, portrait isolé, regard interrogateur, de nous, du monde, de soi. L'amour impossible reparaît dans Les Déserts de l'Amour «Vrai cette fois j'ai pleuré plus que tous les enfants du monde». Personne n'a jamais vu Rimbaud pleurer, cet aveu prouve sa fragilité sous le masque du fort.
Le Coeur du pitre le présente insulté, dépravé par la vulgarité des autres, de la foule... mais toute peine passe. Rimbaud ne s'effondre jamais définitivement, se relève toujours. Et c'est un nouvel autoportrait dans Les Soeurs de charité, un mois plus tard : «Le jeune homme dont l'oeil est brillant, la peau brune, / Le beau corps de vingt ans qui devrait aller nu.» Le corps est essentiel au portrait de Rimbaud, il est l'outil, le moyen de toutes les sensations, et s'il devrait aller nu, ce n'est ni par exhibitionnisme, ni par athlétisme mais par sensualisme : éprouver plus encore le vent sur la peau, et le soleil, et la liberté extrême. Il poursuit : «Impétueux avec des douceurs virginales / Et noires, fier de ses premiers entêtements». L'entêtement, autre caractère fondamental du portrait psychologique d'Arthur. Quant aux douceurs virginales, Verlaine lui-même dira que son ami avait de ces douceurs de petite fille. Le jeune homme est blessé des «laideurs du monde» et de l'incompréhension des femmes. S'étourdira-t-il dans les études et la magie ? Non. Lui «sombre savant d'orgueil» - les trois mots dessinent son portrait - voit les «atroces solitudes» marcher sur lui. Toute sa vie Rimbaud aura été extrêmement seul, ombrageux, très intelligent, trop orgueilleux.

Biographie de l'auteur

Claude Jeancolas est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages de référence sur Arthur Rimbaud. Son travail est marqué par la volonté de révéler par-delà l'image flamboyante et trop romantique du Maudit, l'être inquiet, fragile, volontaire, fondamentalement logique, terriblement humain en somme. Il a publié entre autres : L'œuvre intégrale manuscrite de Rimbaud (Textuel, 1996), Passion Rimbaud (Textuel, 1998), Rimbaud, biographie (Flammarion, 1999), Vitalie Rimbaud, pour l'amour d'un fils (Flammarion, 2004), Rimbaud après Rimbaud, anthologie de textes (Textuel, 2004). Il est aussi historien d'art et a publié récemment aux éditions FVW : Venise et ses peintres, une histoire intime (1999), La Peinture des Nabis (2002), l'Art fauve (2006).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 2 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 3 avril 2010
Format: Relié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2010
Format: Relié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cets pages pour voir plus : camescope numérique, canon appareil photo, appareil photo canon occasion

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?