undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Commentaire client

16 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 S'il ne faut en acheter qu'un sur le sujet, c'est celui là., 30 septembre 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aikido : Enseignements secrets (Relié)
Morihei Ueshiba est le fondateur de l'Aïkido, le seul art martial ayant vraiment conservé ses lettres de noblesse (pas de compétitions inutiles contre l'Autre car celle contre et pour soi est suffisante). Membre un temps d'une communauté utopiste, d'un centre spirituel pour l'amour et la fraternité universelle en Mogolie, Ueshiba tient pour principe de vie et d'équilibre la négation de la violence. Dans ce livre sont livrés ses enseignements secrets, fruits d'une longue recherche, de multiples rencontres et observations surprenantes. Ce livre est vraiment à conseiller aux amateurs, à plus forte raison aux passionnés de cette art : "La voie (ou voix?) directe par celui qui la fondée".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-6 sur 6 de cette discussion.
Message initial: 9 nov. 11 19:49:30 GMT+01:00
sdella dit:
merci pour votre commentaire mais pourriez-vous me dire si cet ouvrage est adapté à un jeune adepte de l'aïkido de 14 ans ?
merci par avance !

Publié le 15 janv. 12 11:41:45 GMT+01:00
Fabienne dit:
Certains arts martiaux comportent effectivement de la compétition mais ce n'est qu'un visage, une période dans la pratique ...
Au moins, cette phase permet de se confronter à la montée d'adrénaline liée à la confrontation face à un adversaire qui "en veut aussi", tout en respectant certaines règles protégeant les deux pugilistes.
Ce n'est peut-être pas du combat réel mais c'est toujours mieux que ces simulacres d'opposition que l'on trouve sur le net dans les démonstrations bidons d'Aikido où tout n'est que complaisance inefficace et chute spectaculaire !

En réponse à un message antérieur du 20 avr. 14 09:21:08 GMT+02:00
Soulier dit:
Votre message reflète parfaitement votre méconnaissance de l'Aïkido. Comprendre l'Aïkido ne peut se faire à travers le visionnage un peu béta de vidéos sur You Tube. La compétition ne prépare en rien à un combat de rue. Elle est nomenclaturée à l'extrême, encartée dans une pléiade de règles et d'interdits qui ne favorise en rien la spontanéité. Croire que l'on peut faire face à une personne violente en pleine rue un soir d'hiver parce qu'on fait "de la compétition" et au mieux risible, au pire stupide.

L'Aïkido est peut-être l'Art Martial le plus intellectuel qu'il est possible d'imaginer. Peut-être n'avez-vous pas les possibilités pour comprendre cela. Je ne vous en veux pas, vous faites partit des ignorants habituels qui pullulent sur les forums ado et qui adorent se moquer de l'inefficacité supposée de l'Aïkido. Au sein de notre Art Martial nous ne frappons pas comme un bourrin à tout va. Nous faisons essentiellement attention à notre entrée, à notre équilibre et à notre centrage. Ces trois facteurs sont déterminants dans l'issu d'un éventuel combat. Cela nous apprends également à nous économiser et à placer le bon mouvement au bon moment.

Et puis l'Aïkido est avant tout une affaire de ressentie personnel, c'est à dire que ce que vous avez "vu sur le net" sont des démonstration effectuées entre gens civilisés, c'est à dire qu'elles ne comportent généralement aucune agressivité réelle (même si - dans le courant auquel j'appartiens, en l'occurence le Takemusu Aiki, la confrontation physique peut-être est plutôt vive). Nous baignons alors dans l'idée fondatrice même de l'Aïkido, symbolisée par le "do", la Voie, c'est à dire défendre son intégrité physique certes, mais pas au prix de celle de l'autre avec toutes les conséquences psychologique, voire juridique, que cela apporterait indubitablement. Mais lors d'une agression, les mêmes techniques, les mêmes gestes sempiternellement répétés peuvent se faire "jutsu", c'est à dire provoquant d'importantes séquelles physiques. Prenons l'exemple de Ikkyo. Pratiquer Ikkyo dans un état d'esprit pacifiste (mais pas victimaire), emmenera tout naturellement le pratiquant à forcer son agresseur à se diriger gentiment vers le sol, le calmant avec un peu de chance assez vite. A contrario, pratiquer Ikkyo dans un tout autre état d'esprit, conclura la même action, les mêmes gestes vers une finalité on ne peu plus aboutie, c'est à dire à la fracture pure et simple de l'avant-bras et peut-être même de l'épaule de son agresseur.

Les techniques que vous voyez généralement sur le net sont pratiquées dans un souci pédagogique évident, cela semble aller de soi. Et puis lors d'un entrainement, sur Kotegaeshi par exemple, tomber avec souplesse évite de forcer et d'avoir la désagréable impression que son bras est sur le point de se briser. Encore une fois, contre un agresseur qui cherchera à forcer la technique du Kotegaeshi, s'il est parfaitement réalisé évidemment, ce dernier sentira son bras se briser sans grand problème. C'est en cela que l'Aïkido peut se révéler être dangereux, tout comme son proche parent, le Ju-jitsu.

Pour finir, ouvrez votre esprit, choisissez le mouvement le plus approprié à vos aspirations et venez nous rencontrer lors d'un cours de 2h et, croyez-moi, vous changerez au plus vite d'avis sur l'Aïkido est ressortirez avec des douleurs aux bras et aux poignets assez vives...

En réponse à un message antérieur du 20 avr. 14 23:40:06 GMT+02:00
Nel dit:
Monsieur, au risque de vous décevoir, je ne suis pas un adepte de You Tube ni trop du "Net". J'ai préféré (à cause de mon caractère) pratiquer du judo, du taekwondo, du yoga mais aussi l'Aïkido.... C'est en raison de l'importance que j'accorde à cet art, (que je ne pratique plus pour l'instant) que je me permets de vous répondre.
Merci (gratitude) pour votre commentaire "édifiant" . Édifiant, car il semble que votre "connaissance" (votre vécue, peut-être un sentiment de maîtrise technique exacerbé) parle "un peu" au détriment de votre sagesse. Pour vous répondre, je vais commencer par utiliser l'Aïkido lui-même : sa philosophie. Comme vous le savez déjà : cet art se fonde sur quatre gratitudes, quatre vertus et neufs piliers.
Les quatre gratitudes, sont :
Gratitude envers l’univers, pour le don de la vie.
"Si vous comprenez les principes de l’aïkido, vous serez heureux d’être vivant et vous accueillerez chaque jour avec une grande joie. Lorsque vous vous inclinez profondément devant l’univers, à son tour il s’incline."
Gratitude envers nos ancêtres et prédécesseurs.
"Même si nos parents s’opposent et font obstacle à notre quête personnelle, nous devons demeurer reconnaissant pour le don de notre corps physique."
Gratitude envers les autres êtres humains.
Par définition, l’aïkido signifie coopérer avec chacun, avec les dieux et déesses de toutes les religions."
Gratitudes envers les plantes et les animaux qui sacrifient leur vie pour nous.
La gratitude est un antidote efficace au ressentiment que nous pouvons éprouver envers les autres et le mal que nous abritons en gardant rancune aux autres. Les êtres reconnaissants évitent de s’apitoyer sur eux-mêmes et réfrènent toute envie de se plaindre du sort que la vie leur a réservé. Un autre aspect de la gratitude est le respect, par-dessus tout, pour les autres êtres humains.
Les quatre vertus, sont :
Le courage.
Pour maitriser un art quel qu’il soit il est indispensable de s’engager totalement dans la pratique. Mais si nous nous entraînons dur, nous en sortirons triomphants.
Un entraînement dur conduit à une victoire facile. La victoire que nous recherchons est de pouvoir triompher de tous les défis et de mener le combat jusqu’à son terme afin d’accomplir notre destinée. En aïkido, nous n’attaquons jamais. Si vous frappez le premier pour prendre l’avantage sur l’autre, cela démontre que votre entraînement est insuffisant et c’est en fait vous qui avez été vaincu.
Un autre aspect du courage est l’intrépidité. Le courage est symbolisé par la flamme, le feu tenace que rien ne peut éteindre.
La sagesse
La sagesse n'est pas un don mais une vertu que l'on cultive sans jamais atteindre la perfection.
Ne jamais cesser d’apprendre. La sagesse du monde est contenue dans les livres et en les étudiant, il est possible de créer un nombre infini de techniques. Etudiez et pratiquez, puis réfléchissez à vos progrès. L’aïkido est l’art d’apprendre en profondeur, l’art de se connaître soi-même.
La sagesse est représentée par le ciel, symbole d’une vaste connaissance qui englobe tout.
L’amour
Dans le véritable budo, il n’est pas d’ennemi. La voie du guerrier n’est pas de détruire et de tuer mais de protéger la vie.
La terre symbolise la réalité chaude et concrète de l’amour.
L’empathie
C’est la dimension sociale de l’aïkido.
Elle est symbolisée par l’eau, élément qui nourrit constamment le monde.
Les quatre vertus nous aident à nous attaquer aux quatre défis (vieillesse, maladie, mort et séparation d’avec les êtres chers). La vie est toujours un combat. En nous encourageant à être plus braves, mieux avisés, plus aimant et plus empathique, la philosophie de l’aïkido nous arme pour faire face aux défis douloureux et intimidants.
Ne pensez-vous pas, Monsieur, que votre commentaire est un peu sévère : "visionnage un peu béta de vidéos sur You Tube", "au mieux risible, au pire stupide", "vous faites partit des ignorants habituels qui pullulent ...". Reflétez-vous vraiment l'esprit de l'Aïkido dans votre commentaire ?
De plus, nous n'évoluons visiblement pas dans le même milieu social. Aussi, je pense que n'importe qui peut concevoir que la compétition ne garantie pas à 100% une victoire "en pleine rue un soir d'hiver" mais elle y contribue. C'est un peu comme l'"argent qui ne fait pas le bonheur" ....
Pour finir, Monsieur, je vous remercie de me souhaiter d'ouvrir mon esprit et je vous renvoie le souhait. L'Aïkido reste pour moi une voie d'excellence, aussi je crois que vous me devez des excuses car il me semble que par votre commentaire vous venez de faire du tord à cet art. Soyez emprunt, pour l'Aïkido mais aussi pour vous même, d'un peu plus d'Amour.
Sincères salutations

En réponse à un message antérieur du 21 avr. 14 18:06:04 GMT+02:00
Soulier dit:
Cher ami, vous me faites penser avec amusement au narrateur de La Recherche qui, alors que Charlus lui pince tendrement la joue tout en se moquant de son attachement pour sa grand-mère, se cabre d'une façon dont le ridicule le dispute à l'emportement un peu primaire. Mon commentaire ne vous était pas destiné, car le votre, celui qui "commentait" le livre en question, était si pompeux qu'il ne méritait la peine d'être relevé. Il visait cette personne qui rabâche - une fois de plus - que l'Aïkido est un art creux et superficiel, où les "démonstrations bidons" semblent être légions. Il est cependant amusant que vous preniez le temps - au sein de votre "sagesse" si grandiloquente qu'elle en devient franchement risible - de répondre à un commentaire qui ne vous étiez en aucun cas destiné et que vous ne pensiez à engager la même procédure auprès de cette personne ouvertement négative à propos de l'Aïkido (que vous ne pratiquez plus par ailleurs...).

Bref, placez votre énergie, votre ki, dans les choses qui en valent vraiment la peine et par la suite essayez d'écrire un commentaire sans pratiquer le vulgaire copier/coller; je pense que nous nous comprenons. En tout cas, je tenais à vous remercier car vous m'avez quand même beaucoup amusé; mais il serait maintenant peut-être tant, au lieu de pondre ce genre de paroles un peu creuses, de vous remettre à la pratique, vous semblez avoir un trop plein d'énergie à évacuer...

Ah oui ! Il est évident que je ne répondrais à nouveau à un de vos messages - pour tout dire je ne le lirais même pas - car j'ai bien mieux à faire que de lire les fantaisies hypertrophiés d'un faux sage comme en rencontre tant sur Internet.

En réponse à un message antérieur du 22 avr. 14 10:30:27 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 22 avr. 14 10:31:19 GMT+02:00
Nel dit:
Cher Soulier, cher Sage,
même si vous ne me lirai pas, c'est avec beaucoup d'impatience que j'attends de vous un commentaire sur une de vos nombreuses lectures sur Amazone . Vous semblez beaucoup critiquer Internet, mais c'est bien cet outil que vous venez d'utiliser. Je crains que le copier/coller dont vous parlez si bien, ne soit que le doigt qui visiblement vous a caché (gâché ?) ce que j'ai essayé de vous dire : vos commentaires sont beaucoup trop violents. Ceux-ci qui ne reflètent pas l'état d'esprit de ce que vous croyez si bien connaître mais il est vrai que « si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors. »
Portez-vous bien et mettez de côté toute cette amertume qui ne peut qu’accroître le poids des années.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

4.6 étoiles sur 5 (8 commentaires client)

4 étoiles
0

3 étoiles
0


1 étoile
0

EUR 28,00
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Commentateur


Classement des meilleurs critiques: 13.625