Cliquez ici Cliquez ici GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaire client

le 10 juillet 2010
Blaze fut écrit en 1972-1973, juste avant Carrie. Après l'avoir relu, Stephen King le trouva complètement "nul", et il resta dans un carton pendant une trentaine d'années. Après quelques corrections, Blaze fut enfin publié en 2008, et le résultat est surprenant : il s'agit d'un roman noir au style assez dépouillé et au rythme haletant, bien loin du style lourd et extrêmement lent auquel l'auteur nous a habitués depuis le début des années 90. On retrouve ici le Stephen King des années 70/80, celui-là même qui transformait en or tout ce qu'il touchait.

Dans ce roman, l'auteur joue pourtant la carte de la simplicité : il nous raconte l'histoire d'un petit voyou un peu attardé qui décide, sur les conseils de son mentor George, de faire un dernier gros coup pour assurer définitivement ses arrières. On parle ici du kidnapping d'un bébé, et à la surprise générale, on se prend vite d'affection pour ce géant simplet, tant son histoire est touchante par bien des aspects (battu par son père, envoyé en orphelinat, puis en prison). Le livre alterne les passages au présent et les flashbacks, et ces derniers sont un véritable régal à lire : Stephen King a toujours excellé dans sa manière de décrire les relations entre enfants (ex : Ca, Dreamcatcher), et il possédait déjà ce talent en 1973. Toutes ces histoires d'amitiés adolescentes dans le cadre d'un internat sont criantes de vérité, et on compatit rapidement devant le sort du pauvre Clayton "Blaze" Blaisdell Junior.

On remarquera que les fameuses voix dans la tête, un thème présent dans la plupart des romans de King, faisaient déjà partie intégrante de son style d'écriture, mais elles sont ici bien mieux amenées que d'habitude. La relation qu'entretient Blaze le géant avec Joe le bébé est également pleine de tendresse : l'auteur a probablement bien observé son premier fils (né en 1972) au moment de l'écriture du roman pour nous faire une description si attendrissante du nourrisson, et dans chacune de ses phrases, on ressent tout l'amour et l'émerveillement qu'il devait éprouver pour son enfant.

Au final, malgré la finesse de la trame principale, Blaze fait partie de ces livres qu'on dévore, et qu'on est triste de quitter une fois la dernière page tournée : ce roman simple aux flashbacks émouvants nous montre que Stephen King n'a pas forcément besoin de la densité narrative d'un Fléau ou d'une Tour Sombre pour que son livre soit réussi.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus| Lien permanent
Qu'est-ce que c'est ?

Que sont les liens vers les produits ?

Dans le texte de votre commentaire, vous pouvez faire un lien direct avec tous les produits proposés sur Amazon.com. Pour insérer un lien vers un produit, suivez les étapes suivantes :
1. Trouvez le produit que vous souhaitez référencer sur Amazon.com
2. Copiez l'adresse Web du produit
3. Cliquez sur Insérer un lien vers un produit
4. Collez l'adresse Web dans le champ
5. Cliquez sur Sélectionner
6. En sélectionnant l'article affiché, vous insérerez le texte qui prendra cette forme : [[ASIN:014312854XHamlet (The Pelican Shakespeare)]]
7. Lorsque votre commentaire sera publié sur Amazon.com, ce texte sera transformé en hyperlien, comme :Hamlet (The Pelican Shakespeare)

Vous êtes limité à 10 liens vers des produits dans votre commentaire et le texte du lien ne peut pas contenir plus de 256 caractères.


Détails sur le produit

4,2 sur 5 étoiles
29
4,2 sur 5 étoiles
20,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime