undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Yamaha Day Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose
Commentaire client

18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le démon de minuit, 16 janvier 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rendez-vous avec la peur [Édition Collector Blu-ray + DVD + Livre] (Blu-ray)
En Angleterre, le Dr Julian Karswell est à la tête d'un culte démoniaque. Il élimine ses ennemis en levant sur eux une terrible malédiction, qui prend la forme d'un démon de l'ancien temps. Jusqu'au jour où un psychologue américain, un certain John Holden, adepte des théories cartésiennes qui ne croit pas en la magie, se dresse sur son chemin. Qui l'emportera, de la raison ou du surnaturel ?

"Rendez-vous avec la peur" est réalisé par Jacques Tourneur en 1957. Une fois de plus, nos traducteurs français ont complètement perverti le titre original, sachant qu'en plus le film en possède deux, puisqu'il fut d'abord intitulé "Night Of The Demon", avant d'être rebaptisé "Curse Of The Demon".
Il s'agit du quatrième et dernier film de Tourneur dans le registre du fantastique, réalisé plus d'une décennie après sa "trilogie de la peur suggérée", composée de "La Féline", "Vaudou" et "L'Homme-Léopard" (La Féline / Vaudou / L'Homme léopard - Coffret 2 DVD Digipack Collector).

Tout comme il l'avait fait dans ses films précédents, le réalisateur met en scène un récit conceptuel, dans lequel l'élément fantastique demeure la plus-part du temps hors-champ, de manière à ce que le spectateur hésite sans cesse entre la raison et le surnaturel. De ce point de vue, la réalisation de Jacques Tourneur est brillante et les scènes d'anthologie ponctuent le film de leur puissance d'évocation, comme cette séquence où le Dr Karswell, afin de démontrer son pouvoir à son ennemi incrédule, provoque soudain une tempête en pleine campagne. Ou bien cette autre scène où le professeur Holden s'enfuit en pleine nuit dans les bois, poursuivi par un nuage de fumée. Ou encore cette dernière séquence, dans laquelle Holden hypnotise un adepte du culte de Karswell, qui lui révèle la teneur de la malédiction, avant de se défenestrer...
Hélas, comme tous les admirateurs de "Rendez-vous avec la peur" le savent, le producteur Hal E. Chester remonta le film après le départ de Tourneur et ajouta les images du démon, absolument grotesque (une marionnette ridicule). Tourneur tenait absolument à ce que ce monstre n'apparaisse que furtivement à la toute fin du film, de manière à ce que les spectateurs se demandent s'ils l'avaient réellement vu. Mais Chester ajouta son joujou à trois endroits : Au début du film, ruinant ainsi tout le suspense et l'ensemble du travail du réalisateur dans l'optique d'installer une terreur croissante ; à la fin du film, lorsque la malédiction tombe à l'heure fatidique, ainsi que sur l'affiche originale !

Quoiqu'il en soit, "Rendez-vous avec la peur" demeure un grand classique du cinéma d'épouvante, surtout qu'il fut réalisé à une époque où le genre était fort peu représenté au cinéma. Il faudra attendre le début des années 60 pour que les grands classiques de maison hantée ne viennent redorer le blason de ce domaine de la "peur suggérée", notamment avec Les Innocents en 1961 et La maison du diable en 1963.
Ceux qui découvrent notre film aujourd'hui doivent l'appréhender en toute connaissance de cause, prenant les apparitions du monstre au second degré, afin de profiter de l'atmosphère magique et envoûtante de l'un des plus beaux films fantastiques de son époque...

Cette édition BLU-RAY est un bonheur dans la mesure où le film n'avait jamais été distribué sous nos latitudes. La qualité de la restauration est excellente. Les fous-furieux de la technologie peuvent pinailler, mais sur du matériel normal, le film brille de mille feux et impose un magnifique noir et blanc expressionniste, contrasté et lumineux. Le piqué de l'image est impressionnant, offrant au film une seconde jeunesse.
L'interactivité est minimale et aucun bonus n'est offert. Le coffret cartonné renferme un dyptique dépliant contenant deux disques (un DVD et un Blu-ray), ainsi qu'un livre de 140 pages intitulé "Le Versant Crépusculaire", entièrement consacré au film, illustré par de nombreuses images d'archive et écrit par Michael Henry Wilson.
Le film est disponible en VO sous-titrée (pas moyen de le visionner en anglais sans les sous-titres) ou bien en français. Mais attention, le doublage français a été réalisé tardivement et il est proprement épouvantable, récité platement par des doubleurs qui ne savent manifestement pas jouer la comédie.
Mes 5 étoiles concernent donc uniquement le film...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez l’intégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail
Suivi en cours par 1 client

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-4 sur 4 de cette discussion.
Message initial: 17 janv. 14 19:53:54 GMT+01:00
Présence dit:
J'en déduis que le "final cut" n'appartenait pas au réalisateur à l'époque, voire que le concept n'était peut-être même apparu ?

En réponse à un message antérieur du 17 janv. 14 21:07:59 GMT+01:00
Tornado dit:
Je ne suis pas certain d'avoir compris ta question puisque, depuis toujours à ce que je sache, le cinéma américain est soumis au règne des producteurs, qui ont toujours le final cut...
Cela-dit, maintenant que j'y pense, celui-ci est un film britannique...

En réponse à un message antérieur du 18 janv. 14 06:38:42 GMT+01:00
Entre le producteur et le doublage , voici un film maudit !
Effarant cette histoire !

En réponse à un message antérieur du 18 janv. 14 08:58:51 GMT+01:00
Tornado dit:
Tellement maudit qu'il s'appelle "Curse of the demon"...
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation