Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaire client

500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 7 mai 2010
J'avais enregistré ce superbe documentaire il y a quelques années, lors d'une diffusion à la télévision. Mais cela n'avait pas vraiment intéressé les aînés, dont je ne me souviens pas qu'ils l'aient réellement regardé. Et, pour tout vous avouer, cela ne m'intéressait pas davantage (c'est bien la raison pour laquelle, d'ailleurs, après avoir vaguement hésité, je n'étais pas allé le voir au cinéma à la sortie avec l'aîné, qui était encore petit).
La petite dernière vient de ressortir la cassette et semble être très intéressée, quant à elle (ne laissant à présent pas indifférents les aînés non plus).

Un documentaire impressionnant par la qualité des images, la beauté des couleurs (splendides champs de coquelicots, entre autres, mais pas seulement), les performances techniques pour filmer le peuple du microcosmos, pour reprendre le titre, et accompagné de musiques parfois très belles ou fort bien choisies, un rien sinistres tout de même.
Des scènes absolument incroyables, saisies sur le vif on ne sait comment (quel travail de patience pour le réalisateur et son équipe !).

On saisit ainsi l'accouplement magnifique, en musique, de deux escargots (qui font un gros bisou baveux, comme dit ma fille), on frémit en vivant la capture d'une sauterelle par une araignée qui l'enroule de manière effrayante et à toute allure dans sa toile, on vit la sortie émouvante d'un papillon de son cocon, puis on assiste à l'épatante file indienne constituée par des dizaines de chenilles, formant ensuite une sorte de cercle.
Les images se succèdent, plus belles les unes que les autres, montrant ici le travail de fourmis, là une abeille qui butine une fleur de sauge, un scarabée transportant avec peine une boule plus grosse que lui et peu maniable, un mille pattes allant son chemin, deux fourmis se partageant une gouttelette d'eau qu'elles portent et boivent ensemble, un combat sans merci entre deux scarabées rhinocéros.
On assiste à une pluie d'orage, observant la chute des premières gouttes au ralenti et en gros plan, se fracassant magnifiquement sur le sol avec le rebond de certains éclats.

La nuit succède au jour, puis le jour à la nuit, avec leur lot d'images magnifiques : la mante religieuse au clair de lune, la fleur qui enveloppe délicatement un insecte, semblant le protéger, à moins qu'il ne s'agisse d'une plante carnivore comme l'indique apparemment le générique de fin, puis la brume qui couvre tout ce monde de son épais nuage.

Un documentaire que je ne souhaitais pas vraiment regarder, pour ma part (c'est le genre de choses qui m'ennuient assez profondément, malgré la conscience que j'ai de la performance inouïe de cette réalisation). Mais que je conseille à ceux, notamment très jeunes, qui ont la curiosité et la patience de s'intéresser à la nature et à ses mystères, petits ou grands.
Un chef d'oeuvre. Pour les amateurs.
15 personnes ont trouvé cela utile
|77 commentaires|Signaler un abus| Lien permanent

Détails sur le produit

4,4 sur 5 étoiles
60
7,27 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime