Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaire client

Après avoir fait le deuil des héros de Stieg Larsson, ces dernières années je me montrais dubitatif devant l'étalage généralisé de « polars scandinaves » . En voilà qui surfent sur la vague « Millénium » me disais-je ; Essayons donc de ne pas nous laisser influencer par les faiseurs de « best seller » . Mais un jour, j'ai craqué pour « Hypothermie » et j'ai dû reconnaître que le succès d'Arnaldur Indridason était loin d'être usurpé . Et puis, tout dernièrement c'est « Les enfants de cendres » de Kristina Ohlsson qui m'a pris dans son filet . Aussitôt embarqué dans ce sinistre train pour Stockholm, vous voilà pris par une intrique remarquable, dramatique, cruelle, avec des personnages simples, forts et faibles à la fois, intéressants au plus haut point . L'atmosphère y est lourde dans l'humidité persistante d'un été scandinave qui ne se décide pas à arriver . L'assassin avance obéissant à ses motivations très personnelles, les fausses pistes se multiplient et les policiers font se qu'ils peuvent pour reconstituer un puzzle complexe dans lequel, comme dans la réalité chacun n'est pas forcément ce que son image nous renvoie . Un style impeccable allié à et des chapitres courts donnent au roman une dynamique très efficace . On se plait à apprécier ces enquêteurs tellement humains avec leurs problèmes quotidiens , prioritaires et qui pourtant doivent être laissés au second plan . « Les enfants de cendres » nous relate la première enquête de Fredika Bergman, alors vivement de nouveaux meurtres qu'on la voit de nouveau à l'oeuvre, dans la boue, la neige, le froid peu importe, tant pis pour elle ,mais qu'elle revienne vite !

J'ai recensé quelques petites erreurs dues je pense , une fois de plus, à la trop grande confiance que l'on fait aujourd'hui à nos différents systèmes de traduction et correction automatique ;
P 53 : « La dernière fois c'est moi était en retard » au lieu de « la dernière fois, c'est moi qui étais en retard »
P 104 : « quand on est repartis » : Il aurait mieux valu « quand on est reparti » ou mieux « quand nous sommes repartis »
J'aurais également préféré p 204 « quand nous sommes passées » plutôt que :« quand on est passées ».
Toujours p 204 : un petit « et » en trop : « Quand le printemps est arrivé, et Sara a commencé... »
P 253 : Dommage pour ce : « avait-il affirmer »
P 351 : « en s'installant dans à son bureau »
Enfin une particularité dans l'écriture qui revient très souvent : « ( puis il ajouta lentement : ) » Ces : sans suite, entre parenthèse, voilà qui n'est pas vraiment gênant, mais surprenant .

Allez, ne lésinons plus, 5 * malgré tout, et à très bientôt chère Frédrika !
55 commentaires| 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus| Lien permanent
Qu'est-ce que c'est ?

Que sont les liens vers les produits ?

Dans le texte de votre commentaire, vous pouvez faire un lien direct avec tous les produits proposés sur Amazon.com. Pour insérer un lien vers un produit, suivez les étapes suivantes :
1. Trouvez le produit que vous souhaitez référencer sur Amazon.com
2. Copiez l'adresse Web du produit
3. Cliquez sur Insérer un lien vers un produit
4. Collez l'adresse Web dans le champ
5. Cliquez sur Sélectionner
6. En sélectionnant l'article affiché, vous insérerez le texte qui prendra cette forme : [[ASIN:014312854XHamlet (The Pelican Shakespeare)]]
7. Lorsque votre commentaire sera publié sur Amazon.com, ce texte sera transformé en hyperlien, comme :Hamlet (The Pelican Shakespeare)

Vous êtes limité à 10 liens vers des produits dans votre commentaire et le texte du lien ne peut pas contenir plus de 256 caractères.

Veuillez écrire au moins un mot
Vous devez acheter au moins un article d'Amazon pour publier un commentaire
Un problème est survenu lors de la soumission de votre commentaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un problème s'est produit lors du chargement des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.