Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici cliquez_ici.

Commentaire client

le 2 juin 2013
Cette compil' est sortie voilà 12 ans. Elle ne paye pas de mine : livret 2 feuillets minimaliste, aucune note, visuel low cost, bref le genre de disque qui finit presto dans les bacs à soldes de chez Gibert en moins de temps qu'il n'en faut pour écouter son contenu.

Erreur ! Ce double CD est en réalité une pure tuerie, celui qui m'a amené à découvrir une musique que j'ai longtemps considéré comme la bande son du royaume de l'ennui... Et oui, je le confesse volontier et avec honnêteté (si cela peut m'éviter les quolibets et le dédain des aficionados...), le jazz m'a longtemps laissé perplexe quant à sa capacité à me procurer des émotions, aveuglé que j'étais par quelques expériences sonores malheureuses vécues ici et là... du jazz dit « libre », sans queue ni tête et surtout capable de faire mal à la pauvre mienne (de tête) à force de dissonances, d'improvisation vaines et autres digressions épuisantes...

Oui mais voilà, ce Jazz Mix est arrivée sur ma platine en 2001 et la lumière est arrivée, une seconde fois dans la vie du pauvre novice que j'étais ... Ceux qui lisent mes chroniques sur ce site savent que la première fut... le rock.

C'est donc en parfait inculte que je chronique ce double CD, avec mes mots d'ignorant mais surtout avec l'émotion d'un conquistador qui, au hasard de ses navigations, tombe sur une terre au premier abord hostile, se révélant au final un eldorado, un continent aux mille promesses... l'Amérique quoi !!!

Le titre de la compil' annonce la couleur : les 23 titres proposés sont mixés... pour ma part, je dirais plutôt enchaînés. Quoi qu'il en soit, le résultat est franchement enthousiasmant, d'autant qu'une bonne partie du programme est bien groovy et ça donne un ensemble cohérent, écoutable en toutes circonstances : chez soi, dans sa voiture ou en soirée, en mode lounge pendant un petit diner en amoureux ou entre potes...

Encore une fois, mon inculture jazzistique m'interdit toute tentative d'analyse aventureuse sur le contenu musicale, mais je peux quand même préciser que la sélection est largement Bebop et c'est plutôt coooool...!!!

Le 1er CD est de loin le meilleur avec au menu, le saxophoniste Connonball Adderley et le titre Do Do Do, le trompettiste Lee Morgan et son célèbre Sidewinder. Herbie Hancock et son piano, avec l'immense Cantaloop Island... quand je vous disais que ça groovait sévère ! Arrive ensuite Horace Silver et le très soul Song For My Father. On se sent comme projeté 50 ans en arrière dans les rues de New York, au volant d'une grosse américaine... ambiance Bullit, French Connexion ou Serpico, c'est selon. La guitare de Kenny Burrell fait des merveilles sur Midnight Blue, tout comme la batterie d'Art Blakey sur Moanin'. Et que dire du Sookie Sookie de Grant Green ? Un monument à l'écoute duquel on réalise que les US3 n'ont finalement pas ajouté grand-chose à l'original pour obtenir la machine à danser Tukka Yoot's Riddim publiée en 1993. La suite ? Adderley again, la batterie de Buddy Rich sur Wack Wack, le Bring Down The Birds de Hancock dont la ligne de basse fut samplée avec bonheur en 1990 par les regrettés Deee-Lite pour leur Groove Is In The Heart... souvenir... Le CD s'achève avec It's Your Thing, un très bon Crusaders de 69.

Le second CD commence sous les meilleurs auspices avec un 3ème Hancock, Watermelon Man, puis le sax d'Eddie Harris sur les plus de 8 minutes de Compared To What. Je suis moins fan du titre qui suit : St Thomas par Sonny Rollins. Le piano de Billy Taylor fait des merveilles sur le très gospel/soul I Wish I Know. Après ça part un peu dans tous les sens : Georges Benson et le funky/soul On Broadway, Peggy Lee interprétant l'intemporel Fever, Al Jarreau et sa version de Blue Rondo à la Turk de 1981... La fin du CD est prétexte à un retour aux fondamentaux : Dexter Gordon puis Coltrane avec les 10 minutes de Blue Train. Daniel Janin, le français de l'étape, ferme la marche avec son big band.

Vous l'avez compris, ce Jazz Mix constitue une bien belle porte d'entrée sur l'univers du jazz, une première marche pour qui veut s'initier à ce genre musical exigeant, élitiste diront certains. A raison.

Ne me demandez pas pourquoi mais 12 ans après sa sortie, l'envie m'est venue de vous dire tout le bien que je pense de cette double compil' qui ne paye pas de mine, mais qui mine de rien, fait pas mal jazzer !
|0Commentaire|Signaler un abus| Lien permanent
Qu'est-ce que c'est ?

Que sont les liens vers les produits ?

Dans le texte de votre commentaire, vous pouvez faire un lien direct avec tous les produits proposés sur Amazon.com. Pour insérer un lien vers un produit, suivez les étapes suivantes :
1. Trouvez le produit que vous souhaitez référencer sur Amazon.com
2. Copiez l'adresse Web du produit
3. Cliquez sur Insérer un lien vers un produit
4. Collez l'adresse Web dans le champ
5. Cliquez sur Sélectionner
6. En sélectionnant l'article affiché, vous insérerez le texte qui prendra cette forme : [[ASIN:014312854XHamlet (The Pelican Shakespeare)]]
7. Lorsque votre commentaire sera publié sur Amazon.com, ce texte sera transformé en hyperlien, comme :Hamlet (The Pelican Shakespeare)

Vous êtes limité à 10 liens vers des produits dans votre commentaire et le texte du lien ne peut pas contenir plus de 256 caractères.


Détails sur le produit

5,0 sur 5 étoiles
1
36,00 €+ 2,99 € expédition