Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaire client

le 21 janvier 2013
Pour une raison qui m'échappe quelque peu, je trouve les précédents commentateurs assez durs avec ce livre, et en particulier concernant le travail, tout à fait honorable de la traductrice Hélène Frappat. En effet, en version originale, la plume de Nick Tosches est sans doute ce qui se fait de mieux en matière de littérature rock. Moins folle que Lester Bangs, moi auto-centrée que Nick Kent et tant d'autres aujourd'hui, il s'agit avant tout de la plume d'un esthète, d'un passionné passionnant, d'un véritable amateur éclairé qui sait aller bien au delà de la simple musique.

Avec ce court texte, initialement paru dans le New Yorker, et quelque peu augmenté dans cet édition, c'est sur les tout débuts du rock, en pleine 50s US, que l'auteur choisi de nous emmener, mais oubliez Elvis et les autres stars du moment car, comme à son habitude depuis Héros oubliés du rock'n'roll, c'est à l'envers du décor que s’intéresse l'auteur. A tous ceux qui se sont fait rouler dans la farine par les producteurs mafiosos, ceux qui chantent sur les disques mais ne sont crédités nul part, ceux qui n'ont jamais reçu un centime des dizaines de titres qu'ils ont pourtant écrit. Bref, une histoire parallèle des débuts du rock pas tout à fait tutti frutti !

128 pages passionnantes écrites sur un train d'enfer... un régal de connaisseur !

CREW.KOOS
6 personnes ont trouvé cela utile
|22 commentaires|Signaler un abus| Lien permanent

Détails sur le produit

3,4 sur 5 étoiles
5
6,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime