Cliquez ici Cliquez ici Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaire client

le 9 février 2011
En tant que littérature de Genre, la Science-Fiction sera toujours tiraillée entre l'exploitation de son fond de commerce et l'appel de la Grande Littérature Blanche (GLB) remplie de maîtrise stylistique, narrative et sans doute émotionnelle mais privée du "sens de l'émerveillement" (in good french).
Heureusement de temps en temps surgit une synthèse.
Voici la plus récente que je connaisse.
Dan Simmons est en effet un écrivain, point à la ligne, il l'a démontré depuis en écrivant dans différents genres voire dans aucun finalement ! Ça se voit également dans sa fascination pour le poète maudit John Keats, qui s'incarne d'ailleurs dans ce livre, dans son écriture et dans l'utilisation ici d'une structure complexe de narration elle-même fondée sur un poème inachevé du poète : Hypérion

Pour autant les thèmes utilisés ne sont guère étriqués, quoi de plus fondamental en effet que la disparition de l'espèce humaine, l'existence de Dieu(x), l'immortalité ou le voyage dans le temps ?
Le poème "Hypérion", relatant la chute des Titans face aux Olympiens sert ici de métaphore à une autre bataille titanesque qui réside dans notre futur ... et que je vous cacherai pour ne pas déflorer l'immense surprise de pure SF qui vous attend, bande de veinards !

Le contexte de cette histoire est d'une rafraîchissante ambition, 700 ans dans le futur, l'Humanité s'est éparpillée dans la Galaxie au moyen d'abord d'un moteur supra-luminique mais ensuite grâce aux portails Distrans permettant un transfert instantané d'un point à un autre (dont les premières expériences ont d'ailleurs mené à la perte de la vieille Terre).
De ce fait l'Humanité traditionnelle ne forme qu'un seul corps politique, l'Hégémonie, qui s'étend régulièrement.
Comment mieux illustrer cette unité qu'avec le fleuve Thétys qui s'écoule de mondes en mondes grace à ces portails distrans. La Datasphère s'étend par conséquent elle aussi sur tous les mondes reliés, avec une particularité encore absente de notre Web, la présence en son sein d'entités supra-intelligentes formant le Techno-centre.

Ces intelligences artificielles ont inventé le Distrans, dont le principe reste inconnu des scientifiques humains (mais en reste-t-il ?) et on comprend rapidement que presque tous les aspects de la civilisation technologique humaine sont régis par le Techno-Centre, ça fait froid dans le dos non ?
Une partie de l'Humanité, les Extros, a cependant rejeté cette évolution et vit dans l'espace profond dans de vastes armadas de vaisseaux et ont adapté leurs corps à ce nouveau milieu. L'Hégémonie les considère comme une menace de type Barbare à éradiquer dès que possible.

Cependant la perfection de la connaissance du monde par le Techno-centre connaît une limite, une seule, la planète Hypérion, les Tombeaux du temps et le Shrike. Ces tombeaux semblent en effet remonter le temps et être accompagné/défendu par une créature gigantesque bardée de pieux de métal acérés qui empale ses victimes sur un arbre de douleur.

A l'ouverture du roman la crise se précipite sur Hypérion du fait de l'intensification de l'activité des Tombeaux du temps et du Shrike ainsi que des rumeurs de préparatifs d'invasion de la part des Extros. Un dernier pèlerinage auprès de ces tombeaux est alors organisé dans l'espoir d'y voir un peu plus clair.
Sept personnes vont être sélectionnées et nous allons les suivre au cours de leur long périple pour atteindre les Tombeaux. Pour égayer leur trek, les pèlerins décidèrent de partager l'aventure de leur vie, car en effet chacun d'entre eux a vécu des évènements extraordinaires qui vont chacun éclairer d'une lueur différente la réalité de l'Hégémonie.

Nous commencerons par le père Lénar Hoyt, de la secte catholique presque éteinte, qui décrira sa découverte d'un des futurs possibles envisagés pour l'Humanité.

Suivra le Colonel Fedmahn Kassad, officier de la FORCE qui éclairera l'usage qui est fait de l'armée. Puis ce sera l'histoire riche et mouvementée du poète Martin Silénius, né sur la vieille Terre et sans cesse à la recherche de sa muse, quel qu'en soit le prix ...

Viendra ensuite le vieil universitaire juif avec son bébé Rachel qui rajeunit au même rythme que nous vieillissons depuis un accident dans les tombeaux du temps.

La détective Brawne Lamia qui enquête sur le meurtre du Cybrid «Johnny», modelé sur la personnalité du poète John Keats et qui y a perdu cinq jours cruciaux de sa mémoire. Ce récit éclaire la nature du TechnoCentre.

Enfin le consul dévoile la façon dont l'Hégémonie intègre les nouveaux mondes et les dégâts d'un tourisme à l'échelle du monde.

Il manque un pèlerin me direz-vous, je vous en laisse la surprise ...
8 personnes ont trouvé cela utile
|1212 commentaires|Signaler un abus| Lien permanent

Détails sur le produit

3,8 sur 5 étoiles
18
6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime