Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaire client

le 13 novembre 2001
Sorti en 1994, The Division Bell ne redresse pas la barre. Pire, il démontre définitivement que Pink Floyd sans Waters ne peut exister. De plus, on en vient à se demander si c'est pour l'amour de la musique et de Pink Floyd ou plutôt pour l'argent que cet album a été enregistré. Poutant, l'album fait illusion pendant le premier titre, très ambiant. Mais après, le groupe déroule sans passion ni imagination. Tout est téléphoné, on sait quand la solo de guitare va arriver. Wright n'est plus que l'ombre de lui-même et tente en vain de reproduire les sons d'antant.
C'est donc un album assez mièvre que j'ai pourtant adoré à sa sortie: peut-être parce que je suis né en 1977 et que c'est le seul album du Floyd que j'ai pu attendre (avec impatience).
Désormais le groupe ne fait plus rien et c'est tant mieux, comme ça on peut rester avec cette idée du Floyd qui n'est certainement pas celle des 2 derniers albums qui n'apportent rien si ce n'est des dollars.
Pour connaître le vrai Floyd, voir plutôt du côté des Atom Heart Mother (1970), Meddle (1971), The Dark Side Of The Moon (1973), Wish You Were Here (1975), Animals (1977), The Wall (1979).
27 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus| Lien permanent

Détails sur le produit

4,3 sur 5 étoiles
76
18,46 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime