Cliquez ici Cliquez ici GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaire client

MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 7 juin 2007
Retour gagnant

Je dois faire partie des rares auditeurs à avoir franchement aimé Taxi Europa (Stephan Eicher avouant lui même avoir fait un disque pour la scène...), et je me posais vraiment la question du prochain album... Un artiste à l'étiquette collante « 80's », après quelques chef-d'aeuvres parmi lesquels Carcassonne, Engelberg, ou... Taxi Europa... : comment notre chanteur allait-il faire un disque, en plein dans les années 2000 ? Allait-il nous refourguer ses titres en langue allemande (qui me font tous zapper, sans exception), allait-il être has been, définitivement, ne plus être rock... ?

Le single me donnait des frissons : « rendez-vous » est à la limite du j'aime et du j'aime pas, à la limite de la soupe et du titre qui fait pleurer pour de vrai. J'avais peur, parce que je savais que Philippe Djian n'était plus le seul le navigateur de l'avion Eicher.
Peur que Raphael ou le chanteur de Mickey 3D le fasse perdre dans le nouveau triangle des Bermudes de la musique contemporaine... Peur de la mode des producteurs à la mode...

Et puis... et puis non : Cet album est magique, entre folk, country (à la Neil Young, genre Harvest Moon, vous voyez), la trompette du gars de Calexico est juste magique (« Rendez Vous »), décalage ironique magique (« Dimanche... »), trip hop déroutant (« I cry at the commercials »), ...

Et puis, il y a, toujours, ces titres, époustouflants. Ces collaborations magiques, uniques, qui vous font verser les larmes avec une facilité étonnante, malgré nos muscles, notre barbe, notre t shirt noir. Ces paroles que seuls quelques uns savent faire vibrer, Stephan Eicher est l'un d'eux. Philippe Djian est son poisson pilote. On reconnaît les textes aux premier vers (parce que oui, c'est de la poésie).
Ces textes qui racontent toujours la même chose, que ça fait mal parce qu'elle n'est plus là.

Ces titres là sont mes préférés, je veux parler de « Voyage », « Confettis », « Eldorado » et surtout « Solitaires », le titre le plus lumineux de l'album.

Alors au final, cet album est magnifique, Eicher parvient même à se renouveler (« I cry at the commercials »), et même ses titres allemands sont bons !
11 commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus| Lien permanent
Qu'est-ce que c'est ?

Que sont les liens vers les produits ?

Dans le texte de votre commentaire, vous pouvez faire un lien direct avec tous les produits proposés sur Amazon.com. Pour insérer un lien vers un produit, suivez les étapes suivantes :
1. Trouvez le produit que vous souhaitez référencer sur Amazon.com
2. Copiez l'adresse Web du produit
3. Cliquez sur Insérer un lien vers un produit
4. Collez l'adresse Web dans le champ
5. Cliquez sur Sélectionner
6. En sélectionnant l'article affiché, vous insérerez le texte qui prendra cette forme : [[ASIN:014312854XHamlet (The Pelican Shakespeare)]]
7. Lorsque votre commentaire sera publié sur Amazon.com, ce texte sera transformé en hyperlien, comme :Hamlet (The Pelican Shakespeare)

Vous êtes limité à 10 liens vers des produits dans votre commentaire et le texte du lien ne peut pas contenir plus de 256 caractères.


Détails sur le produit

4,3 sur 5 étoiles
11
29,00 €+ 2,49 € expédition