Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CDV Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici. cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaire client

le 15 septembre 2010
Un homme étendu sur un lit fume dans la paix d'un appartement baigné de la rare lumière de fin de journée. Il est six heures du soir ce samedi 4 avril. Quelques minutes se passent comme ça, dans la pénombre crépusculaire, avant qu'il ne se décide à sortir. Il revêt un long manteau de couleur beige et un chapeau. Au pied de l'immeuble qu'il vient de quitter, une DS est garée. Son propriétaire n'a pas fermé les portières à clef, sans doute dans l'intention de faire là un arrêt temporaire. L'homme, profitant de l'occasion, s'installe confortablement dans le véhicule et dépose un trousseau de passe-partout à sa droite, sur le siège du passager avant. Au terme de plusieurs essais et d'autant de clefs vainement utilisées, il parvient à démarrer la DS. L'opération fut réalisée avec un parfait sang-froid. Puis il se dirige chez un receleur qui change les plaques d'immatriculation et lui fournit, non sans réticence, un pistolet, ce en contrepartie d'une somme d'argent. Plus tard, l'homme se trouve sur le seuil d'un nouvel appartement, au sein d'une résidence cossue. Il frappe à la porte. Une jeune femme lui ouvre en prononçant son prénom sous la forme d'une interrogation : « Jef ? » Ils s'installent tous deux sur le lit. L'homme paraît pressé. Il est toujours revêtu de son manteau et de son chapeau. Il dit à la jeune femme que ce même soir il est resté chez elle de 19 h 15 à 2 h du matin mais celle-ci lui confie que l'homme qui l'entretient doit arriver justement vers deux heures du matin. Pour autant, elle lui confirme qu'elle sera son alibi. Il s'en va dès lors pour rejoindre un groupe de joueurs de poker dans une maison de jeu située au centre de Paris. Il annonce à ces derniers qu'il sera de retour à deux heures du matin et reprend la route à destination d'une boîte de nuit tenue par un certain Martey. Il traverse les lieux et se rend avec une remarquable discrétion dans le bureau du directeur, qu'il tue de deux coups de pistolet. Au sortir du bureau, il se trouve nez à nez avec la chanteuse de bar mais passe son chemin, comme si de rien n'était. Vers deux heures du matin, après qu'il s'est débarrassé de sa paire de gants blancs et de son arme en les jetant dans la Seine et est revenu chez la jeune femme pour feindre devant témoin, l'homme qui entretient cette dernière en l'occurrence et qu'il croise, d'y avoir passé une partie de la nuit, on le retrouve dans la maison de jeu prendre en cours la partie de poker parmi la même assemblée de joueurs que celle qu'il a quittée quelque temps auparavant. Une enquête criminelle est néanmoins ouverte depuis que le corps sans vie de Martey a été découvert gisant dans son bureau...

Au demeurant, la réalisation du « Samouraï » paraît se fonder sur un travail d'épurement tant dans le domaine du dialogue et du comportement des personnages que dans celui du décor. Jean-Pierre Melville, à cet égard, semble s'être concentré sur la représentation de l'acte sans détours, dans un cadre spatio-temporel aussi froid et efficace que la nature des sentiments exprimés. Le lieu, le temps et l'action sont à l'image du protagoniste principal, Jef Costello, outils d'un langage réduit à sa plus simple expression, que corrobore l'épigraphe : « Il n'y a pas de plus profonde solitude que celle du samouraï si ce n'est celle du tigre dans la jungle... peut-être... », une citation extraite du Bushido, « Le Livre des Samouraï », et qui ouvre dès l'abord la voie à un chef-d'oeuvre d'interprétation et de technique cinématographique. Alain Delon, François Périer, Caty Rosier et Nathalie Delon y sont d'un naturel virtuose.
6 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus| Lien permanent
Qu'est-ce que c'est ?

Que sont les liens vers les produits ?

Dans le texte de votre commentaire, vous pouvez faire un lien direct avec tous les produits proposés sur Amazon.com. Pour insérer un lien vers un produit, suivez les étapes suivantes :
1. Trouvez le produit que vous souhaitez référencer sur Amazon.com
2. Copiez l'adresse Web du produit
3. Cliquez sur Insérer un lien vers un produit
4. Collez l'adresse Web dans le champ
5. Cliquez sur Sélectionner
6. En sélectionnant l'article affiché, vous insérerez le texte qui prendra cette forme : [[ASIN:014312854XHamlet (The Pelican Shakespeare)]]
7. Lorsque votre commentaire sera publié sur Amazon.com, ce texte sera transformé en hyperlien, comme :Hamlet (The Pelican Shakespeare)

Vous êtes limité à 10 liens vers des produits dans votre commentaire et le texte du lien ne peut pas contenir plus de 256 caractères.


Détails sur le produit

4,0 sur 5 étoiles
68
27,00 €+ Livraison gratuite