undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
Commentaire client

51 internautes sur 55 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 UN ROMAN NOIR SUR UN HOMME PRIS AU PIEGE, 11 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Piège nuptial (Poche)
Piège Nuptial est le premier roman de Douglas Kennedy, paru en 1994 sous le titre Cul-de-Sac et réédité en 2008 par Belfond dans une nouvelle traduction de Bernard Cohen. Il est paru entretemps en Pocket et a fait l'objet d'un film en 1997.
Nick, un journaliste américain (de PQR), décide de tout plaquer et de partir pour l'Australie, dont l'immensité, découverte en lisant une carte par hasard, le fascine. Arrivé sur place, il commet quelques erreurs fatales dans le bush australien: conduire en pleine nuit sur une route déserte au risque d'entrer en collision avec un kangourou ou céder aux charmes d'une belle et vigoureuse auto-stoppeuse du cru, au risque de se trouver enlevé, drogué et marié malgré lui à la belle et de finir ainsi ses jours à Wollanup, prisonnier d'une communauté vivant en vase clos à mille lieux de la civilisation. Car si cette communauté vous laisse entrer car elle a besoin de sang neuf, elle ne vous laisse pas sortir.
Le livre est court (251 pages en Pocket), prenant, se lit naturellement d'une traite la nuit, est écrit de façon âpre dans un style qui rappelle les meilleurs romans d'ADG, avec beaucoup d'humour et d'autodérision. C'est un roman à la fois noir et désopilant.
En fait, la moitié des romans de Douglas kennedy au moins tournent autour du même thème, toujours renouvelé dans un contexte et un scénario différent: le mal être de l'homme moderne, qui provoque une réaction, souvent un départ, avec une descente aux enfers du héros, pris dans un engrenage infernal, et une tentative de remontée à la surface, qui implique une remise en cause fondamentale, le tout dans une langue forte, un récit resserré et une intrigue haletante.
C'est le cas de Piège Nuptial (dont le titre est bien meilleur que Cul de Sac), L'homme qui voulait vivre sa vie (un avocat qui a apparemment réussi mais voulait en fait devenir photographe et va tuer l'amant de sa femme, un photographe, dont il usurpe l'identité), Le désarrois de Ned Allen (un golden-boy talentueux, mais qui après son licenciement, disjoncte, perd sa femme et sa fortune, puis se fourre dans un guêpier dont on se demande comment il va pouvoir sortir), Rien ne va plus (un scénariste qui rencontre enfin le succès mais se retrouve lui aussi pris dans un engrenage infernal) et La femme du Vè (pun rofesseur d'université déchu qui se retrouve dans un Paris contemporain assez noir). Les autres romans de Douglas Kennedy (La poursuite du bonheur, Une relation dangereuse, Les charmes discrets de la vie conjugale)abordent des thèmes différents.
Douglas kennedy connaît un important succès en France. Pourquoi? Sans doute par une conjonction de facteurs: un style et un vocabulaire très contemporains, un humour permanent, la mise en scène des affres de l'homme ou de la femme d'aujourd'hui tentant de survivre au sein de la jungle urbaine ou de l'enfer australien. Douglas kennedy est un très bon auteur contemporain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-2 sur 2 de cette discussion.
Message initial: 20 janv. 12 18:26:21 GMT+01:00
Samolot dit:
Pourquoi réécrire la présentation de l'éditeur et la courte biographie qui sont déjà publiées par Amazon ? Il me semble que cette tribune sert uniquement à donner son avis sur la qualité de l'ouvrage, une fois qu'il a été lu.

En réponse à un message antérieur du 20 janv. 12 18:39:24 GMT+01:00
Cher Samolot,

je ne pense pas que je me sois contenté de réécrire la présentation de l'édireur et la biographie publiée par Amazon. Je pense avoir aussi donné mon avis sur l'ouvrage.

A preuve, mon commentaire: Piège Nuptial est le premier roman de Douglas Kennedy, paru en 1994 sous le titre Cul-de-Sac et réédité en 2008 par Belfond dans une nouvelle traduction de Bernard Cohen. Il est paru entretemps en Pocket et a fait l'objet d'un film en 1997.
Nick, un journaliste américain (de PQR), décide de tout plaquer et de partir pour l'Australie, dont l'immensité, découverte en lisant une carte par hasard, le fascine. Arrivé sur place, il commet quelques erreurs fatales dans le bush australien: conduire en pleine nuit sur une route déserte au risque d'entrer en collision avec un kangourou ou céder aux charmes d'une belle et vigoureuse auto-stoppeuse du cru, au risque de se trouver enlevé, drogué et marié malgré lui à la belle et de finir ainsi ses jours à Wollanup, prisonnier d'une communauté vivant en vase clos à mille lieux de la civilisation. Car si cette communauté vous laisse entrer car elle a besoin de sang neuf, elle ne vous laisse pas sortir.
Le livre est court (251 pages en Pocket), prenant, se lit naturellement d'une traite la nuit, est écrit de façon âpre dans un style qui rappelle les meilleurs romans d'ADG, avec beaucoup d'humour et d'autodérision. C'est un roman à la fois noir et désopilant.
En fait, la moitié des romans de Douglas kennedy au moins tournent autour du même thème, toujours renouvelé dans un contexte et un scénario différent: le mal être de l'homme moderne, qui provoque une réaction, souvent un départ, avec une descente aux enfers du héros, pris dans un engrenage infernal, et une tentative de remontée à la surface, qui implique une remise en cause fondamentale, le tout dans une langue forte, un récit resserré et une intrigue haletante.
C'est le cas de Piège Nuptial (dont le titre est bien meilleur que Cul de Sac), L'homme qui voulait vivre sa vie (un avocat qui a apparemment réussi mais voulait en fait devenir photographe et va tuer l'amant de sa femme, un photographe, dont il usurpe l'identité), Le désarrois de Ned Allen (un golden-boy talentueux, mais qui après son licenciement, disjoncte, perd sa femme et sa fortune, puis se fourre dans un guêpier dont on se demande comment il va pouvoir sortir), Rien ne va plus (un scénariste qui rencontre enfin le succès mais se retrouve lui aussi pris dans un engrenage infernal) et La femme du Vè (pun rofesseur d'université déchu qui se retrouve dans un Paris contemporain assez noir). Les autres romans de Douglas Kennedy (La poursuite du bonheur, Une relation dangereuse, Les charmes discrets de la vie conjugale)abordent des thèmes différents.
Douglas kennedy connaît un important succès en France. Pourquoi? Sans doute par une conjonction de facteurs: un style et un vocabulaire très contemporains, un humour permanent, la mise en scène des affres de l'homme ou de la femme d'aujourd'hui tentant de survivre au sein de la jungle urbaine ou de l'enfer australien. Douglas kennedy est un très bon auteur contemporain.
Cordialement,

Jean le Goff
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur

Jean LE GOFF
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   

Lieu : Paris, France

Classement des meilleurs critiques: 500