undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
Commentaire client

14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Iggy's back, 4 février 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Idiot (CD)
Au début des seventies, Iggy Pop s'est fait un nom à lui tout seul comme étant le plus "mauvais" représentant du rock, créant du pur tohu-bohu et de la pure débauche avec son groupe de rock de Détroit, les Stooges. Mais après le split qui suivit la sortie de "Raw Power", Iggy est devenu une sorte de cas perdu. Accro à la drogue et s'étant rendu lui-même dans une institution psychiatrique, Iggy allait bientôt disparaître dans l'obscurité et presque devenir ce qu'Axl Rose était il n'y a pas si longtemps. Mais grâce au vieux pote David Bowie, tout cela prit fin. Iggy était déterminé à redémarrer sa carrière dans la musique, et Bowie à ses côtés pour co-écrire les chansons et produire son "comeback" qui sera "The Idiot".

Si on le compare à Raw Power ou à Fun House, The Idiot montre résolument un Iggy plus contrôlé et contenu. Les riffs de guitare brillants et embrasés de James Williamson ainsi que les hurlements flippants à la banshee d'Iggy sont partis. A la place, sous la tutelle de Bowie, Iggy devient un chanteur de rock plus sophistiqué, mais résolument plus sombre et dérangé. Pensez à du Bowie, mélangé avec du Léonard Cohen et une touche de Peter Murphy, et vous n'êtes pas loin du résultat. The Idiot était loin d'annoncer un futur ensoleillé pour Iggy. C'était quelque chose qu'il ne pouvait juste pas faire. On a à la place une collection de visions mornes et de mélodies sinistres. Le son des Stooges n'est plus d'actualité. Comme il le disait à l'époque : "I'm not a punk anymore. I'm a damned man!"

Il est peu fréquent d'écouter des ouvertures d'albums aussi dérangées que celles de "Sister Midnight" sur The Idiot. Froide et inquiétante, cette chanson est conduite par un riff robotique et fluet (et qui refera surface plus tard sur le "Lodger" de Bowie) joué par Carlos Alomar, tandis qu'Iggy délivre des paroles racontant ses cauchemars œdipiens : "You know I had a dream last night/Mother was in my bed/And I made love to her/Father he gunned for me/Hunted me with his six-gun"...

Puis arrive la chaloupée et aguichante marche macabre de "Nightclubbing", laquelle servit de bande-son au film Transpotting. Iggy la délivre sans émotion et de manière mécanique, parodiant les clubbers de discothèques cocainés qu'il tourne en dérision dans la chanson : "Nightclubbing/we're nightclubbing/ we walk like a ghost." Iggy reprend le même type de lyrics dans la chanson suivante "Funtime", l'un des morceaux au son le plus punk de l'album. La première face du vinyle se termine par "Baby", une chanson au son inévitablement inspiré par l'atmosphère de Berlin où l'album a été enregistré. Evoquant certainement une rupture, Iggy chante encore avec presque aucune émotion, de manière sinistre et fantomatique, grâce à un lourd effet "reverb" dans sa voix. Iggy susurre à son ancienne bien-aimée : "We're walking down the street of chance/ where the chance is always slim or none/ and the intentions unjust." Alors qu'il en avait fini avec son passé d'accro aux substances illicites, Iggy est en train de dire adieu sans regret.

La seconde face s'ouvre avec sa chanson plus connue pour certains, "China Girl", utilisée plus tard de manière plus bling-bling sur l'album "Let's Dance" de Bowie. La version d'Iggy est plus intense, plus brute et ne contient pas les riffs "chinois" kitchissimes de la version de Bowie. La performance est de loin ici plus passionnée (la plus passionnée de l'album en fait) et confère un aspect plus humain, quoique un peu effrayant, à l'album. Certains disent que cette chanson évoque l'une des relations d'Iggy, d'autres qu'ils s'agit de la "blanche chinoise", ou encore que ce serait à propos de l'impérialisme occidental. La véritable signification n'est pas très claire, mais le plus probable est qu'il s'agisse de quelque chose combinant amour et politique. Iggy chante d'ailleurs : "My little China girl/you shouldn't mess with me/I'll ruin everything you are" suggérant ainsi que la culture occidentale pourrait corrompe sa beauté innocente. Il crie ensuite plus loin "I'd stumble into town/Just like a sacred cow/Visions of swastikas in my head/And plans for everyone," critiquant probablement la faim de pouvoir des leaders du "monde libre" et des atrocités qu'ils commettent en son nom. Il a aussi été dit que la chanson fut écrite avec l'idée que les femmes sont des êtres fragiles, comme des poupées chinoises...

Les trois dernières chansons sont différentes dans leur style et leur thème. "Tiny Girls" en est une courte, au son doo-wop et aux paroles évoquant un amour sans espoir. Tandis que les deux autres morceaux, "Dum Dum Boys" et "Mass Production" sont plus épiques et sinistres. "Dum Dum Boys" est un péan dédié aux anciens membres des Stooges. Iggy commence par raconter le destin de chacun des Stooges : "What about James?/ He's gone straight'", avant de supplier plus loin : "Where are you now/when I need your noise." Le riff de guitare de cette chanson vous poursuivra longtemps dans votre tête... Enfin, aucune chanson n'est aussi dingue et tordue que le chant funèbre de "Mass Production". Le même groove pendant 8 minutes avant une descente vers un désordre noisy et électro de synthés gazouillant.

De tous les albums d'Iggy, incluant même ceux des Stooges, The Idiot est de loin le plus sombre. Il se glisse sous votre peau et s'installe fermement, il s'introduit lentement dans votre psyché, juste pour donner une petite tape de temps à autre. Il peut vous donner des cauchemars à propos de clubbers zombies, d'inceste, de nazis ou de vous découpés en morceaux. Il fut l'album qui déclencha les premières jam sessions de Joy Division, et c'était l'album que Ian Curtis écouta juste avant de se pendre. The Idiot a pu signifier un nouveau début pour Iggy mais il n'est certainement pas pour débutants.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non

[Ajouter un commentaire]
Publier un commentaire
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Amazon affichera ce nom avec vos soumissions, y compris les chroniques de clients et les posts de discussion. (Plus d'informations)
Nom :
Badge :
Ce badge vous sera affecté et apparaîtra avec votre nom.
There was an error. Please try again.
Consultez lintégralité des directives ">ici.

Remarque Officielle

En tant que représentant de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quelle que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
Le nom et le badge suivants seront affichés avec ce commentaire :
Après avoir cliqué sur le bouton Publier, vous serez invité à créer votre nom public qui sera affiché avec toutes vos contributions.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.  Plus d'informations
Sinon, vous pouvez toujours publier un commentaire normal sur cette évaluation.

Ceci est-il votre produit ?

Si vous êtes l'auteur, l'artiste, le fabricant ou un représentant officiel de ce produit, vous pouvez publier un commentaire officiel sur cette évaluation. Il apparaîtra immédiatement au-dessous de l'évaluation, quel que soit l'emplacement où celle-ci est affichée.   Plus d'informations
 
Délai système expiré

Nous n'avons pas pu vérifier si vous représentez le produit. Veuillez réessayer ultérieurement, ou réessayez maintenant. Sinon, vous pouvez publier un commentaire normal.

Puisque vous avez déjà publié un commentaire officiel, ce commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous. Vous pouvez également modifier votre commentaire officiel.   Plus d'informations
Le nombre maximal de commentaires officiels a été atteint. Le commentaire apparaîtra dans la section du commentaire ci-dessous.   Plus d'informations
Aller s'identifier
  [Annuler]

Remarques

Suivre les remarques par e-mail

Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-1 sur 1 de cette discussion.
Message initial: 26 oct. 11 07:56:11 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 7 avr. 14 16:05:38 GMT+02:00
megaotal dit:
était-il nécessaire de rajouter que ian curtis à écouter cet album de l'iguane avant de se pendre?les sois-disants bien pensant vonts encore penser que le rock conduit à ce genre d'actes!!!a bon entendeur salut.
‹ Précédent 1 Suivant ›

Détails de l'évaluation

Article

Commentateur


Lieu : Paris

Classement des meilleurs critiques: 1.957.211