• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par livrelivre2
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La ruse du Leviathan Broché – 21 août 2013

A la recherche d'une idée cadeau ? Découvrez notre boutique idées cadeaux livres, organisée par tendances et catégories. Une large sélection pour tous les goûts !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 26,00
EUR 26,00 EUR 22,87
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Les succès de l'année 2017 Les succès de l'année 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Personne ne nie la capacité humaine de mentir, de tromper ou de dissimuler. Hobbes sans doute moins qu'un autre. Aussi, associer l'idée de la ruse à celle de Hobbes n'a pas de quoi surprendre, dans la mesure où il tient compte pour élaborer son système social et politique de la nature humaine dans ce qu'elle a de plus rude, refusant délibérément de prendre en compte l'homme tel qu'il parvient parfois à être ou tel qu'on voudrait le voir.
Pourtant, si on retient essentiellement cet élément dans sa philosophie, Hobbes construit une pensée bien plus nuancée et qui accorde aussi un rôle positif très important à l'homme. Si, reprenant la formule de Plaute, il affirme bel et bien que l'homme est un loup pour l'homme, il apporte immédiatement une correction de taille précisant que, si cela vaut dans l'état de nature, dans la République, par contre, l'homme est un véritable dieu pour l'homme :
À coup sûr, l'une et l'autre formule sont vraies, qui déclarent : l'une que l'homme est un Dieu pour l'homme, l'autre, que l'homme est un loup pour l'homme. Celle-là est vraie si l'on considère les concitoyens entre eux, celle-ci si l'on considère les cités. Là, l'homme accède à la ressemblance avec Dieu par la justice et la charité, les deux vertus de la paix. Ici, en raison de la dépravation des méchants, même les bons doivent avoir recours, s'ils veulent se défendre, aux deux vertus de la guerre, la force et la ruse, c'est-à-dire à la rapacité des fauves.

Comme cela apparaît on ne peut plus clairement, la ruse est donc condamnée par Hobbes.
Et il n'admet pas davantage le mensonge. Dans le Léviathan, il explique que la vérité et la fausseté sont inconcevables hors du langage : «Car vrai et faux sont des attributs de la parole, et non des choses. Là où il n'y a point de parole, il n'y a ni vérité ni fausseté. Il peut y avoir erreur, comme lorsqu'on attend ce qui n'arrivera pas ou qu'on suppose ce qui n'est pas arrivé : mais ni dans un cas ni dans l'autre on ne peut vous reprocher de manquer à la vérité». Et il en tire les conclusions : il faut se méfier de ce qu'expriment les hommes, les actes fournissent de meilleurs indices des sentiments et des intentions des hommes que leur parole : «Ces façons de parler, disais-je, sont des expressions de nos passions ou des manières volontaires de les signifier. Mais elles ne sont pas des signes certains, car on peut les utiliser à son gré, que les utilisateurs éprouvent ou non ces passions. Les meilleurs signes de la présence d'une passion sont dans la contenance, dans les mouvements du corps, dans les actions, et dans les fins ou buts, que nous savons d'autres sources être ceux de l'homme considéré». Hobbes condamne sans réserve le mensonge, en tant qu'il est nuisible à la vie en commun. Son danger est particulièrement évident dans le cas de sociétés fondées sur le pacte. Et chez Hobbes on a non seulement une convention originelle, mais aussi des contrats à la base des échanges humains, dont le signe exprès est la parole, ce qui implique, comme il le précise, que les conventions ne sont possibles qu'avec les êtres avec qui on peut discuter : «Il n'est pas possible de passer des conventions avec les animaux, faute d'un langage par lequel ils pourraient exprimer leurs volontés». Pour que la vie en commun puisse fonctionner, que ce soit dans l'état de nature ou dans la République, il faut donc que les contrats soient généralement respectés, ce qui requiert le respect de la parole donnée.
On a donc chez Hobbes d'une part une prise en compte explicite de cette tendance de la nature humaine au mensonge et à la rouerie mais aussi parallèlement une condamnation immédiate et sans appel de ces pratiques. Hobbes apparaît donc sous cet angle comme tout à fait conventionnel. Certes il insiste peut-être davantage sur le fait que de tels comportements font partie de la nature humaine, mais cela ne le distingue qu'en apparence des moralistes, dans la mesure où leur réprobation des feintises, partagée par l'ensemble dé la société, implique en fait une reconnaissance de cette tendance humaine à mentir et à tromper.

Présentation de l'éditeur

Si en quelque sorte dans l'état de nature tous les moyens sont bons pour obtenir ce que l'on souhaite, cela ne signifie pas pour autant que la ruse, le mensonge et la tromperie soient admises par Hobbes. Cet ouvrage explore à la fois les conceptions du philosophe sur la légitimité de ces pratiques dissimulatrices, et sa manière de procéder dans le Léviathan. L'étude portera tout particulièrement sur les appendices à l'édition latine : il s'agira de montrer comment, dans ces textes ajoutés après les ennuis que la publication de son oeuvre majeure en anglais a valus à Hobbes, il reprend les points les plus scandaleux de sa pensée, tel son matérialisme, en les présentant sous une lumière différente.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?