• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
La société de consommatio... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: The book has been read, but is in excellent condition. Pages are intact and not marred by notes or highlighting. The spine remains undamaged.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La société de consommation Poche – 15 novembre 1996

4.3 étoiles sur 5 22 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,80
EUR 8,70 EUR 4,40
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La société de consommation
  • +
  • La société du spectacle
  • +
  • L'ère du vide : Essais sur l'individualisme contemporain
Prix total: EUR 24,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Quatrième de couverture

La consommation est devenue la morale de notre monde. Elle est en train de détruire les bases de l'être humain, c'est-à-dire l'équilibre que la pensée européenne, depuis les Grecs, a maintenu entre les racines mythologiques et le monde du logos. L'auteur précise : « Comme la société du Moyen Âge s'équilibre sur la consommation et sur le diable, ainsi la nôtre s'équilibre sur la consommation et sur sa dénonciation. »

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Voila prés de 10 ans que j'ai acheté ce livre, et si ma mémoire est bonne cela doit bien faire 4 fois que je le lis. C'est une source inépuisable de regard sur moi-même.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
aujourd’hui où nous consommons en excès
où nous savons que les ressources naturelles s'épuisent
où nous ne savons plus comment traiter les déchets
une prise de conscience
une analyse de nos comportements
et des solutions
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par A.L TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 14 mars 2012
Format: Poche Achat vérifié
La société de consommation ne se limite pas à sacraliser l'objet comme instrument de satisfaction du besoin ou du désir, mais lui confère le rôle d'interprète du langage social. Désormais ce n'est plus à la religion, ni au politique, ni même à la qualité intrinsèque de chacun de forger les références héroïques ou mythiques de la société mais à la consommation chargée de créer les nouveaux paradigmes de valorisation dont un exemple de dégénérescence est le fameux Buzz dont notre modernité raffole et qui offre enfin à n'importe quel sombre crétin l'opportunité d'occuper une tête de gondole.

Dans son acception originale, l'économie est en charge de préserver toutes ressources de l'usure du temps afin de constituer des réserves. La société de consommation tout au contraire se construit sur l'obsolescence organisée, sur la mort de l'objet, sur sa consumation. On peut dire que la société de consommation a un instinct de mort. Mort des valeurs réelles remplacées par les contenus virtuels inventés de toute pièce, objets de mode de tendance, de snobisme, création d'un superflu qui ne sert qu'à alimenter une course à un acquisition qui n'a de valeur qu'en la perdant par le seul fait qu'elle est obtenue.
Lire la suite ›
4 commentaires 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Un essai extraordinairement rigoureux et lucide dans la description de notre société actuelle.

Ce livre m'a un peu chamboulé tant il définit bien le conditionnement dont presque chacun est victime dans la société de consommation. Cette dernière canalise habilement nos désirs, forces, frustrations, relations dans une logique marchande.

C'est, à bien des égards, le meilleur livre que j'ai jamais lu sur le sujet. Visionnaire !
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Le livre « La société de consommation » de Jean Baudrillard, publié en 1970, fut suffisamment visionnaire et conceptuel pour rester totalement d'actualité à ce jour.

La première partie du livre (Liturgie formelle de l'objet) s'ouvre sur le constat, encore amplifié aujourd'hui, de la multiplication des objets, des services, des biens matériels et des messages. Avec une grille de lecture de sociologie du marketing, les objets s'imposent à nous en collection et en panoplie. A leur profit, nos besoins sont décomposés et quantifiés, de manière à pouvoir être paramétrés. Notre consommation peut donc être mesurée et notre satisfaction communiquée sous forme de signes associés aux objets. Au-delà, ce qui est à l'oeuvre c'est le renversement de perspective d'un ordre de consommation dictant un ordre de production, d'abondance et de croissance reposant sur le mythe de la mesure par le PIB.

La deuxième partie (Théorie de la consommation) reprend les aspects précédemment évoqués et s'attache à nous montrer le processus reliant l'utilité économique, la conformité sociologique et le besoin de consommation. Savoir et pouvoir deviennent des biens rares, les actions de l'individu étant livrées à l'approbation de la signification sociale et devant se conformer à un code commun. La liquidation des liens personnels s'effectue sur l'autel de la nécessaire production de relations sociales, de réseaux sociaux monopolistiques. Loi morale et loi du marché, antagonismes individuels et contrôles bureaucratiques.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Jean Beaudrillard, Sociologue et philosophe nous expose une vision très critique de la société de consommation dans laquelle nous vivons.
Sa critique, ironique parfois sarcastique, nous conduit le long d'une réflexion qui par le phénomène de rationalisation (développé dans "le système de objets), nous montre tout l'excédent à la consommation dit, par lui-même, "fécal".

La théorie de la rationalisation de notre chère Max Webber pourrait y trouver ici un bel exemple contemporain.
Lecture plaisante, amusante parfois sous un style qui demande toutefois une attention particulière, celle-ci révèle non pas sur sa forme, mais sur le fond une vision plus qu'intéressante sur le fonctionnement abusif de notre société.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents