EUR 8,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Les soldats de la honte a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Les soldats de la honte Poche – 17 octobre 2013

4.3 étoiles sur 5 16 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,50
EUR 8,50 EUR 15,90
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les soldats de la honte
  • +
  • La Peur
  • +
  • J'étais médecin dans les tranchées
Prix total: EUR 23,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

Ils ne sont pas morts et pourtant ils ne sont jamais rentrés du Front où la Grande Guerre les avait envoyés. Le baptême du feu, l'horreur, la tragédie, ils n'ont pas tenu et sont devenus fous ou paralysés. Jean-Yves Le Naour revient sur l'histoire méconnue de ces soldats qu'on estime aujourd'hui au moins à 100.000... Un livre émouvant qui a touché le grand public et reçu le prix du grand livre d'histoire 2011.

C'est par la révolte d'un paysan, Baptiste Deschamps, qu'a été révélé le sort atroce qu'on réservait aux poilus atteints du syndrome du shell shock, ces soldats qui n'avaient pas résisté psychologiquement à l'épreuve du feu et que l'on avait retrouvé pétrifiés, l'air hagard, parfois même fous. En haut lieu, on les appelait les " embusqués du cerveau ", soupçonnés d'être des simulateurs. Pour le prouver, on les soignait à coups de décharges électriques. Les Français n'en auraient sûrement jamais rien su si Baptiste Deschamps n'avait été traduit en justice parce qu'il refusait d'être brutalisé. L'affaire fit scandale et ouvrit la boîte de Pandore des traumatismes de guerre. Jean-Yves Le Naour donne ici toute la mesure de ce drame méconnu à travers le récit tragique et émouvant de ces soldats de la honte.

En quelques années, Jean-Yves Le Naour est devenu l'un des meilleurs historiens de la Grande Guerre, à laquelle il a consacré de nombreux ouvrages. Les Soldats de la Honte a reçu le Grand Prix du livre d'histoire Ouest-France-Société Générale.

Biographie de l'auteur

Docteur en histoire, professeur en classes préparatoires, producteur de documentaires, Jean-Yves Le Naour est spécialiste de la Première Guerre mondiale et auteur d'une vingtaine d'ouvrages. L'an passé son 1914 premier opus d'une série inédite sur la Grande Guerre a conquis le public. Il confirme le talent de J. Y Le Naour à écrire une histoire de qualité pour le Grand public.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Un regard sur une partie méconnue de la première guerre mondiale : les séquelles psychologiques des soldats, et surtout les traitements inhumains qui leur furent imposés pour tenter de les soigner. Où l'on s'aperçoit que la science est vraiment fille de son époque, et que ce qui semblait la pointe du progrès à l'époque ferait (et faisait déjà, dans une moindre mesure) bondir de nombreux praticiens aujourd'hui.

A l'inverse de leurs camarades blessés physiquement et largement pris en charge, eux sont ignorés et renvoyés au combat, ou retirés du front et condamnés à errer sans fin d'hôpital en institut sans être véritablement compris. Blessés au plus profond d'eux-mêmes ils vont en outre connaitre la honte d'un traitement traumatisant et douloureux, reconnu néanmoins à l'aune de résultat parfois maquillés.

C'est aussi le combat entre les différentes personnalités du corps médical, puisqu'il y aura néanmoins des voix pour s'élever et tenter de mettre fin à ces traitements. Mais la raison d'état et le corporatisme jouent à plein pour occulter la réalité et permettre de gérer ce contingent d'indésirables que l'on estime faire preuve de mauvaise volonté ou d'anti-patriotisme.

Un document édifiant que je suis heureuse d'avoir découvert, et qui me permet aujourd'hui d'avoir un éclairage supplémentaire sur la der des Ders.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Une page de l'histoire que chacun devrait connaître.
Pas de serment d'hypocrate pour ces medecins de 14/18.
On n'est pas loin des médecins de la mort de 39/45.
De quoi l'Homme est-il capable quand il a tout pouvoir ?
Incroyable destin de ces poilus qui aprés avoir subit les horreurs du front, subissent le mépris de ne pas avoir supporté les horreurs de cette guerre.
Jugés et torturés à défaut d'être soignés.
La bêtise humaine dans toute sa splendeur...
Une pensée pour tous ces courageux incompris et méprisés.
(Récit trés riche en recherches).
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par NICOLE BRU le 20 février 2014
Format: Poche Achat vérifié
Bon documentaire sur cet épisode méconnu ou que l'on veut cacher sur le sort atroce réservé aux poilus qui n'ont pas résisté psychologiquement et que l'on a torturé à l'électricité dans les hopitaux psychiatriques. Absurdité et incompétence des militaires et complicité du corps militaire et des politiques en place
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
L'auteur ne traite pas à proprement parler des "soldats de la honte", mais plutôt de l'histoire de la psychiatrie européenne, de ses courants et des controverses au cours de la première guerre mondiale. Si vous pensiez, comme moi,entrer dans la vie de ces soldats, connaître leurs parcours , leurs pathologies....bref, leur histoire, passez votre chemin.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ce livre est consacré au sort réservé aux soldats psychologiquement traumatisés pendant la première guerre mondiale. Le souci de débusquer les simulateurs et la complicité de sommités médicales ont conduit à des pratiques assez ahurissantes, qui étaient de véritables tortures.
C'est un très bon éclairage sur un aspect peu glorieux de la grande guerre.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Étude très intéressante des thérapies des maladies mentales imposées avec la force aux poilus. Les psychiatres de l'époque, imbus de leur pseudo-science et sans scrupules, s'y révèlent comme d'authentiques bourreaux. Terrible.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Comment ne pas être abasourdi par l'attitude des médecins de l'époque (d'une grande majorité) envers ces malheureux soldats, qui à ,défaut d'être marqués dans leur chair, le furent dans leur âme, atteints de névroses aux multiples visages à la suite des violents bombardements de la grande guerre. L'attitude scandaleuse de ces pseudo neurologues et autres psychiatres en dit long sur leur absence d'humanité, à noter que leur comportement innommable dépassera en cruauté celui de la hiérarchie militaire vis à vis de ces pauvres malheureux, un comble pour des soignants !!!
2 commentaires 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Cette étude concernant uniquement l'Armée française met en évidence les difficultés pour les médecins à traiter les soldats atteints de troubles neurologiques durant la GG. La neurologie réalise ses premiers pas véritables à cette époque et les neurologues balbutient dans leurs traitements. Ils sont tiraillés par les directives de l'Armée qui veut remettre le blessé sur pieds le plus vite possible- pour le renvoyer au front- et par le désir de soigner posément ces malades du mental. Débusquer les simulateurs, les « tarés » héréditaires qui étaient prédisposés à ce genre de troubles, est aussi leur « devoir ». Les soldats commotionnés sont principalement traités par de l'électrothérapie massive. Le fameux « shell-shock » des Anglais ou « l'obusite » des Français n'a pas bonne presse auprès des médecins, du monde politique, ni du pays tout entier. Ces soldats mutiques, aveugles, sourds, paralysés, plicaturés, tremblants alors que « mécaniquement » leurs organes fonctionnent exacerbent les neurologues....
L'étude est assez restrictive et énormément de pages sont réservées au « torpillage électrique », l'auteur focalise son étude sur deux ou trois neurologues qui ne furent pas des exemples de par leurs comportements médicaux, il s'en suivi d'ailleurs de « grands » procès. Car à côté de ces bourreaux, de nombreux médecins sur ce genre de malades firent un boulot magnifique, ce que ne reflète pas cette étude.
Lire la suite ›
4 commentaires 33 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique