• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les souliers bruns du Qua... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Les souliers bruns du Quai Voltaire Poche – 1 septembre 2011

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres 10/18 achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
3.1 étoiles sur 5 15 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,80
EUR 4,70 EUR 0,01
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres 10/18 Livres 10/18

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les souliers bruns du Quai Voltaire
  • +
  • Le petit homme de l'Opéra
  • +
  • Minuit, impasse du cadran
Prix total: EUR 26,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Paris divisé gronde et se passionne pour le procès du siècle : l'affaire Dreyfus. Tandis que Zola rédige son célèbre J'accuse, Victor Legris et Joseph Pignot se trouvent mêlés malgré eux à une série de meurtres qui frappent bouquinistes et habitués du quai Voltaire. Dans cette ambiance délétère, les deux hommes tentent d'assembler les pièces éparses d'un bien étrange puzzle.

" Pour nous faire voyager dans le temps, Claude Izner utilise la machine la plus fiable qui soit, celle de la langue. Elle nous transporte en un instant magique au coeur du Paris populaire. "
Thierry Hubert, Le Dauphiné libéré

INEDIT


Biographie de l'auteur

Claude Izner est le pseudonyme de deux sœurs, Liliane Korb et Laurence Lefèvre. Liliane a longtemps exercé le métier de chef-monteuse de cinéma, avant de se reconvertir bouquiniste sur les quais de la Seine, qu'elle a quittés en 2004. Laurence a publié deux romans chez Calmann-Lévy, Paris-Lézarde en 1977 et Les Passants du dimanche en 1979. Elle est bouquiniste sur les quais. Elles ont réalisé plusieurs courts métrages et des spectacles audiovisuels. Elles écrivent ensemble et individuellement depuis de nombreuses années, tant pour la jeunesse que pour les adultes. Les enquêtes de Victor Legris sont aujourd'hui traduites dans huit pays.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
C'est toujours un grand plaisir de retrouver nos deux conteuses, sœurs complices -réunie, pour le meilleur et sans le pire- sous le pseudonyme "Claude Izner"
Ces deux amoureuses des livres et des quais de Seine, nous promènent dans un Paris de la belle époque, habité de personnages pittoresques en diable, rencontrés au détours d'une ruelle aux pavés humides qui luisent dans le noir, ou d'une arrière cours retentissante des coups du chaudronnier...ça sent l'encre du vieux "bouquin" , le marronnier en fleur, le fer chauffé des rails...
L'enquête qui nous est contée n'est qu'accessoire, un prétexte pour nous donner à voir ,humer, toucher, entendre, goûter ce Paris là. L'humour est aussi très présent et les personnages ,attachants, doués d'une auto-dérision peu commune.
Si vous voulez passez un bon moment, avec un compagnon qui ne vous lâchera pas avant de l'avoir dévoré en entier,
n'hésitez plus "les souliers bruns" sont faits pour vous!
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Après une première déception, je me suis de nouveau laissé tenter par les aventures de Victor Legris. Hélas ! Grosse déconvenue ! Un démarrage très brouillon avec beaucoup de personnages (inutiles), la même technique éculée qui consiste à vous parler d'un personnage pendant 10 lignes avant de vous dévoiler son identité, des dialogues improbables, une intrigue qui se termine par une pirouette, et l'affaire Zola-Dreyfus n'y est pas vraiment rattachée contrairement à ce que laisse supposer la 4ème de couverture, et qui aurait été une vraie bonne idée. Bref, cette fois-ci, c'est fini, on ne m'y reprendra plus...
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Eminian TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 8 juillet 2014
Format: Format Kindle
Claude Izner est le pseudonyme commun utilisé par Liliane Korb (née en 1940) et sa sœur Laurence Korb (née en 1951, également connue sous le nom de Laurence Lefèvre), pour signer, depuis 2003 des romans policiers historiques situés à Paris la fin du XIXème siècle. « L'idée du pseudonyme nous est venue il y a trente-cinq ans, quand nous avons commencé à écrire ensemble. Nous l'avions rejetée parce que pendant longtemps nous avons, parallèlement à notre travail commun, écrit séparément, notamment pour la jeunesse. Mais, peu à peu, notre travail en tandem a fait de nous un auteur, aussi, quand nous avons commencé la "saga Legris", en 2000, avons-nous eu envie d'adopter ce nom de plume. Claude, qui est le second prénom de Liliane, contient la première syllabe du prénom Laurence. Izner est le nom de jeune fille de notre mère. Cette Claude Izner fut pour nous une seconde naissance et nous a porté bonheur ! »
Les Souliers bruns du quai Voltaire, paru en 2011, est l’un des volets de la série dont Victor Legris est le héros. Libraire d'une trentaine d'années, propriétaire de la librairie L'Elzévir, sise au 18 rue des Saints-Pères, dans le Paris des années 1890-1900. Passionné de photographie et d'ouvrages anciens, il se trouve mêlé à des affaires criminelles qui défraient souvent la chronique.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par LOLO94 le 11 octobre 2011
Format: Poche
Dans la série des Claude Izner, voilà le tome le moins réussi.
Beaucoup de mal à rentrer dans l'intrigue qui me semble tirée par les cheveux.
Le dénouement est décevant : on s'attendait à mieux.
J'ai malgré tout terminé cette lecture!
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Encore un polar sympathique où on retrouve la galerie familiale des Legris. Une fois n'est pas coutume, c'est la mère de Joseph qui amène le mystère.

La note moyenne obtenue par le livre sur amazon me semble un peu sévère. Certes, le dénouement est un peu tiré par les cheveux et le meurtrier semble sorti du chapeau. Mais pour moi qui suis devenu un inconditionnel de cette série (j'ai lu tous les volumes en quelques mois, j'attends avec impatience le dragon du trocadéro), ce n'est pas difficile de passer sur ce détail, tant le style d'écriture des soeurs "Izner" est agréable et ses personnages attachants. Bien sûr, je conseillerais à un lecteur qui tomberait sur cette fiche par hasard de commencer par un des deux premiers titres, Mystère rue des Saints-Pères ou La disparue du Père-Lachaise.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean Francois Ponge TOP 500 COMMENTATEURS le 24 juin 2012
Format: Format Kindle
Paris, 1898. Des meurtres inexpliqués affectent le petit monde des bouquinistes des quais de Paris, et vont bientôt s'étendre aux membres du mystérieux "Club des confitures". Fort heureusement, Victor et Joseph, un duo de petits futés, veillent au grain et vont finir par confondre, après moult péripéties, ce diabolique meurtrier en série. Beaucoup de personnages émaillent ce roman policier "historique", inspiré des fameux "Mystères de Paris" d'Eugène Sue et d'autres productions des feuilletonistes de l'époque. Le mystère et l'étrange sont au rendez-vous, l'humour aussi, et le lecteur s'évertue à découvrir avant les protagonistes la clé de l'énigme. Tous les ingrédients sont donc réunis pour une bonne tranche de lecture. Hélas, les auteures, elles-mêmes bouquinistes, font étalage de leur érudition, en truffant le récit de descriptions de quartiers aujourd'hui disparus, de textes et chansons anciennes. Ce qui ravira les amateurs d'histoire risque fort d'ennuyer le lecteur avide d'énigmes et d'aventures. Un sérieux "dégraissage" serait le bienvenu, mais l'intrigue est tout de même très bonne...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?