• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
La souveraineté numérique a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La souveraineté numérique Broché – 15 janvier 2014

3.9 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,00
EUR 18,00 EUR 11,89
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La souveraineté numérique
  • +
  • Big Data, penser l'homme et le monde autrement
  • +
  • L'ère numérique, un nouvel âge de l'humanité : Cinq mutations qui vont bouleverser notre vie
Prix total: EUR 58,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

La souveraineté numérique

En 2011, je publiais en ligne un premier texte sur la souveraineté numérique, édité ensuite par la revue Le Débat, où, parlant des données informatiques personnelles, j'écrivais :
Les Français et les Européens transfèrent massivement leurs données personnelles sur le continent nord-américain. La France fait partie certainement des premiers exportateurs mondiaux de vie privée.
Les carnets d'adresses, les listes d'amis, les messages intimes, les photos, les secrets, les ombres et le reste sont stockés sur des serveurs à dix mille kilomètres de nous et répondant de la compétence du tribunal de Sacramento.
Nous avons accepté des contrats que nous n'avons jamais lus, aux clauses obscures et changeantes par ailleurs. Nous avons cédé les droits et la propriété de souvenirs, d'images, de notre passé, de nos pensées à des sociétés de services informatiques sur un autre continent régi par un autre droit, une autre langue et sur lequel la moindre procédure judiciaire est d'un coût dissuasif. Nous avons fait preuve là d'une ingénuité aussi paradoxale que la phobie du réseau de la fin des années 1990.
Comment a-t-on pu laisser faire cela sans s'en rendre compte un seul instant ?
Et c'est grave. Qui peut croire, une seconde, à la confidentialité des données collectées et stockées sur ces services ? Il est fort à parier que nous apprendrons qu'ils étaient en accès ouvert aux autorités policières et aux services de renseignements publics et privés - d'ailleurs en étroite coopération - de leurs nations d'hébergement. Il est probable que les échanges d'informations entre ces entités publiques et commerciales sont fréquents et fructueux.
Deux ans plus tard, en 2013, éclatait l'affaire Snowden qui confirma ces lignes avec une ahurissante ampleur. Les révélations de cet ancien agent du renseignement américain mirent brutalement au jour notre vulnérabilité, notre inconscience, notre dépendance, notre impuissance et, finalement, la résignation de nos élites quant à la défense de nos libertés et de nos intérêts sur les réseaux numériques. C'est précisément contre cette démission que j'avais lancé l'alerte et popularisé l'expression de souveraineté numérique.
La souveraineté est, pour une nation démocratique, l'expression sans entrave sur son territoire de la volonté collective de ses citoyens. Le peuple se détermine et fait ses choix par lui-même, sans subordination ni dépendance envers une autorité étrangère. Les seules limitations du pouvoir populaire proviennent du droit international et des traités. L'État moderne est l'incarnation de cette autonomie et de cette indépendance. Au service et sous le contrôle des citoyens, il est le garant ultime de leurs droits et donc de leur liberté. La souveraineté s'exprime sur un territoire : sur une zone définie, tout répond de la règle collective. Les personnes, produits et services entrant dans le pays se conforment à la réglementation en vigueur, et la loi s'impose à tous. Des jouets d'enfants au franchissement de l'espace aérien, le principe s'applique... Sauf pour les réseaux numériques !

Revue de presse

«Notre pays a livré sa souveraineté numérique sans débat et sans combat. C'est une catastrophe» : l'auteur de ces lignes n'est pas un fameux décliniste abonné aux unes du Point, mais un entrepreneur bien connu de la bande FM. Le patron de Skyrock, Pierre Bellanger, n'admet pas cette «étrange défaite» qui ne dit pas son nom. Il en a fait un livre-manifeste. Lucide, il constate que les superpuissances du Web comme Google, Facebook ou Amazon contrôlent aujourd'hui l'Internet comme autrefois l'Empire britannique régnait sur les océans. Et ces «résogiciels» travaillent évidemment main dans la main avec «le complexe militaro-numérique» américain. (Jean-Christophe Féraud - Libération du 2 février 2014)

On est prévenu dès la première page. «L'Internet siphonne nos emplois, nos données, nos vies privées, notre propriété intellectuelle, notre prospérité, notre fiscalité, notre république et notre liberté.» L'avertissement n'est pas celui d'un vieux ronchon réfugié dans le souvenir du monde d'avant. Avant l'électronique, l'informatique, les réseaux... Celui qui tire la sonnette d'alarme est un homme du sérail. Pierre Bellanger a fondé la radio Skyrock et le premier site de blogs en France, il écrit sur la révolution Internet depuis près de vingt ans. Mais son dernier ouvrage est un immense cri au milieu d'un champ de bataille. La France et l'Europe sont en train de perdre la bataille du futur. (Philippe Escande - Le Monde du 17 avril 2014)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit



Médias liés

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Intelligent et bien développé, le diagnostic justifie à lui seul la lecture de l'ouvrage. Chacun se fera ensuite sa propre opinion sur les remèdes à prescrire, ceux de Pierre Bellanger sont pour le moins disruptif pour restaurer notre Souveraineté Numérique. Se lit facilement.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Un livre salutaire. Remarquablement bien écrit, de nombreuses trouvailles dans l'expression. Le contenu de ce livre devrait être administré à nos gouvernants (je ne sais pas sous quelle forme !). Si c’était le cas la& France aurait encore une chance de sauter dans le wagon de queue du train de l'avenir.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Excellente analyse. Pas hyper optimiste mais de quoi reposer le débat sur les enjeux digito-politiques nationaux et internationaux. De quoi repenser nos stratégies de soft, de data et de réseaux dans un contexte de pouvoir.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Très édifiant sur le monde dans lequel nous sommes actuellement . Les parents doivent lire ce livre, les gens qui veulent se reconvertir aussi ! Une suggestion: mettez vous au Chinois aussi !
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
L’Europe et ses intelligentsias ont pris pour habitude d’adopter prestement tout ce qui venait des Etats Unis. Tout ce qui finit prs ing fait l’objet d’une adulation immédiate. Il semblerait que l’on ait un peu de mal avec le seul ing qui compte : le thinking. » En finir avec cette fascination qui nous incite à livrer, sans contrepartie, notre vie privée, notre intelligence, nos idées aux réseaux contrôlés par les Etats-Unis. Il y a également certaines trouvailles dans cet ouvrage comme la miettocratie, le datashop, la datamafia, le syndrome de Cotard de nos élites… On en ressort plus intelligent. Bref je recommande :)
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?