• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Le spectateur émancipé a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le spectateur émancipé Broché – 23 octobre 2008

Rentrée scolaire 2017 : découvrez notre boutique de livres, fournitures, cartables, ordinateurs, vêtements ... Voir plus.

5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 13,20
EUR 13,20 EUR 9,21
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le spectateur émancipé
  • +
  • Le Partage du sensible : Esthétique et politique
  • +
  • Le destin des images
Prix total: EUR 34,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Le spectateur émancipé

Ce livre a pour origine la demande qui me fut adressée il y a quelques années d'introduire la réflexion d'une académie d'artistes consacrée au spectateur à partir des idées développées dans mon livre Le Maître ignorant. La proposition suscita d'abord en moi quelque perplexité. Le Maître ignorant exposait la théorie excentrique et le destin singulier de Joseph Jacotot qui avait fait scandale au début du XIXe siècle en affirmant qu'un ignorant pouvait apprendre à un autre ignorant ce qu'il ne savait pas lui-même, en proclamant l'égalité des intelligences et en opposant l'émancipation intellectuelle à l'instruction du peuple. Ses idées étaient tombées dans l'oubli dès le milieu de son siècle. J'avais cru bon de les faire revivre, dans les années 1980, pour lancer le pavé de l'égalité intellectuelle dans la mare des débats sur les finalités de l'École publique. Mais quel usage faire, au sein de la réflexion artistique contemporaine, de la pensée d'un homme dont l'univers artistique peut être emblématisé par les noms de Démosthène, Racine et Poussin ? À la réflexion pourtant, il m'apparut que l'absence de toute relation évidente entre la pensée de l'émancipation intellectuelle et la question du spectateur aujourd'hui était aussi une chance. Ce pouvait être l'occasion d'un écart radical à l'égard des présuppo­sitions théoriques et politiques qui soutiennent encore, même sous la forme postmoderne, l'essentiel du débat sur le théâtre, la performance et le spectateur. Mais, pour faire apparaître la relation et lui donner sens, il fallait reconstituer le réseau des présuppositions qui placent la question du spectateur au centre de la discussion sur les rapports entre art et politique. Il fallait dessiner le modèle global de rationalité sur le fond duquel nous avons été habitués à juger les implications politiques du spectacle théâtral. J'emploie ici cette expression pour inclure toutes les formes de spectacle - action dramatique, danse, performance, mime ou autres - qui placent des corps en action devant un public assemblé.

Revue de presse

Jacques Rancière prend le parti des ignorants, des incultes, des incapables et de tous ceux qui sont décrétés tels. C'est son geste philosophique, son mouvement de pensée ; c'est le point qu'il n'a cessé de tenir depuis qu'au début des années 70 il a rompu avec son maître Althusser. Non, il n'y a pas d'un côté la masse ignare qui subit l'aliénation et de l'autre les intellectuels qui possèdent la connaissance, «l'élite qualifiée pour diriger le troupeau aveugle» (la Haine de la démocratie, 2005). Qu'il parle de politique ou de l'art - ses deux terrains de prédilection - le philosophe français cherche à comprendre comment un individu perçoit, pense, découpe le monde. Surtout, dans un monde en voie de réaristocratisation, il s'entête à penser que le «partage du sensible» est l'affaire de tous et que dénier à certains la capacité de penser, c'est nier qu'ils puissent devenir des sujets pleins et entiers...
Chez Rancière, la politique et l'art ne cessent de dialoguer, sans jamais se confondre. La politique est la confrontation des sensibles. L'art, lui, ouvre une distance entre l'individu et la place que lui assigne l'ordre social. Cette distance est la condition même de la politique. Comme Marx disait que la question n'était plus de comprendre le monde, mais de le transformer, Rancière écrit : «Le problème n'est pas d'opposer la réalité à ses apparences. Il est de construire d'autres réalités.»Ne tirez pas sur le spectacle ! (Eric Aeschimann - Libération du 27 novembre 2008 )

Ce nouvel essai de Jacques Rancière, trois ans après «la Haine de la démocratie», s'annonce avec modestie comme une réflexion sur les conditions de possibilité d'un art engagé aujourd'hui. D'objections à la pensée de Debord en considérations sur la photographie contemporaine, c'est pourtant rien de moins que la quasitotalité des formes esthétiques et politiques présentes de dénonciation de l'empire marchand que l'auteur entreprend de réfuter avec une exceptionnelle profondeur...
Ce que Rancière suggère donc, c'est de changer de démarche, de présupposer qu'il n'y a aucun mécanisme fatal à déjouer, aucun processus global d'assujettissement dont la compréhension nous permettrait magiquement de nous libérer. Tout est possible, tout reste ouvert et surtout réversible. La force du livre de Rancière, c'est de parvenir à nous en convaincre, de dépasser le révoltisme vide commun à une certaine gauche. (Aude Lancelin - Le Nouvel Observateur du 24 décembre 2008 )

Flatté par l'industrie culturelle, le spectateur est largement méprisé par la critique esthétique et la radicalité politique. Car, contrairement aux créatifs, le spectateur est passif ; à l'inverse des acteurs, il demeure un consommateur. Philosophe attaché à l'égalité des intelligences, Jacques Rancière défait magistralement ce poncif qui, de Platon à Guy Debord, fait du théâtre, des images et de la représentation, des scènes d'illusion...
Pour Rancière, nous sommes tous égaux devant le "partage du sensible", à l'image de ces ouvriers des années 1830, auxquels cet auteur a consacré de nombreuses années de recherche, autant capables que des dandys bourgeois de jouir des formes esthétiques ou d'élaborer des hypothèses métaphysiques. Après l'ère du soupçon, une nouvelle séquence peut donc s'ouvrir pour le spectateur, celle de l'émancipation. (Nicolas Truong - Le Monde du 30 janvier 2009 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 5 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 2 avril 2017
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2009
Format: Broché
0Commentaire| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2014
Format: Broché
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2014
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2011
Format: Broché
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus