EUR 19,90 + EUR 2,99 Livraison en France métropolitaine
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par EDITIONS DE VECCHI.
EUR 19,90 + EUR 2,99 Livraison en France métropolitaine
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 4 images

Les tarots Visconti (1Jeu) Broché – 30 octobre 2007

4.4 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 19,90
EUR 19,90 EUR 37,48

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

Le jeu de tarot Visconti a longtemps été considéré comme l'exemple le plus important de cartes à jouer du XVe siècle, mais non comme le plus vieux, puisque jusqu'à récemment, c'était le «tarot de Charles VI», d'origine prétendument française, qui était dit détenir cette place. Selon une théorie totalement erronée, ce dernier fut inventé par un certain Jacquemin Gringonneur en 1392, dans le but de soulager l'état mélancolique du roi de France, Charles le Bien-Aimé (1368-1422). Cette théorie, qu'on trouve toujours dans de nombreux fascicules sur le tarot, fut remise en cause pour la première fois en 1869 par Romain Merlin puis définitivement contredite en 1906 par René d'Allemagne. Les superbes cartes qui sont conservées à la Bibliothèque nationale de Paris ont récemment, et de manière définitive, été attribuées à la cour des Este de Ferrare et datées des années 1470.
Grâce à cette attribution, le tarot Visconti redevient le plus ancien jeu de cartes de cette ère merveilleuse. Les cours italiennes de cette période, et plus particulièrement celles du nord de l'Italie, avaient pour habitude de rivaliser en apparat et en munificence, au point de dépenser des sommes exorbitantes à la confection de jeux destinés à distraire les courtisans. Ainsi, chacune des cartes de ce jeu est un véritable joyau, une oeuvre unique résultant de procédés complexes et variés. L'image était d'abord dessinée sur un carton épais ou sur une feuille de papier qui était ensuite collée sur d'autres feuilles. Puis chaque illustration était peinte a tempora et certaines parties étaient dorées à la feuille. Enfin, l'or était travaillé au burin ou imprimé avec des outils spéciaux de façon à créer des motifs sophistiqués.
On ignore à quelle époque les 22 «allégories triomphantes», ou atouts, furent unies aux 40 cartes (de Un à Dix pour chaque couleur) et aux 16 cartes de cour (Valet, Cavalier, Reine et Roi de chaque couleur). Mais il est certain que, bien que les 56 cartes «mineures», probablement d'origine arabe, aient été introduites en Europe par l'Espagne maure ou l'Afrique du Nord, les cartes de tarot sont, elles, typiquement issues de la Renaissance italienne. Ce n'est pas par hasard que le plus vieux témoignage de la diffusion des cartes en Lombardie, un inventaire des propriétés de Louis de Valois et de sa femme Valentina Visconti, établi en 1408, comprend «ungjeu de quartes sarasines» [un jeu de cartes sarrasines] et «ung quartes de lombardie» [un jeu de cartes de Lombardie]. Il paraît donc clair que la Lombardie du début du XVe siècle était déjà connue pour sa production de cartes à jouer différentes des «sarrasines», même si nous ne savons pas exactement à quoi ressemblaient ces cartes lombardes.
Mais revenons aux cartes du tarot. À en juger par leur contenu, ces oeuvres d'art furent sans aucun doute conçues par des humanistes érudits, mais ce sont des artistes habituellement chargés d'exécuter des portraits, des fresques ou des manuscrits enluminés qui réalisèrent ces cartes. On retrouve souvent des noms bien connus des historiens d'art, tels Marziano da Tortona, Bonifacio Bembo, Francesco Zavattari, Antonio Cicognara et Michelino da Besozzo, bien qu'on ne sache pas avec certitude quel jeu attribuer à quel artiste. Finalement, ce fut le prix élevé de la réalisation de ces jeux qui, d'un certain point de vue, eut raison de leur production en faveur de cartes moins nobles.
Naturellement, on pouvait trouver des jeux de cartes moins chers, même dans les cours princières, mais ils passaient dans de nombreuses mains et ainsi s'abîmaient rapidement, au point de devenir inutilisables et bons à jeter. Alors que les cartes produites avec des techniques plus sophistiquées sont parvenues presque intactes jusqu'à notre époque, grâce à leur grande valeur et à leur résistance. De nos jours, il existe, dans des collections privées, des musées et des bibliothèques d'Europe et des États-Unis, seize jeux de tarot attribués aux commissions des Visconti ; aucun d'eux n'est malheureusement complet. Parmi ces jeux, le plus célèbre est celui connu dans l'histoire sous le nom de «tarot des Visconti», bien que ce nom soit par trop générique et que le jeu ait été identifié avec bien plus de précision. De plus, lorsqu'on regarde les jeux des Visconti, du moins ceux qui existent encore aujourd'hui, on se rend compte à quel point les productions de cette cour milanaise étaient variées.

Présentation de l'éditeur

Commandés à l'origine en 1450 par Francesco Sforza, Duc de Milan, à Bonifacio Bembo, les Tarots Visconti représentent un formidable exemple de l'art de la Renaissance.
Depuis des temps immémoriaux, la signification et l'histoire de ces superbes figures revêtent un caractère mystérieux, incitant des générations de spécialistes à étudier les Tarots et le symbolisme médiéval. Il est pourtant extrêmement rare de voir s'associer les mondes de l'histoire de l'art et de la divination, si différents l'un de l'autre.

Dans le livret qui accompagne les 78 cartes, l'ésotériste TIBERIO GONARD explore l'interprétation divinatoire du plus ancien jeu de cartes et met en exergue la structure originale de cette complexe discipline.

GlORDANO BERTI, historien reconnu, présente le fruit de sa recherche, scientifique et historique, sur le symbolisme et l'histoire des Tarots, rassemblé après des années d'étude à partir de documents originaux de la Renaissance italienne.

A. A. ATANASSOV est un illustrateur et peintre bulgare du XXIe siècle, connu pour ses restaurations de cartes anciennes, ses enluminures, et ses icônes.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 3 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

29 septembre 2015
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
29 août 2017
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
8 janvier 2014
Format: Broché
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?