• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
L'art de la toxine botuli... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'art de la toxine botulique en esthétique et des techniques combinées Relié – 12 avril 2013

Découvrez en premier les 10 livres les plus attendus du moment, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 48,00
EUR 48,00 EUR 40,51
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'art de la toxine botulique en esthétique et des techniques combinées
  • +
  • L'art du comblement et du volumétrie en esthétique
  • +
  • Actes pratiques en dermatologie esthétique
Prix total: EUR 211,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

L'art de la toxine botulique en esthétique

Découvrir est le fruit de la science, certes, mais le hasard aide parfois. Encore faut-il savoir observer scientifiquement le hasard.

Ce n'est pas Alexander Fleming qui nous aurait contredit lorsqu'il découvrit par inadvertance, le 3 septembre 1928, la pénicilline. Revenant après ses vacances dans son laboratoire du Saint Mary's Hospital, il avait eu la surprise de voir ses boîtes de Pétri où il faisait pousser des staphylocoques envahies par des colonies cotonneuses vert pâle qui détruisaient ces staphylocoques.

C'est par ce même hasard et son sens de l'observation que Jean Carruthers, ophtalmologue travaillant avec Alan Scott, à qui l'on doit l'introduction de l'utilisation de la toxine botulique dans le traitement du blépharospasme, en découvre les applications esthétiques. Constatant l'atténuation des rides périorbitaires chez ses patients atteints de blépharospasme, elle en mesure l'intérêt plus que ses collègues. Il est vrai que, mariée à un dermatologue, Alastair Carruthers, elle était plus sensibilisée que d'autres au fait esthétique.

«Toutes les substances sont des poisons. Ce qui différencie un poison d'un remède, c'est la juste dose», disait Paracelse, médecin et alchimiste du XVIe siècle. Certes, la toxine botulique en est un, mais tout comme beaucoup de substances biologiques actives et de médicaments (digitaline, insuline, aspirine, vitamine A...) (Figure 1). Le paradoxe d'un poison est qu'en trop grande quantité, il peut tuer, et qu'à petite dose, il peut soigner, même l'arsenic, roi des poisons et poison des rois. Poison pour un Borgia ou remède pour un thérapeute, l'arsenic a sa place dans la pharmacopée.

Et c'est bien un serpent enroulé sur un bâton qui symbolise Asclépios, le dieu grec de la médecine.

La toxine botulique médicament est devenue, en 10 ans, la technique reine en esthétique. Un acte esthétique sur quatre est une injection de toxine botulique. Cet essor considérable s'explique tant par la qualité de ses résultats que par son innocuité. Il va dans le sens de l'évolution de l'esthétique, dont les techniques deviennent plus légères, plus ciblées, plus efficaces. L'évolution de sa pratique en esthétique a connu trois étapes :
- première étape, ça marche ;
- deuxième étape, scepticisme et doute ;
- une fois balayée cette période de doute sur son innocuité (le principe n° 1 de la médecine et, surtout, de la pratique esthétique est de ne pas nuire : primum non nocere), est venue l'étape actuelle de l'exigence.

La recherche de la qualité est primordiale, surtout en esthétique. Cette qualité s'appuie sur la maîtrise technique et sur celle indispensable des connaissances anatomocliniques. Ce qui fait que cette technique réunit les trois critères majeurs après l'innocuité : efficacité, reproductibilité et transmissibilité. Aujourd'hui, plus de 10 millions de patients en esthétique en bénéficient chaque année dans le monde, pour leur plus grande satisfaction.

La course au jeunisme

Depuis la nuit des temps, l'homme et la femme ont voulu embellir, conserver la fraîcheur de leur jeunesse, voire rajeunir. Déjà, 3 500 ans avant notre ère, un écrit sur papyrus vantait les bienfaits de pâtes abrasives pour lisser la surface de la peau et gommer certaines imperfections. Les Égyptiens utilisaient une solution de lait et de miel avec des particules d'albâtre. Car l'homme, «espèce venue tard dans un monde déjà vieux», subit le phénomène physiologique inéluctable à la matière vivante, irréversible et lentement évolutif : le vieillissement, qui se définit comme l'action du temps sur l'organisme.

La détérioration progressive à variable individuelle intéresse un ensemble de faits :
- premièrement, le fait biologique et physiologique qui est la sénescence et qui fait qu'aucune cellule normale n'est immortelle : une drosophile est vieille à 30 jours, une souris à 3 ans, un cheval à 30 ans, certaines tortues à 130 ans ;
- deuxièmement, le fait morphologique, expression tissulaire du précédent, «irréparable outrage» dont les stigmates sont ressentis dans leur expression morphologique la plus apparente qu'est le visage ;
- troisièmement, le fait psychologique, induit par la biologie, entretenu par la morphologie et pérennisé par le contexte social.
Donc on vieillit mais, au xixe siècle, on était vieux à 50 ans, aujourd'hui à 80 ans et plus. Selon l'Insee, 16 % de la population a plus de 65 ans. L'espérance de vie est aujourd'hui de 83 ans pour la femme et de 79 ans pour l'homme et, chaque année, cette espérance de vie progresse de 2 mois.

On vieillit plus longtemps mais on vieillit mieux aussi, grâce aux progrès de la médecine, de l'hygiène, de la prévention, aux progrès de la qualité de vie, que techniques et technologies rendent plus aisée. Tous ces progrès ont donné des années à la vie.

On a presque envie de dire qu'on vieillit en bonne santé avec une qualité du vieillissement considérablement améliorée.

Le grand âge commence à 80 ans, voire plus parfois, ce qui signifie que le 3e âge qui le précède est actif. Comme on vieillit plus longtemps et qu'on vieillit mieux, on a envie d'être actif et de rester intégré dans la vie sociale pour ne pas rester oisif.

Et c'est là que la course au jeunisme intervient : on a envie de rajeunir.
(...)

Revue de presse

Cette deuxième édition permet une mise à jour des évolutions et des progrès de cette technique, devenue incontournable en pratique esthétique.

Elle s'est enrichie d'un long chapitre sur les injections d'acide hyaluronique, autre technique reine en esthétique.

L'intérêt de ces deux techniques très complémentaires va croissant. Cet essor s'explique tant par l'innocuité du traitement que par la qualité des résultats obtenus.

Cette qualité s'appuie sur la maitrise des connaissances anatomocliniques et des techniques d'injection. Elle passe aussi par une prise en compte des complications éventuelles, des aspects éthiques et un savoir-faire dans l'accompagnement de ce patient particulier qu'est le patient esthétique. La lecture et la consultation répétée de cet ouvrage permettront au praticien d'acquérir expertise et maitrise dans toutes leurs dimensions.

Cet ouvrage est richement illustré de photos anatomiques réalisées après dissection sur spécimens frais, de schémas anatomiques inédits, de schémas d'injection et de technique. Les textes synthétiques s'appuient sur les références bibliographiques d'usage et sur l'expérience et la pratique clinique des auteurs.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 27 avril 2014
Format: Relié|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?