Acheter d'occasion
EUR 0,01
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Ships from USA. Please allow 2 to 3 weeks for delivery. Nearly new condition book. Sail the seas of value.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le vieux nègre et la médaille Poche – 1 juin 1972

4.3 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 1 juin 1972
EUR 0,01

Il y a une édition plus récente de cet article:


Livres 10/18 Livres 10/18

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans une langue chaleureuse et piquante, Ferdinand Oyono brosse le portrait de Meka, un " vieux nègre " que l'administration a décidé de récompenser pour son dévouement pour la France. Les truculentes aventures de cet homme, humble, mais non dépourvu de malice, sont un régal pour les sens et une subtile critique de la domination coloniale. Une pépite de la littérature africaine, réquisitoire et dénonciatrice.

" Ferdinand Oyono s'attaque au bon vieux contraste noir et blanc avec une vigueur sympathique et un sourire intelligemment désinvolte. "
Le Canard enchaîné

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Rangeons le livre au nombre de ces ouvrages précieux dans lesquels l'homme bafoué et meurtri apprend comment on passe du ressentiment et de la colère à la lutte pour la justice. . Les Lettres françaises

Ferdinand Oyono s'attaque au bon vieux contraste noir et blanc avec une vigueur sympathique et un sourire intelligemment désinvolte. . Le Canard enchaîné

Cette verve comique soutenue par un réalisme intense... Une lumière crue et impitoyable met à nu les contradictions entre les paroles doucereuses des Blancs et leur comportement réel. . Présence africaine

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
L'auteur, Ferdinand Oyono, ministre de la culture au Cameroun, nous livre avec " Le vieux nègre et la médaille " une pépite de la littérature africaine sur un thème largement traité et avec raison le colonialisme. Ce court roman trouve avec bonheur son originalité dans le recours à la bouffonnerie sous les traits d'un vieil africain qui a tout perdu, cela pour satisfaire naïvement ses devoirs envers les autorités occupantes et l'Eglise. Personnage de farce malgré lui le vieux nègre représente pour les autorités d'occupation un modèle de soumission. De cette attitude, il est décoré d'une médaille honorifique par un représentant de la République française. Mais, par les maladresses du vieux nègre, l'engeance que constitue les colons est ridiculisée. La bouffonnerie, la stupidité s'abattent sur eux tandis que le vieil homme, digne, reprend son chemin sinueux entre le respect des traditions et les nouvelles obligations.

Un précieux roman qui sous les traits de son personnage principal, le vieux nègre, nous invite à la réflexion tout en riant des situations cocasses
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Le vieux nègre et la médaille est un excellent livre qui met en évidence et qui explique en partie, l’attitude générale des « colonisés » à valoriser tout ce qui provient de leurs colonisateurs. L’histoire déroutante de MEKA qui du jour au lendemain se voit hisser au rang de héros par ses paires suite à sa prochaine décoration par le « chef des Blancs » en est un exemple criant. L’auteur au travers de ce récit démontre subtilement l’habileté des colons à créer des codes, à mettre en place des mécanismes (Interdiction de production de boissons locales, classification de la population,…) qui ont bouleversé l’échelle d’appréciation des indigènes; Désormais ces derniers hissent à un niveau supérieure tout ce qui vient des colons, au détriment de ce qui est local… Livre assez sarcastique agrémenté de scènes cocasses qui reste toujours d’actualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Un tout petit moins de 200 pages qui se lisent très facilement, d’une traite où on s’amuse des mésaventures de ce pauvre Meka qui subit et voit ce qu’il advient lorsqu’on se frotte aux Blancs. Mais la description de la vie indigène juste avant l’indépendance est un régal qui prête à rire et à sourire sous couvert d’une critique plutôt légère du système colonial. On palabre beaucoup, du moins entre les hommes car les femmes sont au marigot à travailler. On s’invite chez des parents dont le linéage se perd pour manger du singe ou de la vipère sans oublier ses prières à Jesous Cristous. Et on se rappelle l’époque bénie où l’homme blanc (homme fantôme) n’existait pas, où on était respecté de tous entouré d’une multitude de femmes prévenant le moindre de vos désirs, et où les catéchistes n'étaient pas là pour diriger votre vie …
Ce n’est vraiment pas un livre manifeste ni revendicateur … mais le contraste blanc-noir est amené de manière si désinvolte qu’à la fin, je ne saurai dire qui est le plus ridicule ou hilarant …
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
le lroman se traduit par sa richesse car l auteur a bien montre les consequences de la colonisation en afrique il a insiste sur le rapport entre lhomme blanc et lhomme noir. Meka le personnage principale meka a tout donner aux colonisateur et en retour il a recu que de l humiliation la honte .
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?