Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le vilain petit canard Broché – 7 octobre 2010

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 27,68 EUR 12,66
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00 EUR 24,88

Amazon Famille Amazon Famille

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Il faisait si bon à la campagne. C'était l'été, les blés étaient jaunes, l'avoine, verte, on avait mis le foin en meules dans le pré, la cigogne y déambulait sur ses longues pattes rouges en parlant égyptien car elle avait appris cette langue de sa mère. Autour des champs et des prés, il y avait de grandes forêts et, au milieu de ces forêts, des lacs profonds. Oh oui ! Il faisait vraiment bon à la campagne ! En plein soleil s'étendait un vieux manoir entouré de douves profondes, de ses murailles jusqu'à l'eau poussaient de grandes feuilles d'oseille, si hautes que les petits enfants pouvaient se tenir debout sous les plus grandes. Il y avait autant de fouillis là-dedans que dans la forêt la plus épaisse et, là, il y avait une cane dans son nid. Elle couvait ses canetons qui allaient éclore, elle commençait à en avoir assez parce que cela durait si longtemps et qu'elle recevait rarement de la visite. Les autres canards aimaient mieux nager dans les douves que de monter courir s'asseoir sous une feuille d'oseille pour bavarder avec elle. Enfin, les oeufs s'ouvrirent l'un après l'autre, ils faisaient «pip ! pip !», tous les jaunes d'oeufs étaient devenus vivants et sortaient la tête.
Coin-coin ! dit-elle, et ils cancanèrent tous tant qu'ils purent, regardant de tous côtés sous les feuilles vertes, et leur mère les laissa regarder autant qu'ils voulaient car le vert est bon pour les yeux.

Présentation de l'éditeur

Un texte de Hans Christian Andersen,
raconté par Jacques Bonnaffé,
illustré par Charlotte Roederer

Une maman cane voit enfin le dernier de ses oeufs éclore ! Mais elle le trouve bien grand et bien laid...
Le plus célèbre des contes d'Andersen, magnifiquement raconté par Jacques Bonnaffé.

Avec une petite musique sur le CD pour tourner les pages au bon moment !

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 7 novembre 2015
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus