Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

De la vocation de notre temps pour la législation et la science du droit Broché – 7 août 2006

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Présentation de l'éditeur

L'une des rares œuvres d'importance de Savigny qui n'ait jamais été traduite en français, le De la vocation de notre temps pour la législation et la science du droit (1814) constitue assurément, avec les Prolégomènes du Droit de la Guerre et de la Paix (1625) de Grotius et le Discours préliminaire du Code civil (1804) de Portalis, un des grands écrits de l'histoire de la pensée juridique occidentale. Manifeste d'une nouvelle Ecole de pensée juridique, l'Ecole du droit historique, s'opposant du tout au tout à l'Ecole du droit naturel moderne comme aux trois grandes codifications qui en sont issues - les codifications prussienne de 1794, française de 1804 et autrichienne de 1811, dont il présente une analyse corrosive - cet ouvrage s'inscrit dans un contexte historico-juridique particulier : celui de l'avenir juridique de l'Allemagne à la fin de l'hégémonie napoléonienne. C'est que l'effondrement de l'Empire français, dont le Code Napoléon était l'emblème, et le grand sursaut de la conscience nationale allemande, qui se fait alors jour, vont poser en termes nouveaux la question de la codification dans une Allemagne libérée de la tutelle étrangère. Tel sera le sens de la fameuse querelle qui va mettre aux prises en 1814 Friedrich Carl von Savigny (1779-1861) et le civiliste et romaniste de Heidelberg, Anton Friedrich Justus Thibaut (1772-1840). Face à l'appel enflammé et au vibrant plaidoyer d'inspiration libérale de son collègue de Heidelberg en faveur d'une codification générale du droit civil en Allemagne, Savigny, résolu à " sauver la science face aux Codes ", développe dans sa réplique, dont nous donnons et présentons ici la première traduction française, une argumentation mûrement réfléchie, une véritable critique de la codification ; il oppose à celle-ci tout à la fois une nouvelle doctrine de la formation et des sources du droit, situant le fondement du droit dans la conscience populaire et privilégiant droit populaire et droit savant par rapport à la législation, et une nouvelle méthodologie juridique, qui rénovera la science du droit dans une double perspective historique et systématique. Loin de n'être qu'un simple excursus dans l'essor de la pensée du maître de Berlin, le présent ouvrage révèle ainsi, d'une part, la continuité profonde de sa réflexion de romaniste et, d'autre part, quelques-unes des notions clefs qui vont constituer le fonds commun de la pensée juridique de l'Ecole du droit historique jusqu'au milieu du XIXe siècle - organicité, historicité, systématicité et individualité - et déterminer ainsi durablement l'évolution de la pensée comme de la science juridiques en Allemagne. A.D.

Biographie de l'auteur

Friedrich Cari von Savigny (1779-1861), historien et théoricien du droit de tradition romaniste, a été professeur de droit romain aux Universités de Landshut (1808-1810) et de Berlin (1810-1842) avant de devenir Ministre de la Législation du Gouvernement prussien (1842-1848). Rendu célèbre par son Traité du droit de la possession (1803) (tr. fr. 1840), il est l'auteur de deux œuvres monumentales correspondant aux deux orientations majeures de sa pensée : une Histoire du droit romain au Moyen Age (6 vol. 1815-1831), (tr. fr. 1830-1839), et un Système du droit romain actuel (8 vol. 1840-1849), (tr. fr. 1840-1855), que complètes un Droit des obligations (2 vol. 1851-1853), (tr. fr.1863).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
L'un des ouvrages essentiels de Friedrich Carl von Savigny, fondateur de l'école historique du droit. Il y entend étudier le droit comme un produit de l'histoire propre à chaque peuple ainsi que plus largement à chaque civilisation (le jus publicum europeum par exemple) en privilégiant l'observation des pratiques juridiques et des acteurs du droit. Il entreprend corrélativement une remarquable critique de la conception exclusivement volontariste du droit qui domine la Révolution française et de l'esprit de système sur lequel elle repose. Il est aussi à l'origine de la création de la sociologie du droit par l'intermédiaire notamment de Max Weber. Public universitaire
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus